J’ai créé une garde-robe capsule 100 % d’occasion – voici comment

Photos courtesy of Jenna Igneri.
Comme beaucoup de monde durant le premier confinement, j'ai essayé de profiter de tout le temps libre dont je disposais soudainement pour optimiser mon intérieur. Alors que beaucoup cherchaient à réaménager leur espace de télétravail ou à repeindre leur salon, j'ai décidé de faire le ménage dans mon dressing - et je l'ai transformé en garde-robe capsule.
Je suis journaliste et je couvre les tendances mode depuis des années. Le shopping n'est pas seulement mon passe-temps favori, ça fait aussi partie intégrante de mon travail. Mais au fil des années, j'avais amassé tellement de vêtements que j'avais l'impression de me perdre dans mon propre placard. Et donc, confinée entre quatre murs, j'ai décidé qu'il était temps d'offrir à mon dressing le relooking dont il avait tant besoin.
Publicité
Même si j'ai toujours favorisé un mode de consommation durable, en préferant les marques éthiques et les friperies et boutiques vintage, j'étais tout de même coupable de quelques achats fast-fashion chaque saison. Je faisais aussi souvent des achats impulsifs. Le résultat ? Une garde-robe pleine de vêtements et d'accessoires portés une fois ou, pire, jamais du tout. Avec la pandémie, les choses ne se sont pas arrangées : comme je porte inlassablement mon nouvel uniforme loungewear composé d'ensembles sweat-shirt à capuche et jogging depuis le printemps dernier, mes achats compulsifs ont accumulé encore plus de poussière que d'ordinaire dans le fond de mon armoire.
Inspirée par la rédactrice de mode et influenceuse Stephanie Broek, j'ai donc décidé de créer une garde-robe capsule, un dressing soigneusement sélectionné et organisé, composé uniquement de pièces de qualité et de "must-have" - que je me suis procurée de la manière la plus durable possible. (J'avais également un déménagement à l'horizon, et mon nouveau dressing était loin de la penderie que mon mari et moi partagions, et dont j'occupais déjà 95 %). Je me suis donc engagée à ne plus acheter de nouvelles pièces et à ne plus acheter que des pièces seconde main et vintage à l'avenir.
Après une semaine de restructuration intensive, quelques mois d'achat de "nouvelles" pièces d'occasion et un nouveau dressing plus tard, je dispose aujourd'hui d'une garde-robe moitié moins encombrante, mais 100 % plus fun à porter. Voici comment vous aussi, vous pouvez aisément vous constituer une garde-robe capsule.
Publicité

Faites le point sur ce que vous avez déjà

Sandales Marni.
La première étape dans la création d'un dressing plus minimaliste consiste à faire le point et à évaluer les pièces que vous avez déjà. L'idée est de constituer une garde-robe composée de vêtements que vous porterez encore et encore. Dans cette optique, examinez le contenu de votre dressing et décidez de ce qui ne correspond pas à cette description.
Après avoir retiré les pièces que vous portez peu ou plus, vous devrez décider : que pouvez-vous revendre (pour vous faire un peu argent à réinvestir dans votre nouvelle garde-robe), et que pouvez-vous donner ? Vous pouvez également vendre les vêtements vous-même sur des plateformes comme Vinted, Vide Dressing, et eBay.
Avant de jeter quelque chose juste parce que c'est un peu usé, pensez à prendre le temps de réparer. "Il est vraiment important de réparer les classiques avant d'en acheter de nouveaux, par exemple faire réparer une paire de bottines noires ou la hanse d'un sac à main de créateur", explique Cassandra Dittmer, styliste, consultante et experte en développement durable. "Changer sa façon de voir les choses et prendre soin de ce que l'on possède déjà est un excellent moyen d'évoluer en tant que consommateur". Fait amusant : l'une de mes chaussures préférées est une paire de sandales Marni sculpturales (photo ci-contre) que j'ai fait nettoyer et réparer après les avoir dénichées dans une friperie.
Publicité
Quant aux pièces qui sont trop abîmées pour être récupérées ou données, faites des recherches sur les sites de recyclage spécialisés (ne vous contentez pas de les jeter à la poubelle, car elles finiront certainement dans des décharges). Je vis à New York, je dépose les vêtements que je ne veux plus dans les bornes de dons d'HELPSY, un service de recyclage des textiles qui trie vos vieux biens et recycle tout ce qui est inutilisable en chiffons pour un usage industriel. En France, des plateformes comme Re-fashion proposent des cartes des points d'apport volontaire où il est possible de déposer ses vêtements.
Si vous n'avez pas de bornes de dons de ce genre près de chez vous, consultez les programmes des magasins (Reformation, H&M et Levi's ne sont que quelques exemples de marques qui font la collecte de vêtements) qui les recycleront pour vous.

Unefois que vous aureztrié ce que vous avez déjà (en gagnant quelqueseuros au passage),vous êtes prêt·e àcommencer à réorganiser votre garde-robe.

Combler les vides vestimentaires

Bustier harnais Zayna Bayne
Toute garde-robe capsule se doit de comporter une sélection de classiques indémodables. Pensez à des articles qui sont restés des incontournables au cours des dernières décennies : trenchs, chemises à boutons, pulls en cachemire, jeans, bottes noires, blazers, etc. "Ce sont les articles que vous pouvez porter au quotidien, d'année en année, et qui ne risque pas de passer de mode", explique Liisa Jokinen, experte en vintage et fondatrice du moteur de recherche vintage Gem, une plateforme qui indexe les articles vintage et d'occasion du monde entier (plus à ce sujet plus bas). "Il est impossible de se tromper avec ces objets, et ils sont faciles à combiner avec à peu près n'importe quoi. Ce sont également des pièces qui vont vous changer la vie quand vous aurez l'impression de ne rien avoir à porter".
Publicité

Après avoir fait le point sur ce qui reste dans votre dressing, il est temps de compler les vides.La bonne nouvelle, c'est que toutes ces pièces intemporelles sont généralementdisponibles en surplus dans des lieux allant des friperies abordables auxboutiques de luxe vintage. Classez par ordre de priorité cedont vous avez besoin en fonction des saisons. Avez-vous lâché un tas de vieuxmanteaux d'hiver trendy, mais pas si chauds avant l'hiver ? Commencez par investir dans un ou deux manteauxpratiques qui s'adaptent à tout, comme un trench classique ou un manteau enlaine sobre.

S'habiller doit être un plaisir,c'est pourquoi votre garde-robe doit également comporter des « statement pieces », des pièces qui se démarquent. Dans ce cas, le vintage peut permettre de découvrir de nombreuses optionsuniques en leur genre. "Le shopping vintage est l'un des meilleurs moyensde jouer avec des silhouettes uniques etfunky", explique Dittmer. "C'est un excellent moyen d'explorer lesdifférentes époques de la mode et les limites de votre style personnel".Mais même si cela doit rester fun, ces pièces sont-elles faciles à porter ?"J'éviterais tout ce qui fait trop déguisement, c'est facile de s'emporterquand on fait du shopping en friperie. Les questions que j’essaye de me poser, c’est si cette pièce était neuve, est-ce que je l'achèterais quand même, ou est-ce que l'aime seulement parce qu'elle estvintage ? Je veux m’assurer que c’est bien quelquechose que j'aurais envie d'acheter sans l'influence du vintage".

Jokinen recommande d'opter pour des pièces plus audacieuses, comme les bijoux, les chemisiers et les chaussures, ou d'autres "petits accents forts qui ne donneront pas l’impression de trop en faire". De cette façon, vous pouvez les associer aux classiques que vous possédez déjà. "Pensez à combiner le chemisier blanc mentionné ci-dessus avec une paire de boucles d'oreilles originales, ou un jeans avec une paire de chaussures de couleur vive". Pour Dittmer, tout est dans les détails subtils, "comme un bouton en perle ou coquillage uniques".
Publicité

Bien sûr, ce n'est pas forcémenttoujours le cas. Si vous trouvez la robe à paillettes vintage parfaite -quelque chose que vous ne porteriez probablement pas tous les jours, mais quevous savez que vous porteriez tout de mêmepour les grandes occasions - n'hésitez pas, tant que ce n'est pas un achatimpulsif. Ma règle de base est la suivante : si je vois dans un magasin ou enligne un vêtement fabuleux et que je n'arrête pas d'y penser pendant unesemaine ou plus, ça vaut le coup de craquer. "Ce dont il faut se souvenir lorsque vousachetez des pièces statement, c'est qu'elles doivent être aussi réfléchies quevos pièces classiques", explique Dittmer.

Quelles sont les pièces qui valent le coup d'investir

No-name vintage bustier.
Avoir une garde-robe de qualité ne veut pas forcément dire qu'il faut dépenser des fortunes. Grâce au shopping de pièces vintage et d'occasion, j'ai accumulé au fil des ans une collection que je n'aurais jamais pu m'offrir neuves.
Cela étant dit, il y a des choses qui valent plus le coup d'investir que d'autres - des pièces que vous pourrez porter pendant les dix prochaines années, ou que vous pourrez facilement revendre lorsque vous en aurez fini avec elles. "Les marques comme Chanel, Hermès ou même Gucci sont des valeurs sûres, qui peuvent toujours être revendues. Pas nécessairement à profit, mais vous ne perdrez pas votre argent", souligne Jokinen.
Après quelques mois de confinement, je suis tombée amoureuse d'un sac Boston de Gucci vintage que j'ai trouvé sur le site américain The RealReal. Bien que légèrement usé, il était encore en bon état. Il était plus cher que ce que j'aurais voulu, mais je savais qu'il allait me durer, tant que j'en prenais soin, et que ça valait le coup au final. Non seulement c'était un style classique - un duffle bag moyen avec deux hanses sur le dessus - mais on voit encore aujourd'hui des itérations modernes de ce style sur les défilés Gucci. Même si le prix de ce sac est plus élevé que mes dépenses habituelles, je n'ai payé au final qu'un quart de ce que ces sacs valent aujourd'hui.
Publicité
Mis à part les marques, il y a quelques indispensables du dressing qui valent le coup de dépenser votre argent durement gagné et qui vont durer saison après saison ; selon Dittmer, "investir dans des chaussures de qualité, du denim et des basiques sont d'excellentes pistes".
D'un autre côté, il existe des articles qui ne sont pas intéressants, mais que vous pouvez facilement vous procurer à un prix raisonnable (et sans avoir à courir chez Zara), comme les modèles plus tendance qui ne seront probablement pas aussi populaires dans un an. "La plupart des tendances actuelles sont tellement faciles à acheter d'occasion, car la mode s'inspire souvent des tendances passées", explique Jokinen. "La mode est un éternel recommencement. Qui plus est, en faisant du shopping en seconde main, vous pouvez proposer une interprétation personnelle des tendances et ainsi vous démarquer, ce qui est la partie la plus fun selon moi !
Prenons l'exemple d'une tendance qui cartonne depuis quelques saisons : la robe à manches bouffantes. Pourquoi dépenser pour un article de marque coûteux - ou une copie de fast-fashion bon marché - alors que vous pouvez trouver de nombreuses pièces de prestige datant directement des années 80 ? Non seulement elles seront uniques en leur genre, mais comme le souligne Jokinen, la qualité des pièces fabriquées il y a plus de 20 ans est souvent bien supérieure à celle des vêtements produits aujourd'hui, donc ces pièces sont susceptibles de durer beaucoup plus longtemps. Cela dit, il est important de bien regarder la composition du vêtement. "J'éviterais les matières bon marché et synthétiques et je me concentrerais sur les fibres naturelles", explique Dittmer.
Publicité
Mais si vous voulez vraiment vous offrir quelque chose de contemporain, il est aussi possible de le faire d'occasion. Il y a beaucoup de gens qui vendent leurs pièces légèrement usées sur des plateformes comme Vestiaire Collective, Vide Dressing ou Vinted. C'est grâce à des plateformes comme celles-ci que j'ai réussi à trouver des mailles Orseund Iris et un manteau Stand Studio sans avoir à vider mon PEL. Il vous faudra peut-être plus de temps pour trouver exactement la pièce de vos rêves.

Où acheter vos vêtements d'occasion et vintage ?

Helmut Lang trench coat.
Aujourd'hui, notre capacité à faire des achats en personne étant quelque peu limitée (pandémie de coronavirus, tout ça, tout ça), trouver la perle rare en fouillant les rayons d'une friperie est devenu un peu plus compliqué. Mais nous pouvons remercier les dieux de l'internet de nous avoir donné accès au vintage et aux consignes de luxe du monde entier et de nous donner la possibilité de chercher exactement ce que nous cherchons. Mon nouveau mode shopping préféré est de loin Gem, une plateforme qui regroupe 30 millions de produits via les principaux détaillants de produits de luxe, les marchés en ligne comme Etsy et eBay, ainsi que des milliers de boutiques vintage indépendantes.
Je vis aux États-Unis, et pour les marques de créateurs spécifiques, qu'il s'agisse d'un sac à main vintage ou d'un article d'une marque contemporaine, j'adore faire du shopping sur The RealReal, Vestiaire et Heroine. Les plateformes comme Depop, ThredUp et Poshmark sont aussi très intéressantes pour les marques plus abordables.
Publicité
Il existe également de nombreuses boutiques en ligne indépendantes de produits vintage. Pour ma part, j'adore The NXCVintage Shop pour les couleurs et les imprimés audacieux, Mirth Vintage pour les vêtements classiques neutres, Berriez pour son assortiment de pièces colorées (ils proposent également des grandes tailles), The Break pour son incroyable collection de chaussures et de sacs de qualité, et Singulier MTL pour les articles rétros chics des années 60 et 70.
Des mois après m'être lancée dans cette aventure, mon placard est beaucoup plus cohérent et je prends beaucoup moins de temps pour m'habiller. Même si j'ai réduit de moitié mes vêtements, j'ai l'impression d'avoir plus d'options parce que j'ai des pièces qui se portent mieux et qui peuvent être combinées et assorties de plusieurs façons.
J'ai constamment envie de porter mes classiques : les blazers vintage pour homme que j'ai depuis des années, ma toute nouvelle collection de denim, des cols roulés et des tee-shirts basiques à superposer, des boots Dr. Martens et un trench-coat vintage bordeaux Helmut Lang que mon mari m'a offert il y a quelque temps. Tout en comblant les lacunes, j'ai ajouté au mix un trench en cuir tanné, une poignée de sur-chemises à pression pour homme unies et un blazer en cuir vintage façon Nanushka. Ensuite, j'ai choisi une jupe en cuir toute simple et un pantalon taille haute. En termes de "statement pieces", je chéris mes collections de maxi robes vintage à manches longues et de mini sacs aux couleurs peps, ainsi que ma paire de bottes Prada à plateforme vintage et les sandales Marni susmentionnées. Cependant, certains de mes vêtements préférés sont des achats de pandémie : le manteau d'hiver Fendi de mes rêves, monogrammé, une brassière Zayna Bayne en cuir, un bustier en satin et un gros collier à maillons en chaîne - tous achetés d'occasion.
J'ai pris l'engagement de ne plus rien acheter de neuf pour l'instant, mais cela signifie-t-il que je n'achèterai absolument plus jamais rien de neuf ? Probablement pas. Simplement, la prochaine fois que je le ferai, je serai beaucoup plus consciente de ce que j'achète et des marques que je soutiens. Des marques qui recyclent des tissus usagés à celles qui ont adopté un modèle de mode circulaire, il y a beaucoup de petites marques indépendantes qui essaient de lutter contre le gaspillage textile, et c'est vers elles que je veux me tourner si je ne trouve pas de vêtements d'occasion. "Nous avons tellement accès à de très beaux vêtements que je donne désormais la priorité aux marques qui sont transparentes et éthiques et qui méritent que j'investisse chez elles", confirme Dittmer.

En définitive, pour créer unegarde-robe capsule durable, il faut commencer par utiliser ce que vous avezdans votre garde-robe actuelle et modifier vos habitudes de consommation pourêtre plus conscient·e à l'avenir.Réfléchissez à chaque achat, qu'il s'agisse d'un produit d'occasion ou d'unproduit labellisé "durable", et assurez-vous qu'il s'agit d'unproduit que vous porterez après la fin de la saison. Surtout, prenez soin desvêtements que vous portez pour pouvoir continuer à les porter - et pour qu'unjour, quelqu'un d'autre puisse le faire aussi.

More from Fashion