Body shaming : Camila Cabello a décidé de reágir

Photo: Getty Images
Camila Cabello s'est exprimée à ses fans sur les réseaux sociaux le 3 août dernier, en réaction au body-shaming dont elle fait l'objet dans la presse.
Dans une Insta Story, elle raconte qu'elle faisait des recherches en ligne pour trouver une photo pour son Instagram. Elle voulait écrire un post à l'occasion des deux ans de son tube « Havana ». C'est là qu'elle est tombée sur plusieurs gros titres sur son « corps pas si parfait ».
« Honnêtement, la première chose à laquelle j'ai pensé c'est à ma cellulite. J'étais là "Oh nan, et j'espère qu'on voit pas ma cellulite !" ou "Rooh peut-être que j'ai oublié de rentrer le ventre". Puis j'ai fini par me dire "Forcément que ces photos ne me mettent pas en valeur, aucunes ne sont prises du bon angle et mon corps n'est pas une put**in de pierre ni un bloc de muscle. Mais ce qui m'énerve le plus, c'est quand je pense qu'on vit dans un monde où les photos de femmes doivent être retouchées à fond pour être acceptable. Même pour la personne qui est prise en photo. Quand est-ce qu'on va arrêter de rechercher un idéal qui n'existe pas ? »
Publicité
Elle poursuit en écrivant : « Si j'écris tout ça, c'est pour les plus jeunes, celles qui, comme ma petite soeur, grandissent avec les réseaux sociaux. Tout ce qu'elles voient c'est des images retouchées, exactement comme dans la pub. Sauf que comme les réseaux sociaux sont sensés représenter la réalité, elles finissent par croire que ce qu'elles voient est réel. C'EST FAUX. Et le problème, c'est que le fake est en train de devenir la nouvelle norme. On a des attentes irréalistes vis-à-vis de notre corps. Or, la cellulite c'est normal, la graisse aussi. C'est beau et c'est naturel. Je n'accepterai plus toutes ces conn*ries à partir d'aujourd'hui ! »
Les propos de Camila ont reçu pléthore de réactions positives sur les réseaux sociaux, comme entre autres ces commentaires de fans :
« Je suis tellement fière d'elle, pour avoir su tourner une expérience douloureuse en quelque chose de positif. C'est un message fort pour les autres femmes et même les hommes qui se font souvent basher sur leurs physiques. »
« Merci pour ton honnêteté. Ma fille de 7 ans voue déjà un culte à Internet et je fais tout pour l'en tenir éloignée. Tu m'encourages encore plus à le faire ! »
Publicité

More from Body