Coupe menstruelle : toutes les réponses à vos questions

Un guide complet pour tout savoir sur l’utilisation, l’entretien et les avantages de la coupe menstruelle.

Ligne ondulée
La première fois que j'ai vu une coupe menstruelle, j'ai pensé qu'il s'agissait d'un verre à vin spongieux de forme étrange auquel il manquait le pied. Cela en dit certes plus sur moi et mon affinité pour le rosé que je ne devrais l'admettre, mais ce que je veux dire, c'est que j'étais une femme adulte quand j'ai découvert pour la première fois une solution totalement différente à mes règles. Ma mère par exemple ne m'a pas expliqué en détail comment insérer une Diva Cup. Pour elle, une femme immigrée traditionnelle, le produit menstruel de choix était strictement les serviettes hygiéniques. Les serviettes étaient ce avec quoi elle avait grandi dans sa Jamaïque rurale, alors elle pensait que c'était le top. Fin de la discussion.
Publicité
La coupe menstruelle n'est pas une nouveauté (elle existe depuis les années 1930). On a pourtant l'impression que - à part pour cette amie hippie qui l'utilise religieusement depuis des années - c'est seulement depuis peu qu'elle connaît s’est popularisé. Selon la BBC, les recherches mondiales sur Google pour "coupe menstruelle" ont augmenté de 800 % en 2019. 
La recherche montre maintenant à quel point elles sont fiables. Il s'avère que les coupes menstruelles sont aussi étanches que les tampons et les serviettes, selon la première grande analyse scientifique des produits hygiéniques publiée dans la revue Lancet Public Health, qui a examiné 43 études portant sur 3 300 femmes et jeunes filles du monde entier.
"Nous pensions auparavant que les coupes étaient ce produit niche un peu bizarre que vous n'utilisiez qu'à certaines occasions ou si vous étiez super écolo", explique Rebecca Stoebe-Latham, scientifique senior chez Tampax. "Mais entre le bouche-à-oreille et son apparition dans des rayons de grandes surfaces, cela a été le déclencheur [de l'intérêt accru]."
J'avoue que lorsque je les ai découvertes, j'étais intimidée par les coupes menstruelles. Mon premier réflexe a été de penser au vin, oui, mais mon deuxième a été de me demander comment j’étais supposée faire entrer ce truc dans mon vagin. Avec l'aide d'expert·es et de femmes partageant leurs expériences, faisons le point sur tout ce qu’il y a à savoir au sujet des coupes menstruelles.

Commençons par l'essentiel : Qu'est-ce qu'une coupe menstruelle ?

Une coupe menstruelle est une petite coupe souple en silicone de qualité médicale qui agit comme un mini entonnoir que l'on plie et que l'on pousse doucement dans le canal vaginal. Une fois en place, elle retrouve sa forme et recueille le flux menstruel. Elle peut être portée jusqu'à 12 heures et, une fois pleine, il suffit de jeter son contenu dans les toilettes. La coupe doit être lavée avant d'être portée à nouveau.
Publicité

Retirer une coupe pleine de sang de mon vagin à mains nues me dégoûte. Je suis vraiment obligée ?

Personne ne vous y oblige, mais si vous voulez bénéficier des avantages d'une coupe menstruelle - comme une utilisation prolongée et moins de déchets - vous devrez bien la retirer à un moment donné. Le retrait est similaire à celui d'un tampon. Vous pincez la partie inférieure de la cup et tirez lentement pour extraire la coupe. Et puis d'ailleurs, il n'y a rien de dégoûtant dans les règles - si ce n'est la stigmatisation à laquelle les femmes ont été confrontées à cause d'elles... mais nous y reviendrons plus tard.

Il n'y a rien de dégoûtant dans les règles - si ce n'est la stigmatisation à laquelle les femmes ont été confrontées à cause d'elles.

Les coupes menstruelles coûtent-elles moins cher que les serviettes et les tampons ?

La coupe menstruelle reviendra certainement moins cher à long terme. La coupe moyenne coûte en moyenne entre 18 et 30 € selon la taille et les distributeurs. De nombreuses utilisatrices alternent entre deux coupes menstruelles afin de pouvoir utiliser l’une pendant que l'autre est nettoyée. Les coupes ont une durée de vie de plusieurs années, mais les informations sur la durée effective sont contradictoires : le matériau en silicone peut durer jusqu'à 10 ans, mais certains suggèrent de le remplacer tous les deux ans. 

Les coupes sont-elles l'option la plus écologique ?

Dans la mesure où elles sont réutilisables, oui, les coupes menstruelles sont plus écologiques.

Comment insérer une coupe menstruelle ? Elles ont l'air bien trop grandes pour entrer dans mon vagin.

Patience ! La première fois que j'ai essayé d'insérer une coupe menstruelle, j'ai été confrontée à la version de Gandolf de mon vagin qui criait "Tu ne passeras pas !". Beaucoup de femmes rencontrent les mêmes difficultés lors du premier essai. "Vous devez la replier sur elle-même pour l'insérer, puis elle s'ouvre d'un coup sec", explique Amber Buchanan, qui a essayé la cup pendant et a détesté. "Elle est censée rester en place et tout réceptionner, mais honnêtement, j'avais l'impression de farfouiller dans mon vagin pour essayer de placer ce truc, et ce n'était tout simplement pas confortable." L'insertion de la coupe menstruelle exige une grande proximité avec vos parties intimes, mais comme pour les tampons, c'est censé devenir plus facile au fur et à mesure que vous le faite Jennifer Barnes utilise des coupes menstruelles depuis 1996. "La première fois que je l'ai mise en place, je me suis dit : "Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ? "Mais j'ai continué et maintenant, je détesterais revenir aux tampons et aux serviettes". La plupart des personnes à qui j'ai parlé ont dit qu'elles étaient devenues des pros de l'insertion dès le troisième cycle.
Publicité

Est-ce qu'on sent la coupe menstruelle une fois en place ?

Barnes affirme qu'elle sent à peine sa coupe une fois est insérée. Elle me raconte une histoire où elle a paniqué parce qu'elle pensait avoir oublié sa coupe à la maison alors qu'elle se rendait à un week-end à la montagne avec des amies, mais il s'est avéré qu'elle la portait sur elle ! Je trouve cette histoire incroyable parce que pendant tout le temps où la coupe était en moi, j'étais extrêmement consciente de sa présence. C'était comme si j'avais laissé une méduse faire une sieste dans mon canal vaginal. Alors, oui, ce n'est pas exactement confortable, mais ce n'est pas terrible non plus.

Quelle taille dois-je choisir ?

Encore une fois, c'est une question de pratique. La Tampax Cup existe en deux tailles (Regular et Heavy) en fonction du débit. La Diva Cup propose trois tailles en fonction de votre âge et de si vous avez accouché par voie vaginale, donc plus en fonction de la taille de votre vagin. Dans le livre du Dr Jen Gunter, La Bible du vagin, la gynécologue-obstétricienne explique qu'il est difficile de faire une recommandation spécifique sur la taille car il n'existe aucune étude sur l'ajustement des coupes menstruelles. "Certains fabricants de coupes font référence à l'âge de 30 ans dans leurs recommandations de taille, mais on ne se réveille pas le jour de son 30e anniversaire avec un vagin qui s'est élargi comme par magie", écrit-elle. "Une coupe doit être confortable lors de l’insertion, et lorsque vous la portez, vous ne devriez pas la sentir et devriez pouvoir vider votre vessie sans difficulté."
Publicité

Y a-t-il des risques de fuite ?

Encore une fois, cela dépend de la personne à qui vous demandez. Barnes dit qu'elle n'a aucun problème de fuite, même les jours où son flux est très abondant. "Avec les tampons, j'avais tout le temps des taches de sang sur mes sous-vêtements, mais plus maintenant", dit-elle. Mais il semble que les risques de fuite soient les mêmes pour les tampons et les coupes. Amanda Reimer a gagné sa première coupe menstruelle lors d'un festival de musique folk à Guelph il y a plusieurs années, et depuis, elle utilise les coupes en parallèle à d'autres produits d'hygiène féminine. "La coupe n'est pas vraiment fiable les jours de flux abondant, alors je dois utiliser une serviette hygiénique", explique Reimer. "Et comme je suis coach de natation, je ne l'utilise pas dans la piscine. Je ne me sens pas en confiance - je pense que les tampons sont plus adaptés."

Que se passe-t-il lorsque vous devez retirer votre coupe dans des toilettes publiques ?

Ah, le plus grand dilemme. Pour une utilisation efficace de la coupe menstruelle, il est essentiel d'avoir accès à de l'eau propre. Il est recommandé de rincer ou de faire tremper votre coupe avant de la réinsérer. Comme vous pouvez garder la coupe jusqu'à 12 heures, la question des toilettes publiques est rarement un problème pour Barnes. "En pratique, je ne m'absente jamais assez longtemps de la maison", dit-elle. "Même si je suis au travail toute la journée et que je sors après, ça passe." Mais Buchanan a vécu une mauvaise expérience dans des toilettes publiques : "Vous fouillez votre vagin sanglant pour en sortir cette sorte d'entonnoir que vous ne voudriez pas voir voler dans toute la salle de bain", dit-elle. "Et puis vous vous dites : "Qu'est-ce que je fais avec ça maintenant ?". On a l’impression d’être comme un bandit manchot parce qu’on ne peut utiliser qu'une seule main pour quitter la cabine, vider la coupe, la laver, etc. Puis, vous avez des empreintes de mains ensanglantées partout." Conclusion : Essayez d'éviter à tout prix les toilettes publiques. Planifiez votre journée en fonction.
Publicité


Nous avons été conditionnées depuis nos toutes premières règles à cacher nos produits de soins féminins comme s'il s'agissait de produits de contrebande, et à être dégoûtées par un phénomène naturel qui se produit dans notre corps chaque mois.

Le sang me fait peur - je ne veux tout simplement pas y être confronté.

Le sang me fait peur - je ne veux tout simplement pas y être confronté.
Oui, la coupe sera pleine de sang. Barnes et Reimer pensent qu'il faut aller au-delà de ce détail. "On dit des serviettes qu'elles sont hygiéniques, dit Barnes. "Il y a une aseptisation des menstruations et on nous fait croire que c'est quelque chose de sale ou dont il faut avoir honte." Elle ajoute que lorsque vous saignez dans un tampon ou dans une serviette hygiénique, vous n'avez pas la même appréciation de la quantité de sang que vous perdez en une journée et que la connaissance est la clé du pouvoir. Reimer ajoute : "Ce qui me plaît, c'est que j'ai commencé à me sentir très à l'écoute de mon corps. J'ai remarqué que j'avais des règles très abondantes. Je me suis rendu compte - c'est un peu dégoûtant - que j'avais beaucoup de caillots", poursuit-elle. "J'étais en mesure d'aller voir mon médecin et de lui donner des détails sur mon corps qui me permettaient de me sentir plus forte."
Elles ont raison. Nous avons été conditionnées depuis nos toutes premières règles à cacher nos produits de soins féminins comme s'il s'agissait de produits de contrebande, et à être dégoûtées par un phénomène naturel qui se produit dans notre corps chaque mois. Quand on y réfléchit vraiment, c'est une erreur que d'attacher de la honte et du dégoût à ce rite de passage mensuel. Oui, on saigne. Il est temps de traiter les règles - et toutes les choses qui les accompagnent - comme une fonction corporelle normale, et non comme Voldemort.
Publicité

Parlons entretien. Faut-il utiliser un savon spécifique pour laver ma coupe ?

Stoebe-Latham de chez Tampax dit qu'un savon doux non parfumé et de l'eau suffisent. Elle recommande également de désinfecter la coupe dans de l'eau bouillante à la fin de votre cycle. Vous pouvez le faire dans une casserole d'eau bouillante ou au micro-ondes dans une tasse d'eau.

Existe-t-il un risque de syndrome de choc toxique avec une coupe menstruelle ?

Les coupes menstruelles peuvent être responsables du syndrome de choc toxique, mais le risque est faible. Dans son livre, le Dr Gunter indique que 1 femme sur 100 000 par an risque de souffrir du syndrome du choc toxique et, même si ce chiffre est faible, on ne peut pas supposer que les coupes menstruelles sont plus sûres que les tampons. Insérer quoi que ce soit dans votre vagin peut vous exposer à un risque de choc toxique. Son conseil : achetez la plus petite coupe possible et faites bouillir entre les utilisations.

Bon... dois-je passer aux coupes menstruelles ?

Peut-être bien ! Dans une étude citée par le Dr Gunter, "91 % des femmes qui ont essayé une coupe menstruelle ont déclaré qu'elles avaient l'intention de continuer à l'utiliser. Mais comme tout ce qui a trait à votre corps, c'est à vous de décider.

More from Body