Tatouage : tout ce qu’il faut savoir sur la technique du cover-up

Photographie Beth Sacca.
Même pour les choses qu'on aimerait voir durer toute la vie - du mariage à notre doudoune The North Face - certaines choses ne résistent pas à l'épreuve du temps. Même les choses qui ont de tous temps été considérées comme permanentes, comme les tatouages, peuvent être retirées avec une relative facilité de nos jours. Enfin, pour celles et ceux qui peuvent se permettre plusieurs traitements au laser et supportent la douleur qui va avec. Mais pour les autres, il y a une autre option : le cover-up.
Pour masquer un tatouage que vous détestez, vous avez l'option d'appliquer patiemment votre fond de teint Dermablend chaque jour (chapeau bas si vous avez la patience), mais pour beaucoup, cela signifie le recouvrir d'un nouveau tatouage. Il s'avère que c'est une option populaire, qu'il s'agisse des initiales d'un·e ancien·ne amoureu·se·x ou d'une coupe de fruits ratée. Roberto Castillo, tatoueur au Sacred Tattoo à New York, et Curt Montgomery, un tatoueur canadien qui travaille avec des stars comme Halsey et Sophie Turner, confirment que la technique de cover-up est légitime et assez populaire, mais qu'elle nécessite souvent beaucoup plus de planification et d'argent qu'on ne le pense.
Donc, si vous ne pouvez plus voir votre tatouage en peinture, ou si vous souhaitez simplement en savoir plus sur la façon de recouvrir un vieux tatouage, continuez votre lecture.

More from Skin Care