Comment se débarrasser des boutons sous-cutanés ?

Que puis-je faire contre les boutons sous-cutané ? J'ai souvent des poussées de petits boutons qui arrivent sans prévenir, mais aussi de gros boutons inflammatoires sous-cutanés. Ils peuvent être très douloureux, et même s’ils n’ont pas de têtes, j’ai du mal à les maquiller parce qu’ils sont du genre à briller. Comment les prévenir et m’en débarrasser ? A l’aide ! 
Lucie, 25 ans
Chez Refinery29, on a une théorie selon laquelle il existe en fait un sixième sens. Non, on ne veut pas parler de Bruce Willis (et pourquoi pas ?) ; mais plutôt de cette drôle d'intuition que nous semblons tous avoir vis-à-vis de notre peau. Parfois, des jours avant même qu’un bouton ne soit visible, on sent juste une petite boursouflure, puis un léger picotement se profiler. Et hop, deux jours plus tard, voilà qu'un bouton apparaît. Et bien que personne ne se réjouisse de leur arrivée, il faut bien avouer qu’on préfère largement les boutons blancs à ce dont vous nous parlez. Au moins, on sait quoi faire avec un point blanc ! Il suffit de l'atomiser avec le gel bêta Medik8 le jour, et avec la pâte de soufre Malin + Goetz la nuit. Mais parce qu’ils n’ont pas de tête inflammatoires, les boutons sous-cutané sont généralement plus difficiles à traiter.

"Dans le jargon, un bouton sous-cutané nous on appelle ça une papule, un kyste ou un nodule, selon son aspect", explique Kate Kerr, visagiste clinicienne. "Une papule ressemble à une bosse rouge, et un kyste ou un nodule sont ces boutons très douloureux et brillants qui persistent pendant un certain temps (pour info, ce que nous appelons un point blanc s'appelle en fait une pustule. Ça vous en bouche un coin, non ?) "Quand il y a surproduction de sébum (par exemple, quand on a la peau grasse), la combinaison de toute cette huile et de la peau morte qui ne se détache pas correctement commence à boucher le pore, puis les bactéries de l'acné envahissent le pore, et l'inflammation s'installe. Avec une pustule, tout cela remonte à la surface, mais avec une papule ou un kyste, l'inflammation se propage plus profondément et plus largement dans la peau, plutôt que de sortir vers le haut - d'où la douleur", ajoute M. Kerr.
Publicité
Ça fait réfléchir, non ? On a tendance à penser que ce sont les bactéries qui causent l'acné - mais ce que dit Kate, c'est que c’est la surproduction de sébum et le faible renouvellement des cellules qui créent un bouchon, bien avant que les bactéries ne s’en mêlent. "Ma fille de 4 ans est porteuse de la bactérie de l’acné", explique Kerr. "Cela ne veut pas dire qu'elle a des boutons. On est tous porteurs de cette bactérie. Mais c’est lorsque vous présentez des papules et des kystes que vous devez agir. En quatre temps. Il faut d’abord examiner la production de sébum, l'inflammation, le renouvellement des cellules et, oui, les bactéries présentes sur la peau", explique-t-elle. En termes simples ? Il s'agit de prévenir plutôt que de guérir. Bien que des traitements ponctuels en vente libre puissent soulager votre mal, la pénétration de ces produits topiques ne sera pas assez profonde pour faire une réelle différence. "Il n'y a pas de pores ouverts", me rappelle Kate. A la limite, on peut essayer de désinfecter avec un antiseptique profond, comme la Bétadine, ou, encore mieux, l'Hexomédine transcutanée.
.
Pour s'attaquer à ce fléau une fois pour toutes, Kate conseille de regarder plutôt du côté de ce que vous mettez dans votre assiette, plutôt que dépenser des sommes folles dans des crèmes (même si on a remarqué qu’une applications bi-quotidienne d’Effaclar duo de La Roche-Posay et d'acide salicylique à 2 % de The Ordinary semblent les calmer). Un nettoyage deux fois par jour avec un produit contenant de l'acide salicylique et une exfoliation douce tous les jours est un bon début. Laissez tomber le baume ou les huiles nettoyantes, optez pour le gel et assurez-vous de vous démaquiller scrupuleusement avant le sport et de vous doucher immédiatement et soigneusement après votre séance. Cela permettra d'éviter que le sébum et les bactéries ne s'accumulent dans vos pores", ajoute M. Kerr. L'exfoliation aidera à la partie renouvellement des cellules, tandis que le nettoyage à l'acide salicylique aidera à équilibrer les bactéries et à calmer l'inflammation - Kate recommande le système de soin ZO Skin Health Offects. Vous pouvez également envisager de vous procurer le masque contre l'acné Neutrogena Visibly Clear Light Therapy, qui utilise la lumière bleue pour tuer les bactéries et la lumière rouge pour calmer l'inflammation, et qui a le gros avantage supplémentaire de vous faire ressembler à Optimus Prime pendant 10 minutes par jour.
En conclusion : si on ne peut pas vous aider à vous débarrasser de ce type de bouton du jour au lendemain, il est important de se rappeler que “ce genre de bouton est le symptôme d'un problème de peau sous-jacent (l'acné inflammatoire), donc il faudra d'abord traiter votre acné pour éviter les rechutes". Faites les changements nécessaires dans votre régime, et rappelez-vous que les antibiotiques ou le Roaccutane ne sont pas la seule solution.
Bonne chance !
Publicité

More from Skin Care