Et si l’hypertonie pelvienne était à l’origine de vos douleurs au bassin ?

Les discussions sur les effets de la pandémie sur notre santé collective n'ont pas manqué. L'impact de l'isolement social et de l'incertitude économique sur la santé mentale. Les symptômes physiques débilitants dont souffrent encore de nombreu·ses·x patient·e·s atteint·e·s du COVID long, des mois après avoir attrapé le virus. Il y a beaucoup de choses à considérer. Mais avez-vous pensé à votre plancher pelvien ?
Au cours des 12 derniers mois, Claire Sparrow, professeure de Pilates et spécialiste de la santé pelvienne, a constaté une augmentation du nombre de client·e·s souffrant de douleurs pelviennes, causées par un problème peu connu, à savoir un plancher pelvien trop tonique. On parle également d'hypertonie pelvienne ou encore de plancher pelvien hypertonique ou hyperactif lorsque les muscles du bassin sont trop tendus et incapables de se détendre.
Publicité
Le stress et le fait de passer plus de temps assis sont des facteurs importants de ce type de dysfonctionnement du plancher pelvien, ce qui signifie que la pandémie a aggravé particulièrement cet état, en particulier pour les personnes ayant déjà des problèmes de plancher pelvien.
"Le stress de 2020 a vu les femmes respirer rapidement et de façon plus superficielle, tout en tenant le coup pour leur famille et leurs amis. Tout cela a provoqué une hyperactivité accrue des muscles du plancher pelvien", explique Claire. "Cela peut provoquer des douleurs pendant l'intimité ou les selles, des sciatiques, des douleurs à la hanche et au dos, et de l'incontinence".
Rosie, 28 ans, se bat contre des douleurs pelviennes depuis une dizaine d'années, mais elle affirme que ses douleurs se sont aggravées depuis le début de la pandémie. "J'habite chez mes parents et j'ai ressenti une pression supplémentaire pour assurer leur sécurité, car ils sont dans la catégorie d'âge à risque. Mon anxiété a été particulièrement forte chaque fois que je me suis aventurée à l'extérieur - que ce soit dans les magasins ou pour voir un ami - parce que je panique à l'idée de ramener quelque chose à la maison", dit-elle.
"Quand je sortais à l'extérieur, j'ai vraiment remarqué un pic dans mes niveaux de douleur. C'était parfois débilitant, et il faut beaucoup de temps pour que ça se calme. J'ai essayé de limiter le nombre de messages que je recevais, car j'ai vraiment ressenti toute cette anxiété dans mon corps", ajoute-t-elle.
Publicité
Que se passe-t-il exactement ici ? Le plancher pelvien est essentiellement un hamac de muscles qui soutient les organes du bassin : la vessie, les intestins et l'utérus (ou la prostate). Des muscles du plancher pelvien trop faibles et trop détendus peuvent entraîner des problèmes tels que l'incontinence (fuite de pipi ou de caca) ou le prolapsus (lorsqu'un ou plusieurs organes glissent vers le bas et pénètrent dans le vagin).
Vous en avez peut-être entendu parler dans le contexte des exercices de Kegel (ou exercices du plancher pelvien) pour renforcer les muscles, en particulier pendant la grossesse et après l'accouchement, qui exercent tous deux une pression supplémentaire sur le plancher pelvien. L'idée des exercices Kegel est de s'entraîner à contracter et à détendre le plancher pelvien afin de renforcer les muscles. Comme pour tout exercice de renforcement musculaire, il est important de pouvoir à la fois se contracter et se détendre. Si vous êtes trop détendu·e, vous aurez un plancher pelvien faible, si vous êtes trop tendu·e, vous aurez des douleurs comme celles de Rosie.
Le type de douleur liée au stress décrit par Rosie est en fait très similaire à la façon dont certain·es d'entre nous peuvent retenir le stress dans leurs épaules, selon la physiothérapeute pelvienne Myra Robson. "À la fin d'une journée bien remplie, affalé sur votre ordinateur, vos épaules peuvent être tendues, douloureuses, un peu endolories. Si vous les massez, vous ressentez une sensation d'inconfort, mais il y a aussi une libération. C'est la même chose pour le plancher pelvien", explique-t-elle.
Publicité
Nous ne savons pas vraiment à quel point cela est courant, ni pourquoi certaines personnes maintiennent une tension dans leur plancher pelvien et d'autres pas, mais Myra indique que c'est plus fréquent chez les femmes qui ont subi une sorte de traumatisme pelvien - traumatisme à la naissance, fausse couche, interruption de grossesse, ou des conditions de douleur comme l'endométriose, le vaginisme ou la vulvodynie.
Les problèmes de Rosie ont commencé par une combinaison de vaginisme et de vulvodynie. "Cela a commencé par une banale mycose, mais la douleur brûlante dans ma vulve et mon vagin n'a jamais disparu". Les deux affections rendent les rapports sexuels douloureux, ce qui, explique Myra, entraîne un cercle vicieux où le plancher pelvien se crispe de manière défensive en prévision de la douleur. "La douleur provoque l'augmentation de la tension musculaire, l'augmentation de la tension musculaire provoque plus de douleur, qui à son tour provoque plus de stress, et ainsi de suite".
Dans le cas de Rosie, le fait de ne pas avoir eu de rapports sexuels pendant la pandémie a été un autre facteur aggravant. "Quand j'ai une relation intime avec quelqu'un, cela m'aide d'une certaine manière, car je peux me détendre et avoir des rapports sexuels avec pénétration régulièrement", dit-elle. "Quand je n'ai pas de rapports avec quelqu'un pendant un certain temps, je me mets à paniquer : Mon Dieu, que va-t-il se passer si je reprends à la case départ ? Cela a été un facteur important aussi - même dans un cadre médical, personne ne m'a touchée depuis longtemps".
Publicité

À la fin d'une journée bien remplie, affalé sur votre ordinateur, vos épaules peuvent être tendues, douloureuses, un peu endolories. Si vous les massez, vous ressentez une sensation d'inconfort, mais il y a aussi une libération. C'est la même chose pour le plancher pelvien.

Myra Robson
Rosie se souvient qu'elle s'était préparée psychologiquement lors d'un récent rendez-vous chez le gynécologue pour un examen interne qui n'a finalement pas eu lieu. "La consultation en elle-même s'est bien passée, mais quelques heures plus tard, ma douleur a augmenté de façon spectaculaire, presque comme si j'avais réellement eu cet examen. C'est comme si, parce que je m'y étais préparée, mon corps réagissait de toute façon à l'anxiété".
Ce qu'il faut savoir à propos d'un plancher pelvien hypertonique, c'est que vos exercices de Kegel habituels peuvent aggraver la situation. "Si vous essayez toutes les mesures de bon sens, comme les exercices du plancher pelvien, et que vous ne vous sentez pas bien, vous devez changer de méthode ; il se peut très bien que vous ayez quelque chose d'autre de sous-jacent que nous devons aborder", explique Myra.
La physiothérapie pelvienne peut aider, à la fois en massant les muscles de façon interne et en adaptant les exercices du plancher pelvien pour qu'ils soient plus axés sur la relaxation des muscles et moins sur leur contraction. "C'est une expérience réellement bizarre, parce qu'il s'agit essentiellement de quelqu'un qui met ses doigts à l'intérieur de vous et masse les muscles qui sont tendus, et vous aide à respirer", raconte Rosie à propos de sa propre expérience de la physio pelvienne - qui, ajoute-t-elle, a été l'une des choses les plus utiles pour elle.
"On m'a également donné des exercices du plancher pelvien et de respiration à faire, ainsi que des fiches sur la façon de masser les différents muscles", explique-t-elle. "Ceci a été un autre problème avec la pandémie en fait ; j'ai vraiment pris du retard sur mes exercices parce que je n'ai tout simplement pas réussi à m'y mettre. Il faut vraiment que je reprenne".
Si vous souffrez de l'un des symptômes décrits, vous pouvez demander à votre médecin généraliste de vous adresser à un·e physiothérapeute spécialisé·e dans la santé pelvienne pour obtenir des conseils et un soutien spécialisés.

More from Wellness