Peut-on boire de l'eau gazeuse tout l'été ?

Photographed by Anna Jay.
Vous êtes assis en terrasse, il fait chaud et votre gorge est sèche. Parce qu’il serait dommage de commander de l’eau plate et qu'il est encore trop tôt pour commander un cocktail, vous optez pour de l’eau pétillante. Et bien sûr d'ajouter: « Avec une rondelle de citron s’il-vous-plaît !». Surprise : vous vous êtes rarement senti aussi désaltéré.
Et c’est là que vous vous faites la remarque. « Pourquoi est-ce je ne bois jamais d’eau pétillante, au fait ? ». Et c’est vrai que contrairement à nos voisins allemands, on boit rarement de l’eau gazeuse, sauf cas exceptionnels - comme une gueule de bois par exemple (c'est ça oui). Pourquoi cette attitude face à l'eau gazeuse ? Peut-être à cause de l’idée qu'elle favoriserait la rétention d’eau et pourrait à la longue boucher les artères, à cause de la teneur en sel de certaines eaux pétillantes. Est-il donc dangereux de remplacer l’eau plate par de l’eau gazeuse, et peut-on consommer de l’eau pétillante au quotidien ?
Publicité
Première chose : mettons-nous d’accord sur les définitions. L’eau gazeuse est constituée de deux ingrédients : de l’eau et du dioxyde de carbone, d’où les petites bulles effervescentes. Parfois, l’eau pétillante peut contenir des arômes et du sodium, ce qui est souvent le cas des eaux artificiellement enrichies en gaz carbonique. C'est à ces eaux là qu'il faut faire attention, surtout si vous êtes prédisposé à la rétention d'eau ou l'hypertension artérielle. L’avantage sur l’eau plate, c’est que l’eau gazeuse stimule davantage les papilles gustatives, ce qui peut avoir un effet positif contre les fringales, ou ces moments où l’on mange simplement parce qu’on a envie d’être stimulé. Ou plutôt, d’après les médecins, les eaux riches en bicarbonate aideraient à mieux digérer les graisses, et « contrebalancer l’acidité du corps issue de la consommation des viandes, poissons, fromages, sucreries, junk food, et les céréales raffinées qui favorisent la prise de poids. »
Quand il s’agit d’hydratation, le professeur et doctorant Ron Maughan affirme qu’eaux gazeuses et eaux plates sont équivalentes. D’après la science, toutes deux ont le « même indice d’hydratation », ce qui veut dire que l’effet désaltérant sera équivalent, que l’on consomme par exemple 250 ml d’eau gazeuse ou 250 ml d’eau plate. Pour autant, on aurait tort de ne pas prendre l’aspect psychologique en compte. D’après le docteur Maughan toujours, « Si vous remarquez que vous buvez plus quand vous consommez de l’eau gazeuse - parce que vous préférez ça par exemple - allez-y, ne vous privez pas ! ». Tant que vous optez pour une eau à faible teneur en sel, aucun risque pour la santé. Pour les femmes - qui comme on le sait sont plus sujettes à l’ostéoporose - les eaux gazeuses riches en calcium sont même très intéressantes d’un point de vue nutritionnel, puisqu’elles contiennent parfois l’équivalent d’un pot de yaourt et zéro calorie.
Donc pour ceux qui ne jurent que par l’eau gazeuse - par exemple parce que vous avez de la famille allemande - rassurez-vous : votre corps ne fait pas de différence !
Petite précision toutefois : si l’idée circule que l’eau gazeuse serait idéale après une gueule de bois, la médecine dit au contraire qu’il faudrait privilégier l’eau plate. Pareil pendant le sport. Autre option moins boring : l’eau aux électrolytes, qui - mise à part son nom bizarre - fait des merveilles pour réhydrater quand on est fatigué.
Publicité