Anxiété : le symptôme physique que vous ignorez peut-être

Produit par Anna Jay ; photo par Eylul Aslan.
Lorsque je suis très anxieuse, un petit muscle situé sous ma gorge se contracte constamment pendant au moins quelques jours, jusqu'à ce qu'il disparaisse de lui-même. Avant d'aller voir mon médecin à ce sujet, je pensais vraiment que j'étais en train de mourir parce que ce muscle se contractait juste à l'endroit où se trouve mon pouls. Mais il s'avère que les contractions musculaires du visage et du corps sont des symptômes courants de l'anxiété.
Amy Morin, psychothérapeute et autrice de 13 clés pour doper sa force mentale, affirme que ces tics peuvent être un signe d'anxiété élevée (bien qu'ils ne soient généralement pas le seul signe) et qu'ils ont tendance à disparaître d'eux-mêmes.
Publicité
"Le stress provoque des tensions musculaires, ce qui perturbe l'énergie nerveuse et les signaux corporels", explique-t-elle. "L'anxiété peut également entraîner un surplus d'adrénaline. Par conséquent, certains muscles peuvent commencer à se contracter. Les gens peuvent développer une variété de tics ou de contractions musculaires à cause du stress. Les spasmes des bras et des jambes, par exemple, peuvent aussi être courants".
Les effets de l'anxiété sur le corps sont bien documentés. Pour de nombreuses personnes, un problème de santé mentale ou un état d'esprit de détresse peut se manifester physiquement, et certaines personnes peuvent ressentir une tension musculaire (comme des mâchoires serrées) due à l'anxiété.
"Les tics peuvent s'aggraver à mesure que l'anxiété augmente", explique Morin. "L'anxiété affecte le corps de nombreuses façons différentes et une anxiété élevée signifie plus d'hormones de stress dans le corps, ce qui, à son tour, affecte l'activité musculaire".
En général, le Dr Morin affirme que si un tic est associé à l'anxiété, il est habituellement inoffensif. Mais si les tics ne disparaissent pas au bout de quelques jours, vous devriez consulter un médecin pour éliminer toute autre cause, car ils peuvent aussi provenir d'un trouble de tic ou être un effet secondaire de médicaments.
Si les tics sont dus à l'anxiété, le Dr Morin affirme que le fait de s'attaquer directement à l'anxiété par le biais d'une thérapie ou d'autres formes de traitement peut aider à les gérer. Dans certains cas, les médecins peuvent prescrire des médicaments si les tics affectent la vie quotidienne.

More from Mind