Skincare : les substances chimiques sont-elles vraiment nocives ?

photographie par Ana Larruy
Méthylparabène, méthylisothiazolinone... Comme on dit dans le secteur de la beauté : "Si on ne peut pas le prononcer, mieux vaut l'éviter." Nous sommes de plus en plus nombreuses·x à nous méfier de la quantité de substances chimiques et d'ingrédients synthétiques présents dans nos cosmétiques et des effets à long terme qu'ils peuvent avoir sur notre organisme.
Malgré les réserves des dermatologues, le mouvement de la beauté naturelle ou "clean beauty" est en plein essor, les consommateur·ices estimant que ces produits sont bien meilleurs pour leur santé à long terme. Mais y a-t-il vraiment lieu de s'inquiéter des substances chimiques synthétiques présentes dans les soins de la peau ? Des expert·es se penchent sur la question de savoir si ces substances sont aussi dangereuses qu'on voudrait nous le faire croire.
Publicité

Les substances chimiques contenues dans les cosmétiques sont-elles nocives ?

Des centaines de substances chimiques contenues dans les produits de soins de la peau ont mauvaise presse, mais les parabènes (des conservateurs qui empêchent les produits de soins de se dégrader) et les sulfates (des tensioactifs qui font mousser les produits) sont probablement ceux dont on entend le plus parler. Certaines études et articles suggèrent qu'ils peuvent nuire à notre peau et à notre corps. Mais est-ce réellement le cas ?
Nous vivons dans un monde de "chimophobie" et je pense qu'une partie du problème vient d'une peur de ce que nous ne connaissons pas, en particulier du fait que les noms de substances chimiques à rallonge figurant sur les étiquettes des produits peuvent prêter à confusion", a partagé Dr Anjali Mahto, dermatologue consultante et autrice de The Skincare Bible : Your No-Nonsense Guide To Great Skin. "D'une certaine manière, toute chose est chimique. L'eau est une substance chimique ; nous sommes un méli-mélo de substances chimiques qui marche et qui parle."
S'il est clair qu'il s'agit surtout d'un discours alarmiste, Dr Ifeoma Ejikeme, consultante en médecine générale et esthéticienne, explique que certaines substances chimiques peuvent effectivement provoquer une réaction sur la peau. Prenez le méthylisothiazolinone, par exemple. Il s'agit d'un conservateur dont il a été prouvé qu'il provoquait des réactions cutanées chez les personnes à peau sensible. C'est pour cette raison qu'il n'est plus utilisé dans les produits sans rinçage, mais qu'on peut encore le trouver dans des produits à rincer.
Publicité
"La sensibilisation de la peau se produit quand on applique des produits qui ne lui conviennent pas", explique Dr Ejikeme. "Si vous avez de l'acné par exemple et que vous utilisez trop de certains produits chimiques, votre peau peut être sensibilisée. Mais pour la plupart d'entre nous, les produits chimiques restent sans danger. On sait quand ils sont efficaces et aussi quand il faut les arrêter." En bref, il est utile de revoir votre routine skincare si certains ingrédients provoquent des allergies et des réactions cutanées évidentes.
En matière de soins de la peau, l'Europe dispose de normes et de régulations strictes concernant les produits chimiques et les ingrédients qui peuvent être utilisés. La concentration de ces ingrédients est également très soigneusement étudiée, comme le précise le Dr Mahto : "Pour les produits chimiques en général, tout est une question de dosage. De nombreux produits sont inoffensifs à faible dose, mais dangereux si la dose est trop importante. Par exemple, on trouve du formaldéhyde à faible dose dans les pommes, mais ce n'est pas dangereux pour notre santé."
Dr Ejikeme ajoute : "Je n'ai aucun problème avec les agents chimiques, surtout s'ils contribuent au traitement d'une affection cutanée. Mais attention à ne pas trop en mettre sur votre peau sans aucun suivi, surtout sur une peau très jeune ou endommagée. Cela dit, si votre peau est saine et que vous découvrez un élément dans votre soin capillaire ou votre routine skincare (par exemple, les sulfates et le parfum) et que cela ne provoque pas de réaction, je ne vois aucune raison d'arrêter."
Publicité

La peau peut-elle absorber les substances chimiques ?

Ces derniers temps, les marques, les blogueur·euses et les expert·es en soins naturels de la peau perpétuent le mythe selon lequel jusqu'à 60 % des produits chimiques ou des ingrédients contenus dans nos produits de soins de la peau, tels que les parabènes, peuvent être absorbés par notre corps, puis passer dans le sang, affecter notre santé, et même "perturber" nos hormones. Selon Dr Mahto, cet argument est fragile.
"La peau n'absorbe pas 60 % de ce qu'on y applique", explique Dr Mahto. "Sinon, nous ne pourrions pas prendre un bain ou aller nager sans gonfler comme une éponge." Ce mythe est souvent véhiculé par des blogueur·euses bien-être bien intentionné·es, et par celles et ceux qui sont délibérément alarmistes dans le but de vous vendre des cosmétiques "clean" ou "naturels"."
Mais le problème ne vient pas uniquement des passionné·es de beauté naturelle. Une étude publiée par la revue médicale JAMA a révélé que certains produits chimiques contenus dans les écrans solaires sont absorbés dans le sang (ce qui contribue à renforcer la peur des substances chimiques), mais la British Association of Dermatologists a réagi sur son site officiel récemment pour dissiper toute confusion. Comme le mentionne Dr Mahto, tout est dans le dosage.
"Les quantités de crème solaire utilisées dans cette étude sont nettement supérieures à celles qu'une personne moyenne utiliserait dans des circonstances normales", explique Dr Andrew Birnie, consultant en dermatologie et chirurgien spécialiste du cancer de la peau. "Les écrans solaires sont utilisés par une grande partie de la population depuis plusieurs décennies et aucune donnée épidémiologique ne suggère que leur utilisation puisse être nocive. Personne ne devrait prendre la décision d'arrêter d'utiliser un écran solaire sans raison."
Publicité
En effet, notre peau réussit plutôt bien à empêcher les choses d'entrer, car il s'agit essentiellement d'une barrière. Une confusion peut survenir lorsque les marques parlent de soins pénétrant la peau, mais selon les expert·es, il s'agit d'un phénomène totalement différent de l'absorption. 
"La pénétration fait référence au fait que le produit chimique pénètre ou non la barrière cutanée, c'est-à-dire à la quantité disponible à la surface de la peau par rapport à la partie inférieure", a expliqué Dr Mahto. "L'absorption désigne le moment où l'ingrédient traverse la barrière cutanée et atteint la circulation sanguine où il peut se déplacer vers d'autres parties du corps. Si cela se produit, le corps dispose généralement de mécanismes efficaces pour évacuer ce qui n'est pas nécessaire. S'il était possible d'absorber des substances par la peau de manière significative, nous n'aurions pas besoin d'injections ou de comprimés."

Les produits chimiques contenus dans les cosmétiques peuvent-ils perturber les hormones ?

Les recherches actuelles montrent que les parabènes sont sans danger pour la peau, mais l'argument selon lequel ils peuvent imiter les œstrogènes et perturber nos hormones (vous avez peut-être entendus parler des "perturbateurs endocriniens") reste très présent. Les dermatologues affirment qu'il s'agit surtout de sensationnalisme.
"De nombreux produits chimiques synthétiques, et même naturels ont une activité endocrinienne, mais il n'existe aucune preuve convaincante que les ingrédients présents dans nos cosmétiques ont la capacité de provoquer une perturbation hormonale et de nuire à notre santé", ajoute Dr Mahto. Là encore, la concentration joue un rôle important. "De nombreuses substances présentes dans nos cosmétiques et dont l'activité endocrinienne a été démontrée sont faibles par rapport aux hormones naturelles de l'organisme. Nos soins de la peau et les ingrédients qu'ils contiennent sont hautement réglementés pour garantir notre sécurité."
Publicité
Et comme l'a mentionné Dr Mahto, il en va de même pour les ingrédients naturels. Selon Dr Ejikeme, ce n'est pas parce qu'un produit chimique ou un ingrédient est "naturel" qu'il est forcément meilleur qu'un produit synthétique, ou même qu'il est sûr. "Heureusement, nous connaissons tout de même la marge thérapeutique de ces produits chimiques et de ces ingrédients. Nous savons quelle quantité est efficace dans les soins de la peau et quelle quantité peut être nocive."

Que faire si les substances chimiques utilisées dans les soins de la peau vous font peur ?

Les réactions cutanées peuvent se manifester par des rougeurs, des douleurs, des démangeaisons, une sécheresse, des gonflements et des cloques, pour ne citer que quelques symptômes. Si vous vous inquiétez de la réaction de votre peau à certains produits chimiques ou ingrédients contenus dans un produit, cessez de l'utiliser.
En second lieu, consultez votre médecin généraliste ou un·e dermatologue qualifié·e pour vous aider à choisir des produits de soins qui seront bénéfiques à votre peau sans provoquer de réactions à l'avenir.
Et comme l'a mentionné Dr Ejikeme, si des ingrédients tels que le parabène et les sulfates dans votre routine de soins actuelle ne provoquent pas de réactions cutanées, il n'y a aucune raison de changer de produits. Les deux expert·es soulignent toutefois que le choix des soins de la peau est une affaire de préférence personnelle et, bien sûr, de recommandations de votre médecin.

More from Beauty