Chéloïde : comment soigner cette boule sur votre piercing

Photographie par Beth Sacca.
Ça fait officiellement une semaine que vous avez révélé votre nouveau piercing au nez sur Instagram. Et sept jours plus tard, vous êtes toujours aux anges, d'autant plus que votre téléphone continue de buzzer, vous notifiant de nouveaux likes et commentaires. Vous ne pouvez pas vous empêcher de jeter un coup d'œil dans le miroir pour admirer à quel point ce délicat piercing a l'air mignon dans votre narine droite. Et là, vous remarquez quelque chose qui n'était pas là avant : une bosse !
Mais qu'est ce que c'est que ça ?! Le plus souvent, il s'agit de l'une des deux choses suivantes : une chéloïde ou une cicatrice hypertrophique. Mais avant de jouer à Dr. Pimple Popper et de tenter d'exploser la bosse charnue pour la faire disparaître, sachez qu'avec l'aide d'un professionnel de la santé, un peu de patience et un programme de soins en douceur, vous pouvez parfaitement vous en débarrasser. Nous avons demandé aux dermatologues new-yorkaises Ellen Marmur, et Rachel Nazarian de nous expliquer ce que sont ces bosses exactement, et comment s'en débarrasser. Voici leurs réponses.
Publicité

Qu'est-ce qu'une chéloïde, au juste ?

"Une chéloïde est une zone de tissu fibreux irrégulier formée à l'emplacement d'une cicatrice ou d'une blessure", explique le Dr Marmur. Les chéloïdes ressemblent à des boutons et sont constituées de tissu cicatriciel envahissant qui ressemble à une bosse très enflammée à la surface de la peau.
Photographie par Beth Sacca.

Quelles sont les causes de la formation d'une chéloïde ?

"Les chéloïdes se forment lorsque la peau subit un traumatisme", explique le Dr Marmur. Le traumatisme peut être causé par une intervention chirurgicale, des ampoules, une vaccination, de l'acné ou des piercings. Dans ce dernier cas, votre corps produit du collagène pour réparer le trou créé. Malheureusement, il peut parfois en produire trop, ce qui entraîne une cicatrice en relief, comme une chéloïde. Le Dr Marmur explique que de nombreux facteurs, tels qu'un mauvais suivi, une méthode de perçage amateur ou une irritation constante près du site de perçage, peuvent inciter le corps à produire trop de collagène.

J'ai suivi assidûment le protocole de soins de mon pierceur, mais j'ai quand même cette bosse. Pourquoi ?

Parfois, votre système immunitaire n'est pas aussi fan de votre piercing que vous. À partir du moment où l'aiguille perce votre peau, votre corps s'efforce de guérir la blessure et, dans certains cas, de la repousser. C'est ce qu'on appelle un rejet du piercing. La zone autour du trou peut s'enflammer à mesure que le trou se referme lentement sur lui-même, repoussant le bijou vers l'extérieur, auquel cas une chéloïde peut se former.
Publicité

J'ai entendu dire que les chéloïdes étaient génétiques. Est-ce vrai ?

Bien qu'il n'y ait pas beaucoup de preuves étayant cette affirmation, le Dr Marmur confirme que si vos parents sont sujets aux chéloïdes, il est possible que vous soyez plus susceptible d'en avoir aussi.

Comment puis-je faire la différence entre une chéloïde et une cicatrice hypertrophique ?

Les gens les confondent souvent, car les deux bosses sont des masses solides de tissu cicatriciel excédentaire qui se forment pendant le processus de cicatrisation d'un piercing, explique le Dr Nazarian. Elles sont toutes deux épaisses et dures, généralement de couleur rouge ou violacée, et peuvent apparaître dans les premières semaines ou une année entière après un nouveau piercing. Cependant, vous pouvez faire la différence par la taille de la bosse : alors que la taille d'une cicatrice hypertrophique est limitée à la taille de la plaie qu'elle accompagne, les chéloïdes ont un potentiel de croissance plus important et ont la capacité d'étendre la surface qu'elles couvrent si elles ne sont pas diagnostiquées et traitées par un médecin.
Photographie par Beth Sacca.

Faut-il percer une chéloïde ?

Par pitié, non ! Contrairement à un bouton, il n'y a rien à extraire de la bosse. En réalité, le risque d'infection augmente si vous causez une autre blessure près du nouveau piercing. Heureusement, le Dr Marmur propose plusieurs méthodes de traitement des chéloïdes, dont une chirurgie non invasive pour éliminer la cicatrice. Malheureusement, même avec la chirurgie, il est possible que la chéloïde revienne. Dans ce cas, le Dr Marmur conseille de traiter la boule avec des injections de stéroïdes à faible dose pour réduire la surproduction de collagène dans la zone. Enfin, certaines personnes optent pour des remèdes maison, comme l'application de miel ou de vinaigre sur la chéloïde dans l'espoir de faire disparaître la bosse par exfoliation chimique. Gardez à l'esprit que ces méthodes sont loin d'être aussi efficaces que la chirurgie ou les injections.
Publicité

Comment puis-je faire disparaître ma cicatrice hypertrophique ?

Ces cicatrices répondent très bien aux injections de stéroïdes, qui réduisent la taille de la cicatrice, explique le Dr Nazarian. Ensuite, certains se tournent vers les traitements au laser pour faire disparaître les traces à long terme de la cicatrice.

Une cicatrice chéloïde ou hypertrophique peut-elle provoquer une infection ?

Non, répond le Dr Nazarian. "En général, tout tissu cicatriciel est entièrement guéri et ne constitue pas un catalyseur d'infection future".

Est-il normal que mon piercing produise du pus ?

Un écoulement blanc ou clair - le liquide lymphatique - est tout à fait normal pendant le processus de cicatrisation d'un piercing. Ne consultez un médecin que si l'écoulement est d'apparence jaune ou verte : il s'agit probablement d'une infection qui doit être examinée.
Photographie par Beth Sacca.

La boule me fait mal ! Dois-je retirer mon piercing ?

Commençons par le commencement : une douleur ou une gêne occasionnelle est tout à fait normale pour les chéloïdes et les cicatrices hypertrophiques, surtout si elles se sont formées dans une zone soumise à de nombreux mouvements, explique le Dr Nazarian. Alors que certain·e·s dermatologues recommandent de retirer le bijou immédiatement, Brian Keith Thompson, pierceur célèbre de Los Angeles, prévient que si vous retirez le bijou avant que le trou ne cicatrise, il y a de fortes chances qu'il se referme. À moins que l'irritation ne soit due à une réaction allergique ou à une infection, votre pierceur·euse vous conseillera de garder le bijou et d'effectuer un suivi rigoureux. En attendant, consultez un·e médecin pour faire disparaître la cicatrice au plus vite.
Publicité

Que peut-il se passer si je ne traite pas ma cicatrice ?

Si les chéloïdes et les cicatrices hypertrophiques ne posent pas de problèmes de santé immédiats, elles peuvent être relativement inconfortables. Pire encore, les cicatrices hypertrophiques peuvent restreindre votre amplitude de mouvement si elles se forment sur une zone où le mouvement est nécessaire, explique le Dr Nazarian. En définitive, la décision vous appartient.

Je me suis fait percer les deux lobes, mais un seul côté a formé une chéloïde. Pourquoi ?

Bien que nous sachions ce qu'est une chéloïde (et en quoi elle diffère d'une cicatrice hypertrophique), il est difficile de bien comprendre pourquoi elle se forme, explique le Dr Nazarian. Par conséquent, il reste difficile de savoir pourquoi le corps va privilégier un piercing plutôt qu'un autre. "Le corps peut mal interpréter les signaux de blessure et continuer à créer plus de tissu cicatriciel que nécessaire", explique-t-elle. "La raison et l'origine de ces signaux ne sont pas entièrement connues".

Et si ma bosse n'est ni une chéloïde ni une cicatrice hypertrophique ?

Si la bosse est petite, rouge et saigne facilement, il s'agit très probablement d'un granulome. "Il s'agit d'une agglomération de vaisseaux sanguins et d'une autre excroissance de tissu que le corps crée spontanément", explique le Dr Nazarian. La méthode de traitement la plus courante consiste à ne pas y toucher et à espérer que le problème disparaisse de lui-même, ou à consulter un·e dermatologue qui pourra s'en occuper lors de votre prochaine visite.

More from Skin Care