Sexe : pourquoi le nombre de rapports varie selon l'âge

Photographed by Lula Hyers.
Certes, personne n’est en droit de vous dire à quelle fréquence vous devriez prendre votre pied. Mais au cas où vous vous demandiez quelle était la moyenne nationale, on a mené notre enquête. (De rien.)
En France, la moyenne se situerait entre 9 et 13 fois par mois pour les couples, quel que soit l’âge des partenaires. Les célibataires eux auraient au moins un rapport tous les trois mois. En revanche, si les couples récents ont entre 3 et 6 rapports par semaine, toutes les études concourent à montrer que cette moyenne baisse au fil du temps.
Fait intéressant : selon le sociologue Michel Bozon, « tout ce qui participe de la stabilité du couple et le fait exister indépendamment de sa sexualité » entraînerait la baisse du nombre de rapports sexuels. On pense par exemple au mariage, à l’arrivée d’un enfant, à l’achat d’un bien immobilier à deux etc.
Selon une étude américaine en revanche, ces chiffres varieraient en fonction de l’âge. En effet, une étude sur le « sexe, la reproduction et le genre » du Kinsey Institute montre que la fréquence des rapports sexuels a directement à voir avec l’âge des personnes interrogées.
Sans surprise : les 18-29 ans seraient les plus actifs sexuellement, avec en moyenne 112 rapports par an, contre 86 par an pour les 30-39 ans. A partir de 40 ans, on tombe à une moyenne de 69 rapports par an.
« La grande conclusion de cette étude, c’est qu’en vieillissant, alors que nos chances de développer des maladies chroniques augmentent, la fréquence et la qualité de nos rapports, elle, baisse. » nous dit le doctorant Justin Lehmiller, en commentaire de l’étude du Kinsey Institute.
Pour autant, il faut garder à l’esprit que ces chiffres ne sont qu’indicatifs. Si la question du nombre « idéal » de rapports sexuels fascine autant, elle ne doit pas faire oublier que c’est à vous et vous seul-e de juger si vous êtes suffisamment épanouis dans votre vie sexuelle. Surtout, la fréquence des rapports ne dit rien sur la qualité de ces derniers. Plus tôt cette année, une autre étude américaine a montré que les femmes de 36 ans et + seraient plus actives sexuellement que les hommes du même groupe d’âge. Plus surprenant encore, elles se sentiraient plus à l’aise avec leur corps et leur sexualité une fois passé le cap de la trentaine. L’hypothèse serait que les femmes gagnent en confiance en soi avec l’âge, et seraient alors plus à même d’améliorer la qualité de leur vie sexuelle. Entendez par là : les femmes sauraient enfin ce qu’elles aiment et n’auraient plus honte d’exprimer (et de vivre) leur désir.
Publicité
Enfin, un autre fait pour « rassurer » ceux et celles qui se demandent s’ils font suffisamment l’amour : faire l’amour tous les jours ne rendrait pas plus heureux, surtout si c’est toujours la même personne qui jouit (tiens, tiens…). Les témoignages d'affection tels que les bisous et mots doux en revanche auront une influence très positive sur l'estime de soi et le couple.
Related Video:
Publicité