Matin, midi ou soir : ces routines sport qui nous aident à tenir

Création par Meg O'Donnell
Quelle est votre part de réflexion quand vous programmez vos séances de sport ? Est-ce une décision prise sur un coup de tête, en fonction de ce que vous ressentez ce jour-là ? Ou est-elle méticuleusement planifiée en fonction de vos besoins et de vos objectifs ? Et surtout, comment cela a-t-il changé depuis que la pandémie a frappé et que nous avons enchaîné plusieurs confinements et été souvent forcé·e à télétravailler ?
Selon le rapport sur les tendances 2020 de ClassPass, les séances d'entraînement à l'heure du déjeuner sont en hausse. L'entreprise de fitness a indiqué que, pour la première fois, l'heure du déjeuner pendant la semaine de travail est le moment le plus populaire pour les personnes utilisant son application. Ils attribuent ce phénomène à l'augmentation du nombre de personnes qui s'entraînent non seulement chez elles, mais aussi en ligne. Lorsque vous n'avez pas à vous déplacer ou à attendre de prendre votre douche à la salle de sport, bon nombre des contraintes de temps ou d'organisation qui auraient rendu l'heure du déjeuner particulièrement serrée pour un cours de HIIT n'existent plus.
Publicité
Nous avons demandé à notre groupe Facebook Money Diaries (ainsi qu'à nos collègues de R29) comment et quand elles font du sport en ce moment, et pourquoi. Il s'avère qu'il existe des arguments convaincants - et très individuels - pour chaque moment de la journée. Sur les centaines de personnes interrogées, la répartition entre les différents moments de la journée est assez homogène, ce qui suggère que ce n'est pas tant que l'heure du déjeuner soit libre mais que la possibilité d'être flexible, de passer le temps ou simplement de profiter du soleil est tout aussi importante pour changer nos habitudes en matière de fitness. Le temps que vous consacrez à à faire du sport importe moins que la façon dont vous vous sentez et dont il s'inscrit dans le cadre de vos objectifs, qu'il s'agisse de soulager les maux et les douleurs dus au télétravail avec Yoga with Adriene ou d'évacuer une journée stressante avec Train Sweat Eat.
Nous vous présentons ici quelques-unes des façons dont les gens s'entraînent pendant la pandémie. Quel que soit votre niveau physique, ce n'est pas l'inspiration qui manque !
DashDividers_1_500x100_3

Entraînements du matin

Idéal pour les personnes qui veulent se débarrasser de leur séance au plus vite, celles qui ne veulent pas se trouver d'excuses, celles qui regrettent leur trajet du matin ou celles qui ont un horaire à respecter pour se laver les cheveux.
Danielle, 27 ans, s'entraîne à la première heure cinq fois par semaine avec l'application The Body Coach de Joe Wicks.
Publicité
"Je ne ferais vraiment pas de sport si je remettais ma séance à plus tard - j'aime en finir dès le début, et cela me met en condition pour la journée. C'est la première fois que je fais de l'exercice régulièrement, et la pandémie m'a montré à quel point c'est bon pour mon bien-être mental".
Chemmie, 29 ans, s'entraîne le matin en semaine et le week-end, cinq à six fois par semaine.
"Je fais partie du Club V, auquel je me suis inscrite l'année dernière. La fondatrice, Talilla Henchoz, a organisé des séances d'entraînement en live sur son site Internet au début de la pandémie, et j'y ai participé. Puis elle a lancé le Club V, un programme de remise en forme en live qui comprend des exercices de HIIT, de musculation, de boxe, de yoga, etc. Je suis totalement obsédée. Son énergie et la variété de ses séances d'entraînement sont incroyables.
Je ne suis définitivement pas une personne du matin, mais j'ai appris à l'être et maintenant j'adore me lever tôt pour m'entraîner. Je me lève généralement une heure avant la séance pour lire avant l'entraînement, scroller, etc. - c'est une toute nouvelle routine que je ne peux plus imaginer ne pas faire. J'aime m'entraîner dès le matin car cela me prépare pour la journée et je me sens moins fatiguée. Je sais aussi que je suis plus susceptible de trouver des excuses pour ne pas m'entraîner si je le fais plus tard dans la journée".
Claire, 28 ans, coure avant de travailler tous les matins avant de travailler.
Publicité
"Je ne peux courir qu'avant d'avoir mangé et cela me met dans de bonnes conditions pour travailler, presque comme un le temps du trajet pour aller bosser. Avant, j'allais au travail à pied tous les jours et je ne courais que trois ou quatre fois par semaine avant le travail".
DashDividers_1_500x100_2

Entraînements du midi

Idéal pour les personnes qui souhaitent faire une pause dans leur journée de travail, qui regrettent de ne pas pouvoir retrouver leurs collègues à l'heure du déjeuner, qui profitent de la flexibilité du télétravail ou qui veulent s'y adonner.
Jess, 35 ans, fait du HIIT avec l'application The Body Coach de Joe Wicks pendant sa pause déjeuner.
"C'est pour ma part le moins mauvais moment pour faire de la musculation car je me lève déjà tôt et le soir venu, je suis KO. J'avais du mal à trouver du temps avant la pandémie donc je ne faisais pas de sport. Maintenant, je travaille depuis la maison et je peux le faire pendant ma pause déjeuner".
Somer, 27 ans, s'entraîne à l'heure du déjeuner quatre ou cinq fois par semaine.
"Je fais de la course à pied, des programmes avec Les Mills, du vélo ou du yoga. Je ne peux socialiser avec personne à l'heure du déjeuner et j'ai donc besoin de faire quelque chose pour passer le temps. Avant, je passais toujours l'heure du déjeuner à discuter avec mes collègues et je me dépensais moins souvent le soir".
Sian, 29 ans, part marcher tous les jours à l'heure du déjeuner.
Publicité
"Depuis que la salle de sport a fermé, je n'arrive pas à me motiver pour faire autre chose. Cela me permet de faire une pause avec l'ordinateur et de sortir quand il fait jour. Je ne ressens pas la pression de devoir me lever tôt pour faire du sport ou de sortir quand il fait nuit. J'ai constaté que mes promenades quotidiennes améliorent aussi considérablement mon état mental. Avant la pandémie, je ne considérais pas la marche comme un exercice et j'allais à la salle de sport le matin. Je pense que je reviendrai aux séances de gym le matin lorsque les salles rouvriront, mais je continuerai à faire de la marche pour ma santé mentale et mon bien-être".
DashDividers_1_500x100

Entraînements du soir

Pour les personnes qui ont besoin de leur énergie de fin de journée, qui s'adaptent aux besoins de leur corps, qui ne veulent pas se sentir dans le rush, qui veulent profiter de la lumière du jour à leur propre rythme, ou qui ont besoin d'une fin de journée bien définie.
Nat, 30 ans, s'entraîne surtout après le travail, trois ou quatre fois par semaine.
"Je fais une combinaison de HIIT et de vélo (je faisais du CrossFit avant la pandémie). Je manque de motivation en ce moment. Avant la pandémie, je me levais à 5h30 et je faisais un cours avant le travail ou je me rendais à un cours à l'heure du déjeuner en ville. Aujourd'hui, je suis à la maison toute la journée, je suis complètement crevée et je lutte pour m'y mettre. Le seul moment où je peux me forcer à le faire, c'est à 18 heures, avant de dîner, et même là, c'est à moitié suffisant".
Publicité
Georgia, 28 ans, s'entraîne après le travail cinq jours par semaine en utilisant le programme d'entraînement gratuit de Heather Robertson.
"En été, je faisais de la musculation le matin, mais maintenant je sors à l'extérieur à midi pour profiter de la lumière du jour et je termine suffisamment tôt grâce aux horaires flexibles pour que 30 minutes de HIIT n'empiètent pas sur ma soirée !"
Charlotte, 25 ans, s'entraîne après le travail trois à cinq jours par semaine.
"Je fais des entraînements HIIT à la maison, des entraînements de danse (emkfit sur YouTube), tout ce qui peut me faire bouger et me rendre heureuse. Chaque séance d'entraînement commence par un échauffement de danse ! Des poiriers et des étirements de style yoga. Le faire après le travail m'oblige à quitter mon coin bureau et à arrêter de penser au travail - cela me revigore pour la soirée et je ne m'écroule pas sur le canapé à cause de la fatigue mentale".
DashDividers_1_500x100

Entraînements flexibles

Pour les personnes qui veulent plus de variété d'exercices dans la journée ou qui ont besoin d'un moment pour déstresser.
Lauren, 27 ans, fait un mix de yoga le matin et de HIIT une fois sur deux à la pause déjeuner.
"Tous les matins au réveil (6 heures), je fais du yoga avec Yoga with Adriene, puis vers 13 heures une séance de HIIT en utilisant l'application Centr.
Le yoga me permet de démarrer la journée, me force à sortir du lit et me permet de m'étirer après n'avoir pas bougé de la nuit. Je fais la séance d'entraînement de Centr à l'heure du déjeuner parce que cela me permet de faire une petite pause et de m'éloigner de mon bureau. Je sais que si je devais le faire à la fin de la journée, je ne trouverais jamais la motivation. Je n'ai catégoriquement pas fait de sport avant la pandémie. Comme je devais parcourir une certaine distance à pied pour prendre mon train et me rendre au travail et que je devais ensuite me déplacer toute la journée, je n'en voyais pas l'utilité. Mais maintenant, je suis à la maison et je suis chanceuse si je fais 1 000 pas par jour (merci l'anxiété de sortir). J'avais besoin de faire quelque chose pour au moins prétendre que j'avais un certain contrôle et une certaine routine".
Publicité
Lucy, 31 ans, s'entraîne plusieurs fois par jour.
"Je m'entraîne tout au long de la journée pour couper le rythme du télétravail : marche à 9h30, CrossFit à 12h30, puis marche et/ou course à pied à 15h30. Je m'entraîne six jours par semaine, six séances de CrossFit de ma salle de sport plus des programmes supplémentaires, puis je cours trois ou quatre fois par semaine en plus de cela, soit environ 20 à 30 kilomètres. Ma séance d'entraînement du jour est adaptée à l'équipement que j'ai sous la main - j'ai une corde et une barre d'haltères, ainsi que de nombreux accessoires de musculation.
Cela permet d'interrompre ma journée assise devant un ordinateur et me rend plus productive et active. En particulier, les promenades me permettent de faire des pas, car je suis maintenant immobile, assise derrière un bureau toute la journée. La course à pied est une nouveauté, mais cela m'aide à me détendre et à me déstresser, surtout après les annonces quotidiennes du gouvernement. Je peux me déconnecter et me concentrer sur ma respiration pour m'aider à mieux courir".

More from Living