Mèches ou balayage : tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer

On se souvient toutes de nos premières mèches. Après avoir supplié nos parents des mois durant pour avoir la permission de décolorer nos chevelures ­encore vierges— un peu pour faire comme tout le monde, avouons-le — et qu’ils aient enfin dit oui, on attendait patiemment dans la chaise du coiffeur pendant qu’elle s’acharnait sur nos racines, appliquait le produit décolorant qui piquait le nez, et nous couvrait la tête d’aluminium. En quelques heures, on passait de lycéenne lambda au Lion peureux dans le magicien d’Oz.
Mais ça, c’était avant. Les choses ont bien évolué depuis et ça vaut aussi pour les techniques d’application des mèches. Les larges bandes de couleur qui faisaient fureur à l’époque ont été remplacées par des mèches naturelles, effet soleil.
Publicité
Si vous aussi vous avez sur votre tableau d’inspiration couleur Pinterest des célébrités comme Beyoncé, Scarlett Johansson, et Julianne Hough, le balayage est la technique qu’il vous faut. Vous ne savez pas trop ce qu’est un balayage, ou même ce qu’il faut demander au coiffeur pour obtenir ce résultat : pas de panique, on vous explique ! On a discuté avec les coloristes les plus en vue de l’industrie, qui nous ont expliqué tout ce qu’il fallait savoir sur cette technique de coloration.

Qu’est-ce qu’un balayage ?

Pour commencer, il est important de bien comprendre ce qu’est un balayage. Jaxcee, coloriste chez Hair Rules Salon à New-York, nous explique : « Le balayage est une technique de coloration qui consiste à appliquer au pinceau un produit colorant ou décolorant, grâce à quoi on obtient un rendu beaucoup plus naturel, » explique-t-elle à Refinery29.
Avant de vous lancer, vous et votre coiffeur devriez consulter quelques photos afin de pointer le doigt exactement sur ce que vous voulez. Selon Nicole Leal, directrice chez 901 Academy, « le rendu du balayage varie d’une tête à l’autre. Je discute toujours avec mes client·e·s et consulte de nombreuses photos avant de commencer afin de bien comprendre ce qu’elles·ils attendent. »
Une fois le processus de coloration enclenché, des sections de cheveux sont recouvertes de produit au pinceau, puis séparées à l’aide de film alimentaire plutôt que d’aluminium. « Le plastique permet de prévenir que le produit décolorant ne sèche, » explique Leal. Une fois la phase de décoloration des mèches terminée, vos cheveux sont teints dans la nuance de votre choix.
Publicité

Balayage et ombré, du pareil au même ?

On pense souvent que les termes "balayage" et "ombré" sont interchangeables. « Il arrive souvent qu’une personne vienne au salon et demande un balayage, mais me montre la photo de quelque chose qui se rapproche plus de l’ombré, » raconte Jaxcee. La différence majeure entre les deux, c'est que le balayage est une technique de coloration, alors que l’ombré est un style. « L’ombré consiste à concentrer la coloration sur les pointes, » explique elle. Pour ce faire, on utilise la technique du balayage. Mais avec un balayage, le produit éclaircissant est appliqué à quelques centimètres des racines. Je crois qu’on a tendance à les confondre, car les deux concepts ont gagné en popularité au même moment, » continue Jaxcee.
Quelle est la différence entre des mèches et un balayage ?
Le balayage, tout comme les mèches consiste également à créer des reflets pour illuminer votre chevelure. Comme nous l’avons déjà mentionné, le balayage se fait à quelques centimètres des racines, alors que les mèches sont traditionnellement appliquées très près des racines, selon Felicia Dosso de chez Nunzio Saviano. « Les mèches traditionnelles demandent également de peigner les cheveux vers arrière et de s’assurer qu’elles soient bien recouvertes de produit éclaircissant, » explique-t-elle.
Leal explique que les mèches apportent moins de dimension et ont un effet racine moins prononcé. Le balayage, quant à lui, apporte un effet lumière et plus de dimension à la couleur, tout en se fondant parfaitement dans la chevelure. Une autre différence importante selon Jaxcee : pour un balayage, on applique la couleur sur le dessus de la tête uniquement, ce qui apporte un effet soleil/retour de vacances. « Avec des mèches traditionnelles, la couleur pénètre directement dans la chevelure en raison de la chaleur de l’aluminium et de votre crâne, ce qui crée un look plus prononcé. »
Publicité
Il existe une version de balayage où l’on utilise de l’aluminium plutôt que du film plastique. Cette technique est aussi connue sous le nom de foilyage. « Le foilyage est parfait pour les personnes dont les cheveux ont déjà été colorés, » explique-t-elle. « J’aime aussi utiliser cette méthode sur mes client·e·s aux cheveux bouclés, car cela me donne plus de contrôle et de précision quant à l’emplacement de la couleur. »

Combien coûte un balayage ?

Comme pour tout service professionnel, attendez-vous à devoir mettre la main à la poche. En moyenne, il faut compter une centaine d’euros pour une demi tête et 200 € ou plus pour une tête complète.
À quelle fréquence doit-on faire un balayage ?
« Ce qui est génial avec un balayage, c’est que le rendu est tellement naturel que cela rend la repousse facile, » explique Jaxcee. Et comme pour un balayage la couleur est principalement présente sur les longueurs et les pointes, cela permet d’éviter la démarcation inesthétique lors de la repousse. « Comme la couleur est appliquée loin des racines, on a déjà l’impression que vos cheveux ont parfaitement repoussé, » dit Dosso.
Si vous êtes du genre à vouloir une couleur vibrante, Leal recommande de les faire raviver tous les trois mois. Mais il suffit en général de faire des retouches une à deux fois par an. Les experts rappellent toutefois qu’il est important de prendre régulièrement rendez-vous pour dépointer vos cheveux, d’appliquer régulièrement des soins profonds et des gloss afin de garder vos cheveux en bonne santé.
Publicité