Une profiloplastie médicale m’a redonné confiance en moi

Avec l'aimable autorisation de Rebecca Fearn.
J'ai toujours été soucieuse de mon profil, en particulier de la taille de mon nez. Dans ma famille, nous plaisantons souvent en disant que le nez de mon père est son trait le plus "proéminent" (toujours dit avec amour, bien sûr). La vérité inavouée est que j'ai définitivement le nez de mon père plus que celui de ma mère.
Au cours de ma vie, mon nez a fait l'objet de plusieurs blagues - mon ex-petit ami l'appelait le "whop", diminutif de "whopper" (oui, comme le burger de Burger King). Je sais maintenant que mon nez n'est pas si "gros" que ça, mais une fois que vous avez une idée en tête sur votre apparence, il est difficile de modifier votre point de vue.
Publicité
Curieusement, ce n'est pas mon nez (ni mon menton et mon cou, dont je ne suis pas non plus très fan) qui m'a amenée au cabinet du Dr Wassim Taktouk, spécialiste en esthétique médicale. Jusqu'au jour du rendez-vous, j'étais réticente à y aller. J'ai toujours hésité à utiliser du filler, ayant vu et entendu des histoires horribles, mais j'étais également curieuse d'en injecter un peu dans ma lèvre supérieure pour la remplir.
Avec l'aimable autorisation de Rebecca Fearn.
Profil de Rebecca avant le traitement
Mon inquiétude s'est vite dissipée lorsque je suis arrivée à la clinique chic de l'ouest de Londres et que j'ai rencontré Taktouk ; ses manières chaleureuses et son approche sans préjugés des consultations m'ont tout de suite mise à l'aise. Après avoir discuté de ce que je voulais faire (juste un tout petit peu de comblement dans ma lèvre supérieure, car ma lèvre inférieure est déjà assez pulpeuse), l'attention s'est portée sur la zone de mon menton. Il m'a demandé : "Y a-t-il d'autres parties de votre visage que vous aimeriez équilibrer ?" et j'ai désigné - sans hésiter - mon cou et mon nez. Et c'est ainsi que nous avons décidé qu'en plus de mes lèvres, je recevrais un peu de filler dans le menton, tout cela au nom de la procédure tendance, approuvée par les spécialistes de l'esthétique, qui balaie le monde des injections : l'harmonisation du profil ou, autrement dit, la profiloplastie médicale.
En termes simples, l'harmonisation du profil consiste à aider à rendre le profil du visage plus "aligné" et équilibré en injectant du filler dans l'une des zones suivantes : les lèvres, le nez, le front et le menton. Il s'agit souvent d'avancer les lèvres ou le menton pour faire paraître la zone du nez ou du front plus petite ou le cou plus allongé, comme dans mon cas. L'harmonisation du profil (ou profiloplastie médicale) est devenue de plus en plus populaire ces dernières années. Beaucoup d'entre nous examinent désormais leur visage dans son ensemble, plutôt que de se focaliser sur des traits spécifiques. "Nous avons tendance à faire une fixation sur certaines parties de notre visage (généralement dès le plus jeune âge) et à décider que cette partie doit être corrigée ou améliorée", explique Taktouk. "De ce fait, nous ne sommes pas en mesure de prendre du recul et de voir notre visage dans son ensemble, et parfois les patients ne réalisent pas que le traitement d'une zone totalement différente peut créer une harmonie au niveau du visage".
Publicité
Pour cette raison, les personnes qui se rendent dans une clinique ne le font souvent pas dans l'intention d'avoir une harmonisation du profil, un peu comme moi. Cependant, cette technique peut être très efficace et Taktouk affirme qu'elle fonctionne pour la plupart des gens. "C'est la solution idéale pour tous ceux qui ont des préoccupations concernant leur nez, leur menton, leurs lèvres ou leur front", explique-t-il. C'est également une excellente solution pour celles et ceux qui ne veulent pas s'engager dans des opérations plus importantes, comme une rhinoplastie, car la période d'immobilisation est minime : quelques jours d'ecchymoses, de gonflements, de rougeurs et de sensibilité sont en général la norme. "Les modifications chirurgicales sont trop permanentes et le fait de ne pas aimer le résultat peut [créer] un sentiment durable de déception et de regret", déclare Taktouk. "Ce traitement offre une bonne alternative temporaire". La durée du traitement varie en fonction de la zone du visage. Les injections dans le nez et le menton peuvent durer jusqu'à deux ans, selon Taktouk, tandis que les lèvres ont une durée plus courte d'environ six mois car il s'agit d'une partie du visage beaucoup plus mobile. Par conséquent, le filler est "consommé" plus rapidement.
Pour l'harmonisation de mon profil, l'objectif était d'avancer un peu mon menton pour qu'il apparaisse plus aligné avec mon nez, rendant ainsi mon nez moins proéminent. La petite quantité de filler dans ma lèvre supérieure a permis d'équilibrer l'ensemble. "Cela a créé un profil plus harmonieux, sans même traiter le nez", explique Taktouk, qui a injecté 1,2 ml de filler dans mon menton et 0,6 ml dans ma lèvre supérieure pour un résultat subtil mais visible. Taktouk a surtout utilisé le filler Teoxane, un produit révolutionnaire fabriqué à partir d'acide hyaluronique résilient (RHA). "Il s'étire et se déplace avec vos traits pour un résultat totalement naturel", explique-t-il.
Publicité
Je n'ai pas passé plus de 40 minutes dans le fauteuil, puis j'ai revu Taktouk la semaine suivante pour un suivi rapide, où il a ajouté un peu plus de filler ici et là pour un résultat optimal. Les deux fois, j'ai annulé tous mes projets pour la semaine à venir de peur que les effets secondaires ne soient trop importants pour que je puisse sortir à l'extérieur, mais tout ce que j'ai constaté, c'est un léger gonflement et des ecchymoses le lendemain. Deux à trois jours plus tard, tout était à peu près rentré dans l'ordre. Les résultats étaient aussi très naturels, ce qui est exactement ce que je voulais.
Avec l'aimable autorisation de Rebecca Fearn.
Profil de Rebecca après le traitement
Dans l'ensemble, je suis ravie de mon profil, et de la magie de l'harmonisation du profil en général. Mon nez semble un peu plus proportionné et mon cou et mon menton sont allongés, de sorte qu'il semble y avoir moins d'excès de peau au niveau de la mâchoire, ce dont je me souciais tellement auparavant et qui me gênait. J'ai souvent pensé à me faire refaire le nez et je suis heureuse d'avoir découvert une technique beaucoup plus abordable et qui nécessite beaucoup moins de temps de récupération.
Au début, j'hésitais à me faire injecter du filler dans le menton, mais je suis très heureuse de l'avoir fait et je pense que les résultats parlent d'eux-mêmes. Il est important de noter que j'ai décidé individuellement que cette procédure était celle qui me convenait le mieux et ce n'est en aucun cas une décision à prendre à la légère. Si vous envisagez de recourir à cette méthode, faites vos recherches et réfléchissez à ce qui est le mieux pour vous. Une fois que vous avez trouvé un·e praticien·ne en qui vous avez confiance (encore une fois je vous invite à faire des recherches), il est indispensable de vous rendre à une consultation avant l'intervention afin de discuter du processus, de comprendre les résultats réalistes et de vous assurer que vous êtes au courant du suivi et des rendez-vous ultérieurs.

More from Beauty