La vie après Roaccutane : 4 femmes parlent rechutes et acceptation de soi

Les recherches montrent que l'acné de l’adulte touche plus souvent les femmes que les hommes - une différence que les dermatologues attribuent aux schémas hormonaux beaucoup plus complexes auxquels les femmes menstruées sont soumises.
 
Antibiotiques par voie orale, pilules contraceptives, traitements topiques... Les femmes qui souffrent d'acné explorent souvent diverses options avant de se tourner vers l'isotrétinoïne (alias Roaccutane). Il s'agit d'un traitement qui lutte contre l'acné en inhibant la production de sébum (substance huileuse produite par la peau) et de kératine (écailles externes de la peau qui bloquent les follicules pileux) par l'organisme. Comme le Roaccutane s'accompagne d'une longue liste d'effets secondaires potentiels, notamment une sécheresse cutanée, des maux de tête et des douleurs généralisées, les dermatologues le prescrivent souvent en "dernier recours".
 
Malgré tout, rien ne garantit que ce traitement fera disparaitre votre acné pour toujours - ce que j'ai appris à mes dépens. Quelque temps après le début du traitement, ma peau n'avait jamais été aussi nette et je me suis sentie bien dans ma peau pour la première fois depuis des années. Tout a changé l'été suivant la fin de mon premier cycle de traitement, lorsque mon acné est revenue à la charge. Mon expérience n'est pas vraiment rare : des études suggèrent que le taux de rechute chez les patients sous Roaccutane peut aller de 10 à 60 % selon un certain nombre de facteurs.
Selon le Dr Anjali Mahto, dermatologue consultant chez Skin 55, les conditions hormonales sous-jacentes telles que le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), l'âge, le métabolisme de l'individu, le dosage, la consommation d’autres médicaments et les antécédents familiaux peuvent tous avoir un rôle à jouer. Ses conseils ? "Trouvez-vous un dermatologue consultant sympathique et approchable et traitez votre acné le plus tôt possible avant que les cicatrices ne s'installent. Et le Dr Mahto d'ajouter : "Prenez soin de votre peau et continuez à suivre une thérapie rétinoïde topique entre les séances". Les produits de soins rétinoïdes, tels que l'adapalène ou le Differin, peuvent être prescrits par un médecin généraliste (cela qui également peut se faire en téléconsultation) ou un dermatologue qualifié si vous préférez un traitement privé. Le Dr Mahto poursuit : "Essayez d'accepter le fait que l'acné peut être un problème chronique à long terme pour vous et apprenez à profiter des périodes de répit - votre acné ne définit pas qui vous êtes ni ce que vous êtes capable d'accomplir". 
Quatre femmes qui ont vécu des rechutes après un traitement au Roaccutane partagent leur expérience, et leur cheminement vers l’acceptation de leur peau telle qu’elle est.

More from Beauty