Pourquoi il n’y aura pas de Pride pour les hétéros

Vous êtes déjà tombé·e sur un tweet avec le tag #HeterosexualPrideDay ? Si le premier spécimen (apparu en 2016) sera rapidement tué dans l’oeuf, on s’est dit que ca ne ferait pas de mal d’enfoncer des portes ouvertes.
Pourquoi est-ce qu’il ne peut pas il y avoir de Pride pour les hétérosexuels donc ?
Jetons un oeil au tollé que le hashtag avait provoqué à l’époque :
« La Gay Pride n’est pas né d’un besoin de célébrer le fait d’être gay, mais le droit pour nous d’exister sans être persécutés. Donc plutôt que de vous demander pourquoi il n’y pas de mouvement Pride pour les hétéros, estimez-vous heureux de ne pas en avoir besoin. »
Publicité
« Joyeuse #HeterosexualPrideDay, aussi connu sous le nom de
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Dimanche »
« Combien d’entre-vous ont été foutu dehors par leurs parents parce qu’ils était hétéro ? Voilà. Donc arrêtez avec ce #HeterosexualPrideDay qui n’a aucun sens. »
« On va faire un deal : quand les hétéro auront été persécutés pendant plus de 1000 ans, ils auront droit à leur Pride. »
Comme le feront remarquer la plupart des retweets, les hétéros ne connaissent pas les mêmes discriminations que les LGBTQ. Comprenez-nous bien : on n’est pas en train de dire qu’on ne peut pas tirer de fierté dans le fait d’aimer le sexe opposé. Évidemment, vous êtes en droit d’avoir la sexualité et l'identité de genre qui vous plaît, et même de le revendiquer (tant que ça ne lèse personne). Mais récupérer la Gay Pride pour affirmer votre identité sexuelle, c’est autre chose. Ce serait comme de récupérer le mouvement « Black Lives Matters » pour le renommer «All Lives Matters ». Vous voyez le problème ? Comme Barack Obama le fera si justement remarquer, se réclamer du mouvement Black Lives Matters, ce n’est pas sous-entendre que toutes les vies ne se valent pas. De la même manière, la Gay Pride n’a jamais eu pour but de discriminer les hétérosexuels.
À une époque où les homosexuels font régulièrement l’objet d'agressions et de haine, il est bon d’être prudent·es avec ce genre de revendications. Pas convaincu·es ? Allez jeter un oeil aux comptes Twitter de SOS homophobie, Urgence Homophobie, Inter-LGBT ou celui du Refuge.
MERCI.
Publicité