Cette femme nous raconte ce que c’est que de vivre avec deux vagins

Dans un nouveau documentaire pour la BBC3, une femme nommée Nicci se confie sur la maladie qui lui a causé de naître avec deux vagins, deux utérus et deux cols de l'utérus. Sa motivation : donner de l'espoir à toutes les personnes qui souffrent d'"anomalies" et les aider à se sentir moins seules dans leur lutte.

Nicci a découvert qu'elle avait deux vagins à l'âge de 17 ans.
"J'ai su pour la première fois que quelque chose n'allait pas quand j'étais adolescente et que je saignais plus que les autres", dit-elle dans l'avant-première du documentaire. "La douleur était intolérable, je ne pouvais pas vivre normalement pendant que j'avais mes règles. C'est là que mon médecin m'a dit que j'avais deux utérus, deux vagins et deux col de l'utérus".
Cette affection, appelée utérus didelphe ou "double utérus", est une anomalie rare qui fait que les trompes utérines ne se rejoignent pas complètement comme elles le devraient. Au lieu de cela, chaque trompe développe sa propre structure, formant deux utérus, qui ont parfois un col, ou dans le cas de Nicci, forme une fine paroi de tissu qui s'étend sur toute la longueur du vagin et le divise en deux ouvertures. C'est une anomalie gynécologique extrêmement rare - selon l'Organisation mondiale de la santé, elle touche une femme sur 3 000.

Dans le cas de Nicci, ce sont les règles qui étaient le plus handicapantes : "il m'est arrivé d'avoir à porter des couches pour fuites urinaires, parce que les tampons et les serviettes ne suffisaient plus", dit-elle.

Bien que les femmes ayant un double utérus parviennent souvent à avoir des enfants, cette maladie augmente le risque de fausse couche ou de naissance prématurée. Nicci, malheureusement, a fait trois fausses couches à cause de cette maladie. Bien qu'elle ait choisi de subir une double hystérectomie pour améliorer sa qualité de vie, ce qui signifie qu'elle ne pourra jamais concevoir, elle et son mari espèrent pouvoir adopter un jour.
"La maladie a gravement affecté ma vie", dit-elle, se souvenant de l'époque où les hommes avec qui elle avait des relations sexuelles se vantaient d'avoir couché avec une "nana avec deux vagins".

C'est aussi pour ça qu'elle s'exprime aujourd'hui, pour que toutes les femmes qui sont touchées par cette affection se sentent moins seules.
"Il y a tellement de femmes qui ont des anomalies et qui n'ont pas l'impression d'avoir quelqu'un à qui en parler, ou quelqu'un qui leur ressemble", dit-elle. "Vous n'êtes pas seules ! Soyez fortes, tenez bon."

Le documentaire sur Nicci, The Woman With Two Vaginas: Living Differently, sera diffusé ce mois-ci sur BBC3.
Publicité

More from Trends