Hyperhidrose : comment gérer une transpiration excessive

Photo par Cottonbro.
L'été est là, et pour les personnes qui souffrent de transpiration excessive, cette période peut être source d'angoisse.
On estime que la transpiration excessive (ou hyperhidrose) touche environ 3 % de la population, mais le fait d'en parler est souvent vécu comme une honte. De nombreuses femmes affirment que cette affection a un impact considérable sur leur vie et sont prêtes à tout pour la dissimuler. 
Outre l'hyperhidrose, les hormones, la ménopause et les problèmes de santé peuvent également perturber la régulation thermique du corps.

Pourquoi est-ce que je transpire autant ?

Nina Prisk, infirmière spécialisée en esthétique et conseillère indépendante chez Update Aesthetics, explique que la transpiration excessive est relativement courante et peut apparaître dans des zones spécifiques ou sur l'ensemble du corps. Elle développe : "S'il est normal de transpirer durant l'exercice ou lorsque vous avez chaud, on parle de transpiration excessive si votre corps transpire sans raison et en permanence. Les personnes souffrant d'hyperhidrose constatent que la transpiration a un impact sur leur vie quotidienne. Ce n'est pas seulement sous les bras, cela peut être sous les seins, les fesses et les mains".
Publicité
Outre le Botox, il existe des produits topiques qui peuvent aider à réduire la transpiration, comme les anti-transpirants roll-on puissants contenant du chlorure d'aluminium hexahydraté, tels que Perspirex ou Driclor. Ces produits réagissent avec l'eau et la kératine du canal sudoripare, formant temporairement un bouchon de gel qui empêche la sueur d'atteindre la surface de la peau. Leur application doit être régulière, mais ils peuvent provoquer des irritations cutanées.

Les meilleurs produits topiques

Clare, 35 ans, utilise ce type d'anti-transpirant pour contrôler sa transpiration, mais elle explique que l'hyperhidrose affecte surtout son visage et son cuir chevelu et que cela ne résout pas entièrement son problème.
"Je transpire principalement sur le visage et le cuir chevelu, mais aussi dans le dos et sous les aisselles lorsqu'il fait chaud. L'humidité est un vrai cauchemar pour moi. J'évite même de voyager dans certains pays où le temps est chaud et humide", dit Clara. "J'utilise un gel appelé Neat 3B Face Saver Gel pour bloquer la transpiration du visage - il doit être réappliqué tout au long de la journée et donne une sensation de sécheresse, comme si je portais un déodorant sur mon visage. J'ai essayé des lingettes qui sont censées avoir un effet similaire, mais ça n'a pas marché pour moi, sans doute parce qu'elles n'adhèrent pas à la peau comme le fait le gel. Je crois que je devrais me faire injecter du Botox pour le cuir chevelu, mais je ne me sens pas encore prête."
Certaines personnes optent pour une intervention médicale pour gérer leur hyperhidrose au quotidien.
Publicité
Katya, 28 ans, a consulté un dermatologue privé pour connaître les différentes options et se faire soigner après que son médecin généraliste lui a dit que son hyperhidrose n'était pas considéré comme un problème grave.
"Je suis allée chez un dermatologue privé pour parler de mon hyperhidrose. Il m'a prescrit un médicament appelé oxybutynine, généralement utilisé pour les personnes souffrant de problèmes de vessie. Depuis, je ne transpire quasiment plus, mais [le médicament] rend ma bouche sèche. Ce médicament n'est pas vraiment destiné à traiter la transpiration, c'est donc à votre médecin de décider."

Les meilleurs traitements

D'autres personnes se tournent vers les produits injectables pour traiter la transpiration excessive. Le Botox est autorisé en France pour traiter la transpiration excessive des aisselles en bloquant le nerf qui active les glandes sudoripares, en arrêtant la libération d'une substance chimique appelée acétylcholine. Ces injections ne sont à envisager qu'en dernière intention quand l'hypersudation est très importante.
Daisy, 26 ans, ne jure que par le Botox pour sa transpiration des aisselles.
"Je sais que tout le monde transpire, mais pour moi, ça a toujours été trop. Même quand j'avais froid, je transpirais sous les bras. J'ai essayé différents produits, mais je me suis résignée au fait que rien ne pouvait vraiment y remédier. Ça me mettait très mal à l'aise", nous a-t-elle dit. "Après avoir fait quelques recherches, j'ai réalisé que le Botox pouvait être une solution et j'ai pris rendez-vous. Au bout de cinq jours, la transpiration a commencé à diminuer et je n'en revenais pas de l'efficacité du traitement. Je dirais que ça a changé ma vie. En plus, le traitement dure longtemps."
Publicité
L'iontophorèse permet également de traiter l'hyperhidrose. Il s'agit d'envoyer un léger courant électrique à travers de l'eau pour arrêter temporairement les glandes sudoripares. Ce n'est pas une solution permanente et elle nécessite un entretien régulier pour maintenir les résultats.
Steff, 34 ans, a décidé d'essayer l'iontophorèse pendant le confinement, car elle avait le temps et le budget nécessaires. Elle confie que sa transpiration est particulièrement intense au niveau des mains, des pieds et du visage.
"La transpiration me gâche vraiment la vie, ma mère est exactement dans le même cas. C'est pire si j'ai une réunion, un rendez-vous ou autre. Le temps que j'arrive, je suis en sueur et j'ai tellement chaud, surtout au niveau des mains, des pieds et du visage. S'il fait chaud, je prends le temps de m'asseoir près d'un ventilateur et de me rafraîchir avant le rendez-vous, ce qui peut sembler fou, mais quand les gens me voient en nage, ils comprennent", dit-elle. "L'ionophorèse a permis de stopper la transpiration de mes mains et de mes pieds, mais je ne peux pas l'utiliser sur le visage. La machine est chère, mais elle est efficace pour moi. C'est tout de même dommage qu'elle ne fasse pas disparaître le problème définitivement."

Les meilleurs accessoires pour éviter la transpiration

D'autres personnes optent pour des mesures visant à dissimuler leur transpiration plutôt que de la stopper. Il peut s'agir d'un ventilateur portable, de vêtements qui camouflent les taches de sueur, de ne pas se maquiller ou de choisir des coiffures qui dégagent les cheveux du visage et du cou.
Publicité
Tarra, 28 ans, porte des vêtements spécialement conçus pour absorber la sueur de ses aisselles avant l'apparition d'auréoles, quelle que soit la température extérieure.
"L'année dernière, j'ai commencé à porter des T-shirts avec des coussinets anti-transpiration intégrés aux aisselles. Je ne transpire pas vraiment ailleurs, mais c'est tellement intense que je dois réellement faire attention à ce que je porte. Je ne me souviens pas de la dernière fois que j'ai porté un T-shirt gris en dix ans. J'ai l'impression que ce n'est pas sain d'arrêter complètement de transpirer, alors je préfère essayer de cacher les auréoles. Je crains les odeurs corporelles, c'est pourquoi j'applique régulièrement de l'acide glycolique sur mes aisselles, je mets beaucoup de déodorant et j'ai toujours du parfum sur moi", confie Terra.
"J'ai vu en ligne des femmes qui emportent des bouteilles d'eau dans les magasins pour 'tester' à quel point un tissu montre des traces d'humidité avant d'acheter un vêtement et je comprends tout à fait. Je choisis mes vêtements sur les mêmes critères. J'ai également vu des femmes sur TikTok avec des serviettes hygiéniques sous les aisselles - pour l'instant, je préfère mes T-shirts. Ça me semble être une étape moins extrême."

More from Body