4 façons de lutter contre le blues du dimanche soir

personne assise sur le rebord d'une fenêtre en regardant à l'extérieur
Chaque dimanche soir, je suis soit détendue, bien reposée et en train de regarder Netflix avant le début de la semaine, soit stressée, agitée et en train d'essayer frénétiquement de préparer les déjeuners pour les jours à venir. Il n'y a pas d'entre-deux, et c'est généralement le second qui l'emporte, ce qui explique que j'ai une sorte de hantise du dimanche plus souvent que je ne voudrais l'admettre.
Et je ne suis certainement pas la seule, d'où l'existence du terme "blues du dimanche soir", que l'on peut aussi appelé "angoisse du dimanche soir".
Kati Morton, thérapeute conjugal et familial agréée, explique que le dimanche précédant une semaine complète peut être très anxiogène, car vous êtes soit submergé·e par tout ce que vous devez faire cette semaine-là, soit vous avez l'impression de ne pas avoir eu assez de temps pour vous détendre pendant le week-end - ou une combinaison des deux.
"C'est une combinaison de stress et d'anxiété, car beaucoup de gens se sentent dépassés par le fait de n'avoir que deux jours de repos, puis il faut repartir pour une autre semaine", dit-elle. "Et ils ont souvent ce sentiment de ne pas avoir fait assez".
Aussi courant que soit ce sentiment, vous n'êtes pas obligé·e de passer le dimanche soir dans une boule de stress à cause de ce que vous devez faire ou n'avez pas fait. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour gérer votre angoisse du dimanche.

More from Mind