Comment bien se raser le maillot (sans faire n'importe quoi)

Il y a trois mois, ma collègue m'a convaincue de tester les rasoirs de sûreté et m'a expliqué comment bien se raser le maillot. Jusqu'à présent, j'étais abonnée à la cire ou aux rasoirs de supermarchés. A force de m'entendre me plaindre de mes poils incarnés, elle s'est dit que j'aurais sûrement moins de chances de développer des infections avec un rasoir à l'ancienne.
Malheureusement, ça n'a pas été le cas. La première fois que je me suis servie d'un rasoir de sûreté pour me raser le bikini, j'ai failli me couper les lèvres et ça s'est terminé en insultes. C'est-à-dire que je me suis mise à insulter mon rasoir et tous ceux qui n'ont jamais pris le temps de m'expliquer comment m'y prendre pour éviter de me blesser. C'est vrai ça, on a pris le temps, vous, de vous expliquer comment vous raser, que ce soit votre mère ou un prof de sciences, ou disons quelqu'un qui aurait le devoir de vous empêcher de vous tuer avec une lame ?
C'est là que je me suis souvenue que j'étais journaliste, qui plus est pour un magazine féminin. Et que si personne ne m'avait appris à me raser le maillot, je pourrais peut-être en aider d'autres à le faire. J'ai donc décidé de contacter Jodi Shays, proprio et fondatrice des salons Queen Bee en Californie. Autant vous le dire tout de suite : on est rentrée dans le vif du sujet bien comme il faut. D'ailleurs, Jodi a commencé par me dire qu'elle n'était pas fan du rasage intime. « Je comprends par contre tout à fait que ce soit nécessaire pour certaines personnes, parce qu'il faut toujours qu'elles soient nickel pour le boulot ou parce qu'elles n'ont pas toujours le budget pour un rendez-vous en institut. »
Voici donc le guide du rasage intime dont vous avez toujours rêvé (ou dont vous avez manqué) sans jamais oser le demander. Pour info, les illustrations qui vont suivre sont plutôt fidèles à la réalité, donc regardez bien par dessus votre épaule quand vous lisez, surtout si vous travaillez en open space.