La couleur Period de Pantone ne ressemble en rien au sang menstruel

Photographed by Ashley Armitage.
En début de semaine, le Pantone Colour Institute - plus connu pour sa "Colour of the Year" annuelle - a annoncé un partenariat avec la marque de coupes menstruelles INTIMINA pour créer Period, "la teinte parfaite pour représenter les règles". Dans un article à propos de la couleur, INTIMINA explique que l'objectif est de "rendre les menstruations plus visibles et de normaliser les fonctions corporelles les plus normales". La couleur, dit la marque, "représente un flux régulier pendant les menstruations".
Les commentaires sous le post Instagram pointent du doigt la marque pour toutes les façons dont elle manque la cible : la coupe menstruelle représentée sur la couleur est à l'intérieur d'un utérus, ce qui ne devrait jamais arriver et nécessiterait une attention médicale immédiate. D'autres ont noté la prétention d'inclure toutes les personnes en période de menstruation, quel que soit leur sexe, alors que la marque se présente toujours comme un fournisseur de "produits pour les femmes à tous les stades de la vie". Et nous avons également un problème avec la politique spécifique du choix de cette nuance de rouge.
Publicité
Ce n'est la couleur d'aucun sang menstruel (ou non-menstruel) que j'ai jamais vu. C'est le rouge sucré de la garniture pour tartes aux cerises en conserve et des voitures de course. La couleur rappelle le logo YouTube et les petites bulles de notification rouges au coin des applications iOS. Ce rouge est beaucoup de choses, mais ce n'est pas celui des règles.
Oui, Period correspond en quelque sorte à la rougeur du sang menstruel (comme tout autre rouge), mais elle ne reflète en aucun cas la menstruation elle-même. Quand les règles commencent, la couleur est éclatante et intense, comme le sang qui sort d'une plaie, mais rarement sans taches sombres de cramoisi coagulé. Elles s'oxydent en une riche couleur rouille et sont souvent brunes au moment où l'on retire le tampon ou change de serviette. Vers la fin du cycle, elles peuvent ressembler davantage à du marc de café. Elles tachent les draps de lit, les pantalons et les sous-vêtements - non pas avec un rouge Period - mais avec la teinte brun-rougeâtre que nous avons pris l'habitude de considérer comme "sale".
La stigmatisation des menstruations est réelle. La "taxe tampon" est très réelle. Et beaucoup ne se soucient pas de considérer les coupes menstruelles - bien qu'elles constituent une alternative moins chère, plus sûre et plus écologique aux produits menstruels traditionnels - en raison de la perspective même de devoir toucher leur propre sang. Period est la plus jolie version imaginable du rouge du sang menstruel. Si l'objectif est d'éliminer les stigmates, pourquoi ne pas choisir une nuance de rouge qui se rapproche le plus possible du sang que nous voyons et touchons ? C'est l'insistance sur une version "jolie" aseptisée du corps des gens qui a créé le stigmate au départ. Nous devons laisser tomber le "joli" si nous voulons avoir ces "conversations plus précises et plus honnêtes sur les menstruations".

More from Home