5 conseils pour faire pousser vos cheveux naturels en restant chez vous

Dans un monde parfait, on souhaiterait avoir les cheveux courts le samedi et se réveiller avec une chevelure longue et bouclée jusqu'aux fesses le mardi. Malheureusement nous sommes loin de pouvoir contrôler la vitesse de croissance de nos cheveux et nous perdons souvent patience très rapidement.
"Généralement, les cheveux poussent d'environ 1,2cm par mois", explique Yolanda Lenzy, dermatologue chez Lenzy Dermatology. Et malheureusement, il n'y a pas grand-chose que vous puissiez faire pour accélérer les choses, car la génétique est le principal facteur de votre vitesse de croissance. "Certains [cheveux] poussent plus vite ou plus lentement que d'autres, mais à moins que vous n'ayez un souci médical, vos cheveux devraient pousser".
Publicité
Bien qu'il n'existe pas de formule magique permettant d'allonger considérablement les cheveux du jour au lendemain - les extensions étant l'exception - il y a certaines mesures que vous pouvez prendre pour créer le meilleur environnement possible pour que vos cheveux s'épanouissent. Nous avons rassemblé quelques conseils approuvés par des experts que vous pouvez suivre sans bouger de chez vous pour vous assurer que vos cheveux sont en bonne santé, qu'ils prospèrent et - au final - qu'ils poussent.
1. Ne laissez pas passer trop de temps sans nettoyer votre cuir chevelu
Pensez à votre cuir chevelu comme à la fondation de votre maison : si votre fondation n'est pas bonne, votre maison ne sera pas stable. C'est la même chose pour vos cheveux. Si votre cuir chevelu n'est pas sain et que vos follicules sont endommagés (ou obstrués), cela peut empêcher vos cheveux de pousser. Cela peut également entraîner d'autres problèmes comme l'acné du cuir chevelu, les pellicules et l'alopécie.
Pour les cheveux naturels, il est courant de se laver les cheveux moins fréquemment, mais Lenzy recommande d'utiliser un certain type de nettoyant au moins une fois par semaine. "Il est important que vous nettoyiez régulièrement votre cuir chevelu de l'accumulation de produits", dit-elle. Pour encourager davantage la santé des cheveux, vous pouvez intégrer dans votre routine des shampooings contenant des ingrédients stimulant la croissance.
2. Maintenir une alimentation saine
Votre alimentation peut également influencer la santé de vos cheveux. "Votre corps a besoin des bons nutriments pour que vos follicules et votre cuir chevelu soient en bonne santé", déclare le dermatologue Neil Sadick, de Sadick Dermatology. Un régime alimentaire riche en protéines, vitamines, fer et huiles oméga favorisera la santé du cuir chevelu et des follicules. Les vitamines B et C, que l'on trouve dans les baies et les agrumes, sont également essentielles à la santé des cheveux.
Publicité
Selon Lenzy, les aliments riches en vitamines aident l'organisme à produire des protéines, ce qui donne des filaments plus solides. Les aliments riches en zinc (comme les viandes rouges maigres et les fruits de mer) peuvent également prévenir la sécheresse du cuir chevelu et la fragilité des cheveux. Cela va également de soi, mais il faut boire de l'eau. En consommant environ huit verres par jour, non seulement votre corps restera hydraté, mais votre peau - y compris votre cuir chevelu - en bénéficiera.
3. Ajoutez le bon complément à votre routine
Tous les compléments qui prétendent favoriser la croissance des cheveux ne sont pas créés sur une même base. "Beaucoup de compléments capillaires ne sont pas étayés par la recherche", déclare Lenzy. "Soyez attentif·ve·s aux affirmations qui ne sont pas soutenues par la science."Parmi les millions de produits sur le marché, Sadick et Lenzy recommandent tous deux Viviscal Professional et Nutrafol.
"Viviscal contient un ingrédient appelé protéine complexe marine, qui aide à allonger le cycle de croissance", explique Lenzy. Mais méfiez-vous de Viviscal si vous êtes allergique aux crustacés, car son principal ingrédient est dérivé du cartilage de requin. Le Nutrafol est un autre grand favori des médecins en raison de son mélange d'ingrédients puissants. Il a une racine d'ashwagandha, qui est excellente contre l'inflammation, et du palmier nain, qui imite certains traitements sur ordonnance pour l'alopécie.
Gardez à l'esprit : un supplément seul n'est pas la solution. "Lorsqu'il est utilisé en association avec tout le reste, vous devriez constater une certaine croissance et des cheveux globalement plus sains", déclare Lenzy.
Publicité
4. Faites attention aux ingrédients de vos produits
Ce qui est mis sur l'extérieur de votre corps est aussi important que ce qui est mis à l'intérieur - surtout quand il s'agit de cheveux en bonne santé. Pour une santé et une croissance optimales, Sadick recommande de rechercher des ingrédients nourrissants dans les produits coiffants. "Recherchez des produits qui contiennent des protéines de soie, de la kératine, des céramides et des huiles naturelles, comme l'avocat et l'arganier", dit-il. D'un autre côté, faites particulièrement attention aux ingrédients nocifs comme l'alcool, les sulfates et les parfums artificiels qui peuvent endommager le cuir chevelu et la tige capillaire.
5. Faites une pause entre deux coiffures protectrices
Pour faire pousser (et préserver) les cheveux sur votre tête, il est essentiel de faire des choix de coiffure appropriés. "En théorie, les coiffures comme les tresses, les tissages et les queues-de-cheval serrées permettent de moins manipuler les cheveux, ce qui évite les cassures", explique Lenzy. "Cependant, elles peuvent aussi rendre difficile le nettoyage de vos cheveux et de votre cuir chevelu".
En outre, de nombreuses coiffures protectrices nécessitent l'apport de cheveux supplémentaires pour la longueur et l'épaisseur, ce qui ajoute du poids aux follicules capillaires. "Lorsque vos follicules sont alourdis pendant de longues périodes, cela augmente votre risque d'alopécie de traction et d'alopécie cicatricielle centrifuge centrale - un type de cicatrisation progressive qui provoque une perte de cheveux permanente et qui est la forme la plus courante de perte de cheveux chez les femmes noires", explique Lenzy.
Pour éviter de créer des tensions sur vos cheveux qui finissent par causer des dommages permanents, évitez de garder vos coiffures protectrices pendant de longues périodes ou d'en faire trop fréquemment. "Pour des vacances ou quelques semaines, c'est bien, mais une fois que vous les avez défaites, laissez vos cheveux tranquilles pendant un temps considérable", insiste Lenzy. Entre les tresses et les extensions, Lenzy recommande des coiffures qui demandent moins de manipulation, comme le "wash and go" et les "vanilles lâches". Mais surtout, n'oubliez pas que des cheveux agressés auront l'air (et se sentiront) agressés. Alors, soyez gentil·le avec votre chevelure et laissez votre corps faire le reste du travail.