10 types de pertes vaginales & ce qu’elles disent de votre santé

Dans son émission spéciale sur HBO il y a quelques années, Amy Schumer a plaisanté en disant que l'une de ses résolutions du Nouvel An serait de "faire en sorte de pouvoir retirer juste une fois ma culotte sans qu'on croit que je me suis mouchée dedans". C'est drôle parce que c'est vrai : pourquoi notre vagin peut s'avérer si salissant parfois ?
Quelques chanceu·ses·x ont si peu de pertes vaginales qu'elles ne le remarquent même pas. Mais pour le reste d'entre nous, les pertes sont (presque) quotidiennes. Quel que soit le fait que vous partagiez l'opinion d'Amy sur le fait de vouloir s'en débarrasser, vous devez savoir que les pertes vaginales ne doivent généralement pas devenir un sujet d'inquiétude. "Il n'y a rien d'anormal à ce que vous n'ayez aucune perte visible ou que vous observiez une très grande quantité de sécrétions chaque jour", explique Leah Millheiser, directrice du programme Female Sexual Medicine à la University Medical Center de Stanford. "Les vagins fonctionnent en quelque sorte comme le mode auto-nettoyage d'un four : les sécrétions sont généralement la simple expulsion de vieilles cellules par votre vagin".
Et bien que les pertes puissent parfois ruiner une belle paire de sous-vêtements, si vous êtes très attenti·f·ve, vos pertes (le type, la couleur et la quantité) peuvent vous renseigner sur votre état de santé et vous donner des signes cruciaux comme le moment où vous êtes le plus susceptible de concevoir ou si vous avez contracté une IST. Il suffit de savoir comment les interpréter. En d'autres termes, vos pertes sont vos amies - ce n'est certainement pas quelque chose dont vous devez avoir honte ou même dont vous devez être dégoûté·e.
Nous passons en revue les différents types de pertes que vous pourriez rencontrer, ainsi que des exemples très précis de ce à quoi cela ressemble.

More from Body