Pourquoi est-ce qu'on transpire autant après une cuite

Photographed by Ali Gavillet.
La seule chose pire que de se réveiller avec la gueule de bois ? Se réveiller avec la gueule de bois et tout transpirant·e. Malheureusement, c'est très courant. Transpirer après avoir ingéré beaucoup d'alcool est une réaction normale du corps, qui essaie de se débarrasser de ses toxines.
Brigitte Zeitlin, chercheure et fondatrice du site BZ Nutrition nous explique que cela peut venir de plusieurs causes. « L'alcool affecte notre système nerveux, ce qui va perturber la capacité naturelle du corps à sentir et réguler sa température. » nous dit Brigitte Zeitlin. « On a constamment le sentiment d'avoir trop chaud et de rougir, et donc le corps va essayer de réguler notre température en réaction, même quand c'est inutile. »
Publicité
Cela peut aussi provenir du coeur et de la circulation sanguine, nous explique Jenny Beth Kroplin, chercheure et nutritionniste. « L'alcool peut augmenter le rythme cardiaque et même créer des irrégularités (tachychardie), ce qui peut entraîner une vasolidation, autrement dit une augmentation de la taille des vaisseaux sanguins. » nous dit Kroplin. « En conséquence, le sang va circuler plus près de la surface de la peau, l'organe le plus vaste du corps. La température grimpe et on va donc se mettre à transpirer. »

Pourquoi est-ce un problème de transpirer après une cuite ?

En plus de tremper vos draps, la transpiration excessive entraine une déshydratation, qui est souvent la cause de ces maux de tête sévères après une cuite.
Si vous êtes comme moi, vous pensez sûrement que l'alcool déshydrate au moment même où il touche vos lèvres. En fait, j'ai appris pour les besoins de cet article que c'est le processus de « digestion » de l'alcool qui entrainer la déshydratation. « L'alcool vous déshydrate par des besoins d'uriner plus fréquents, une transpiration abondante et parfois des vomissements. » nous dit Jenny.
L'autre facteur, c'est la quantité d'alcool ingéré. « Plus vous buvez, moins vous avez envie de boissons qui contiennent de l'eau. Autrement dit, plus on avance dans la soirée et plus on a tendance à préférer le whisky au Sex on the Beach. Pourtant, c'est ce que recommande les nutritionnistes. « N'oubliez pas de boire de l'eau en soirée ! »

Pourquoi est-ce que ça se produit quand on dort ?

Publicité
Qu'on dorme ou pas ne changera rien au verdict : si vous avez trop bu, vous finirez par transpirer beaucoup. C'est parce qu'on boit souvent en début de soirée qu'on se retrouve à suer dans son lit plus tard, mais il n'y a pas de lien de cause à effet entre le fait de dormir et la transpiration excessive post-cuite.
Autrement dit, si vous buvez un bloody mary un dimanche matin pour le brunch, vous vous retrouverez quand même à transpirer quelques heures plus tard, le temps que votre corps digère l'alcool ingurgité.
Vous le remarquerez sûrement moins par contre, car vous prendrez sûrement plus la peine de boire régulièrement de l'eau au cours de la journée. Quand on dort par contre, on ne peut pas se permettre d'en faire autant. Pour éviter les désagréments d'une nuit passée à transpirer et la déshydratation, Jenny conseille donc de boire suffisamment d'eau quelques heures avant le coucher.
Comment prévenir la transpiration excessive due à l'abus d'alcool ?
« Le bon rythme, c'est de boire un verre d'eau ou d'eau de coco avant chaque verre d'alcool. Le charbon actif ne sert à rien, par contre. Alterner les deux tout au long de la soirée et vous devriez moins souffrir le lendemain. » Et parce que vous perdez aussi de la vitamine B lorsque vous buvez, notre nutritionniste recommande de boire un grand verre d'eau avant le coucher et quelques bâtonnets au fromage et des crackers au blé complet, riches en vitamine B justement. C'est mieux que cette grosse part de pizza tout grasse que vous mangerez le lendemain pour compenser. Elle recommande également de prendre une bonne douche froide pour réguler la température du corps.
Merci Jenny, on pensera à tout ça la prochaine fois, c'est promis.
Publicité

More from Diet & Nutrition