8 raisons pour lesquelles vous pouvez avoir des douleurs aux seins

Photographié par Alexandra Gavillet
Vous étiez en train de mettre votre soutien-gorge, attraper quelque chose sur l’étagère du haut ou de faire un câlin à votre copain, quand vous avez ressenti une douleur soudaine dans le sein.
Si la plupart des femmes ont tendance à s’inquiéter très vite, la plupart du temps, vous vous faites du souci pour rien, nous dit le docteur Raquel B. Dardik, Docteur au Centre Médical Langone de New-York. En fait, les douleurs à la poitrine sont bien plus communes qu’on ne croit. « Ce n’est probablement pas un cancer. », continue le Dr. Raquel, pour parler tout de suite de ce qui fait peur.
Publicité
Qu’est-ce qui peut donc causer une douleur aux seins ? Autant de causes différentes que votre cycle menstruel, un dérèglement hormonal, le sport que vous pratiquez, les traitements que vous prenez en ce moment etc. etc. Pour vous rassurer, on a répertorié pour vous les facteurs les plus communs - et les explications qui vont avec. Respirez un coup et on y va.
1 / 8
Le stress
Le stress émotionnel peut engendrer des déséquilibres hormonaux, qui à leur tour peuvent perturber vos cycles et causer des douleurs à la poitrine, même après avoir eu vos règles. « Les douleurs mammaires peuvent intervenir à des moments atypiques, conséquemment à des périodes de stress prolongées » nous dit le site américain John Hopkins Medicine. Si vous ressentez donc des douleurs dans les deux seins, il se peut que cela soit dû à des perturbations hormonales liées au stress.

Si vous avez des antécédents de kyste à la poitrine, il se peut que le stress exacerbe vos symptômes et la douleur associée. Le meilleur traitement ? Apprendre à maîtriser votre stress, avec des méthodes applicables au quotidien, comme le yoga ou la méditation.
2 / 8
Photographed by Rockie Nolan.
Vos règles
Sans surprise, votre cycle hormonal a un impact direct sur la sensibilité de vos seins. « Les douleurs aux seins vont et viennent selon où vous en êtes dans votre cycle. » Certaines femmes sont plus sensibles aux hormones que d’autre. Ça veut dire aussi que certaines personnes vont expérimenter des douleurs régulières, quand d’autres auront peu voire aucun symptôme.

En général, les douleurs arrivent entre 7 et 10 jours avant les règles, mais cela peut varier d’une personne à une autre. Les seins sont tellement sensibles qu’ils donnent l’impression d’être gonflés à bloc. Heureusement, la douleur a tendance à s’en aller d’elle-même une fois que les règles ont commencé.

AÀ noter : tout changement hormonal important - comme une grossesse ou la ménopause - peut causer des douleurs aux seins. Même si les cycles ont disparu, la douleur a aussi tendance à aller et venir.
Publicité
3 / 8
Photographed by Jessica Nash.
Certains médicaments
Tout traitement hormonal comme la pilule peut avoir une influence sur votre poitrine, parce que vous prenez une dose différente de ce dont votre corps a besoin. Même si on ne comprend pas vraiment ce qui causent ces douleurs, on sait depuis longtemps qu’il y a un lien entre les deux.

D’autres médicaments comme ceux prescrits contre la pression artérielle, l’acné ou la perte de cheveux sont également connus pour engendrer des douleurs aux seins occasionnelles. Les traitements psychiatriques ne sont pas en reste, notamment les ISRS, des médicaments contre la dépression couramment prescrits.
4 / 8
Photographed by Lauren Perlstein.
Votre soutien-gorge
« Un soutien-gorge inadapté peut tout à fait être la cause de douleurs aux seins », nous dit le docteur Dardik. Souvent, c’est dû à un soutien-gorge trop serré.

Et même si toutes les poitrines sont concernées, les femmes à forte poitrine sont celles qui souffrent le plus d’un soutien-gorge inadapté. « Même chose pour les femmes qui font beaucoup de sport ». C’est pourquoi il est important de bien choisir sa brassière de sport, en fonction du type et de l’intensité de l’activité.

Pour aider les femmes qui connaissent ce genre de désagréments après le sport, une entreprise canadienne appelée House of Anesi travaille sur un soutien-gorge innovant qui s’adaptent aux changements de tailles de bonnets des femmes. Autres avantages, ce soutien-gorge soulagerait également les maux de dos, éviterait les marques et absorberait la transpiration excessive, notamment sous les seins. On a hâte de le voir sortir, celui-là.
5 / 8
Photographed by Alexandra Gavillet.
Une infection
Les infections à la poitrine sont courantes chez les femmes qui allaitent. Le plus souvent, elles vont se former entre les tissus - c’est ce qu’on appelle la mastite. Il arrive aussi que les canaux lactifères se bouchent et se sur-infectent, ce qui va engendrer des douleurs à la poitrine.

Les femmes qui n’allaitent pas peuvent aussi être sujettes aux infections, mais dans ce cas-là, la cause est souvent extérieure (piercings aux tétons, blessures etc.).

La différence ici c’est que la douleur va être relativement localisée. Il se peut aussi que vous présentiez des rougeurs et les seins relativement durs, avec parfois des nausées et de la fièvre.

Si vous pensez présenter une infection aux seins, il est important de consulter rapidement un médecin. Normalement, des antibiotiques et des compresses chaudes vont aider à faire disparaître l’infection sous quelques jours. Une infection non traitée peut se transformer en un abcès, qui devra être opéré en cabinet.
6 / 8
Photographed by Lauren Perlstein.
Le sport
En plus de votre soutien-gorge de sport pour appuyer sur vos seins, le sport en lui-même peut causer des douleurs à la poitrine. Deux types de muscles peuvent être courbaturés après une séance :

– le muscle pectoral, qui se situe juste sous la graisse des seins. Ce sont ceux qui vont être mobilisés lorsque vous soulevez des poids. Pour soulager la douleur, n’oubliez pas de vous reposer, appliquer des glaçons et prendre des anti-douleurs si nécessaire.

– l’autre muscle qui peut être en cause : c’est celui qui se trouve au milieu de la poitrine, et va soutenir la cage thoracique. Il arrive que celui-ci s'enflamme suite à une séance de sport intensive, ce qui va causer des douleurs localisées entre les deux seins, et qu’on va appeler costochondrite. La douleur s’en va généralement d’elle-même avec quelques étirements et des anti-douleurs, mais n’hésitez pas à consulter un médecin si vous souhaitez un traitement plus efficace.
7 / 8
Photographed by Rockie Nolan.
Un kyste

Les kystes à la poitrine ne font pas toujours douloureux. Mais quand ils le sont, c’est parce qu’ils appuient sur les tissus. Ils peuvent s’accompagner de douleurs cycliques, ce qui veut dire qu’ils peuvent apparaître et disparaître avec vos règles, mais les deux ne sont pas toujours liés.

Les kystes ne nécessitent pas de traitements en particulier, sauf s’ils deviennent très douloureux. Si vous rencontrez vraiment une gêne, n’hésitez pas à en parler avec un docteur, qui pourra vous rassurer et vous proposer une opération mineure. Les femmes qui présentent des kystes de façon régulière pourront bénéficier d’un traitement hormonal, comme la pilule contraceptive.
8 / 8
Photographed by Alexandra Gavillet.
Un trouble du système nerveux
Enfin, il y a tout un nombre de problèmes nerveux qui peuvent engendrer des douleurs mammaires. Néanmoins, le Dr. Dardik précise que les symptômes seront rarement isolés, c’est-à-dire qu’ils vont s’accompagner d’autres gênes. Un nerf pincé dans le cou par exemple fait rarement mal à un seul endroit, et peut irradier poitrine, bras et épaules.

De même, une fibromyalgie s’étend généralement à toutes les parties du corps, et non pas qu’à la poitrine par exemple.

Si donc vous avez mal uniquement à la poitrine, ce n’est sûrement pas dû à un problème nerveux. Dans le doute, parlez-en avec un médecin, qui pourra tester les signaux envoyés par vos nerfs.
Publicité

Plus de Mon corps