“All About that Bush” : une ode à la toison pubienne en 18 photos (contenu explicite)

C'est dans les années 60 et 70 qu'elle a connu son heure de gloire, mais depuis, la toison pubienne féminine n'a plus vraiment la cote. À tel point qu'il y a maintenant des hommes hétéros, sexuellement actifs, qui avouent n'avoir jamais rencontré le spécimen. Pour célébrer cette toison injustement boudée, l'artiste Marilyn Minter a passé six mois à la photographier, demandant à "des femmes de toutes sortes, [avec] différentes couleurs de cheveux, différentes textures, différentes couleurs de peau" de laisser pousser leur toison naturelle et de la dévoiler devant son objectif. On retrouve l'intégralité des photos de Minter dans son premier livre, Plush.
"Au cours des dix dernières années, les poils pubiens ont pour ainsi dire disparu de la culture pop (et ce n'est pas un drame)", nous explique Minter, "mais je me suis intéressée à montrer de belles images de toisons pubiennes comme perspective alternative. Je soupçonne que la tendance du "no-fur" n'est rien de plus qu'une mode, c'est pourquoi je voulais rappeler aux jeunes générations que les tendances sont éphémères, mais que le laser est permanent. Vous êtes évidemment libre de faire ce que vous voulez - mais par pitié, évitez l'épilation laser !"
Les 70 images en couleur de Plush, publiées dans une série limitée par Fulton Ryder Press pour coïncider avec le salon Art Basel Miami Beach, se font un argument visuel percutant contre l'épilation laser - et peut-être même contre l'épilation tout court. Sensuelles et sans complaisance, elles sont peut-être l'interprétation la plus puissante du "long hair, don't care" que nous ayons jamais vue. Selon les mots de Minter, "le Bush, c'est beau. Faites-le revenir !"
Continuez votre lecture pour découvrir les 18 photos les plus saisissantes du livre.

More from Body