Alopécie : ces photos célèbrent la beauté des femmes chauves

Photographie Elise Michely.
April et Nichola
Septembre est le mois international de la sensibilisation à l'alopécie. Pour marquer l'occasion, Nichola McAvoy, 26 ans, fondatrice d'Ally, une application qui aide à réunir les personnes atteintes d'alopécie, a organisé une séance photo percutante mettant en scène huit femmes atteintes d'alopécie.
L'objectif de Nichola est de combattre les perceptions négatives au sujet de l'alopécie et de faire en sorte que les autres personnes atteintes apprennent elles aussi apprécier leur crâne chauve. En faisant appel à une diversité de femmes, elle a voulu montrer que la calvitie pouvait être belle, et que nos cheveux ne sont pas forcément notre gloire.
Publicité
Photographie par Elise Michely.
Sarah
Si la calvitie touche les femmes dans une moindre propotion et se manifeste le plus souvent après 70 ans, cela peut aussi arriver à des femmes beaucoup plus jeunes, comme le montre ce shooting. Nichola ne le sait que trop bien : elle a commencé à perdre ses cheveux à l'âge de 11 ans. Elle nous raconte : "J'ai commencé à avoir de plus en plus honte de mon apparence et, avec le recul, je pense sincèrement que c'était parce que le monde qui m'entourait me faisait sentir que je devais avoir honte. Il y a tellement d'injonctions qui pèsent sur l'apparence des femmes."

J'ai vraiment aimé montrer au monde qu'il est tout à fait normal pour une femme d'être chauve. Je me sens forte. Je fais face au monde et je lui dit : Je n'ai pas honte de mon apparence.

Nichola, 26 ans
À 26 ans, Nichola assume sa calvitie et a complètement cessé de porter des perruques. "J'ai vraiment aimé montrer au monde qu'il est tout à fait normal pour une femme d'être chauve. Je me sens forte. Je fais face au monde et je lui dit : Je n'ai pas honte de mon apparence."
Il était important pour Nichola que la série photos documente le fait que la vie suit son cours avec cette maladie. "Nous nous sommes tous tellement amusés lors de la séance, en échangeant nos histoires sur la perte de cheveux, en nous apprêtant et en nous sentant formidablement belles en posant pour les photos. Je suis repartie très heureuse de la façon dont tout s'est déroulé et je suis très reconnaissante d'avoir rencontré toutes ces femmes extraordinaires qui ont participé à cette journée."
Photographie par Elise Michely.
Farah
Photographed by Elise Michely.
April
Photographie par Elise Michely.
April
Parmi les modèles, April Dawn, 50 ans, a participé à la séance pour se rappeler que la perte de ses cheveux a contribué à faire d'elle la personne qu'elle est aujourd'hui. Se sentant au départ "en colère, confuse, amère et peu sûre d'elle" lorsque l'alopécie a bouleversé sa vie il y a 15 ans, elle raconte à Refinery29 ce qui a changé son état d'esprit. "L'alopécie est devenue une sorte de super pouvoir et a libéré la personne que je cachais en moi pendant toutes ces années. J'étais fière d’arborer mon crâne chauve avant Wakanda, et la route a été longue mais au combien gratifiante. Je suis fière d'aider aujourd'hui d'autres femmes à s'accepter avec leur alopécie". Faire la rencontre d'autres femmes étonnantes a été un bonus, admet-elle. "Nous avons partagé. Nous avons pleuré. Nous avons ri. C'était une journée forte en émotions et empowerment pour de nombreuses raisons. J'ai compris que nous étions toutes à des stades différents de notre cheminement, et que c'était bien ainsi."
Publicité
Photographie par Elise Michely.
Morena
Photographie Elise Michely.
Sarah, Farah, Yas.
Photographie par Elise Michely.
Linda
Des campagnes comme celle-ci et celle qui a eu lieu il y a quelques année, #AlopeciaIsFashion, ont commencé à montrer l'alopécie sous un nouveau jour. En tant qu'ambassadrice du mouvement, Nichola note l'importance du soutien. "Je veux que les gens réfléchissent davantage à la façon dont ils abordent les personnes chez qui ils ont remarqué une différence quelconque. Je suis tellement heureuse et reconnaissante [par exemple] lorsque je rencontre de nouvelles personnes et qu'elles ne s'arrêtent pas sur ma calvitie. Enfant, je redoutais constamment que les gens en fassent tout un plat. C'est un sentiment formidable que de voir que les gens ne réagissent pas du tout parce qu'ils ne devraient pas s'en soucier !". April ajoute : "J'aimerais que les gens partagent les histoires des personnes atteintes d'alopécie, pour aider à briser la stigmatisation et à reconnaître que les femmes chauves sont belles à leur manière."
Photographiées par Elise Michely, les modèles ont posé avec un maquillage blanc et graphique réalisé par Georgina Yates et Carolina Trestian. Les femmes portent des vêtements de la marque durable Birdsong.

More from Body