Comment reconnaître l’acné fongique (et s’en débarrasser pour de bon)

Illustration by Olivia Santner
Chère Daniela,
J'ai l'impression que tout le monde parle d'acné fongique en ce moment. Qu'est-ce que c'est, et en quoi est-ce différent de l'acné hormonale ou ordinaire ? J'ai des boutons, mais comment savoir si c'est fongique ? L'acné n'est-elle pas une bactérie, ou est-ce que cela contrebalance le caractère hormonal des boutons ? Aidez-moi, s'il vous plaît, je suis complètement larguée !
Ify, 25 ans
Les forums en ligne ont un grand pouvoir. Des sites comme /r/SkincareAddiction et MakeupAlley ont fait de The Ordinary une marque incontournable, popularisé des techniques comme le double nettoyage et contribué à répandre les vertus des soins de la peau coréens. Ils ont également le pouvoir de faire des choses très importantes, comme classer les Chris d'Hollywood par ordre de popularité (Messina est mon number one, don’t @ me). Et pourtant, malgré tous les conseils vraiment avisés et utiles qu'ils apportent, ils ont aussi le pouvoir de faire une montagne d'une taupinière et de transformer des conditions ou des ingrédients très peu communs ou très peu problématiques en une énorme panique. Un parfait exemple : l'acné fongique.
Publicité
Je n'avais jamais entendu ce terme jusqu'à l'année dernière, et maintenant, il est presque impossible de passer à côté, avec les innombrables fils de discussion en ligne et des infographies Instagram sur la question. C'est un sujet très populaire sur /r/SkincareAddiction - si vous y cherchez le terme, les résultats sont partagés entre "Est-ce que c'est de l'acné fongique ?" et "Voici comment j'ai soigné mon acné fongique". 
"Bien que je comprenne pourquoi le terme est utilisé à des fins de diagnostic, l'acné fongique est un peu mal nommée", confirme le Dr Mary Sommerlad, dermatologue consultante. "Bien que les taches rouges tendres que l'on voit avec l'acné fongique puissent ressembler à de l'acné classique et qu'elle soit plus fréquente chez les jeunes, il existe plusieurs différences importantes. À savoir, l'acné fongique ne présente pas de comédons (points noirs et points blancs), pas de séborrhée (production excessive de sébum) et pas d'influence hormonale", a-t-elle expliqué.
Pour information : l'anatomie du bouton est constituée d'un excès de sébum, de bactéries acnéiques, d'une inflammation et d'un pore bouché. Nous avons tou·te·s des bactéries acnéiques sur notre peau, mais nous n'avons pas tou·te·s de l'acné, car certains de ces facteurs sont étroitement liés. Plus vous produisez de sébum, plus vos pores seront obstrués ; plus vos pores sont obstrués, plus vous développerez une inflammation, etc. Les poussées hormonales comme l'augmentation de la testostérone observée chez les personnes qui ovulent vers la fin de leurs règles peuvent également provoquer une augmentation de la production de sébum, ce qui vous ramène tout droit sur les montagnes russes.
Publicité
L'acné fongique, c'est tout autre chose. En fait, cela ressemble beaucoup plus à des pellicules qu'à des boutons, explique le Dr Sommerlad. "L'acné fongique est en réalité un type de folliculite", explique-t-elle. Il est peu probable qu'elle apparaisse sur votre visage, car "[l'acné fongique] affecte principalement le dos et la poitrine des jeunes. C'est une mycose, parfois appelée folliculite à pityrosporum ou folliculite à malassezia". Si vous avez déjà eu des pellicules dans le passé, vous reconnaîtrez peut-être le terme malassezia, car ce champignon est également impliqué dans les cas de pellicules et de dermatite séborrhéique. Cependant, le Dr Sommerlad a expliqué : "Les deux affections sont très différentes en termes d'apparence et de traitement". L'acné fongique se présente généralement sous la forme de bosses rouges douloureuses sur le dos et la poitrine, tandis que la dermatite séborrhéique concerne plutôt les squames de la peau, souvent sur le cuir chevelu et les sourcils, avec un aspect gras et brillant. 
Nous avons tou·te·s de la malassezia sur la peau, mais tout le monde ne développe pas de l'acné fongique. Alors quel est le déclencheur ? "L'acné fongique est le plus souvent déclenchée par l'utilisation d'hydratants et d'écrans solaires occlusifs lourds, la combinaison de vêtements serrés et de sueur (comme quand on fait du sport en Lycra, par exemple) et l'humidité", explique le Dr Sommerlad. Si vous êtes coupable de vous prélasser dans vos vêtements de sport après une bonne séance de HIIT, voici une raison de plus d'arrêter et de filer prendre une douche bien chaude. "Lorsqu'on a cette barrière serrée sur une peau moite, la malassezia peut vite passer d'inoffensive à déclencheur de folliculite", précise le Dr Sommerlad, notant qu'un système immunitaire déprimé, l'utilisation de stéroïdes et d'antibiotiques et des conditions immunitaires peuvent également en être la cause. L'acné fongique apparaît généralement en très grand nombre et a tendance à se manifester sur le dos et la poitrine comme indiqué plus haut, mais elle peut aussi apparaître sur le cou, la mâchoire et le dos des bras, partout où l'on peut faire l'expérience de ce type de pression ou de transpiration.
Publicité
Si vous pensez souffrir d'acné fongique, il existe des solutions accessibles. Outre ces facteurs liés au mode de vie, le Dr Sommerlad explique que le shampoing pourrait bien devenir un héros improbable. "Un shampoing médicamenteux comme le shampoing au kétoconazole, qu'on laisse poser pendant deux minutes avant de le rincer, pendant 14 jours consécutifs constitue un excellent traitement de départ", précise-t-elle, ajoutant qu'après le premier tour de deux semaines, vous devriez le faire deux fois par semaine à titre préventif. "Il peut cependant s'agir d'un état récurrent, vous devrez donc être minutieux en prenant votre douche et changer vos serviettes tous les deux jours, et opter pour des produits corporels très légers", prévient le Dr Sommerlad, ajoutant que vous pouvez consulter un dermatologue si nécessaire. 
En résumé ? À moins que le problème ne soit localisé sur le dos ou la poitrine, que les boutons soient incroyablement nombreux, rouge et qu'ils ne présentent pas de comédons... ce n'est probablement pas de l'acné fongique. Et si vous n'avez jamais fait l'expérience de ce que je viens de décrire ? Félicitations, continuez à faire ce que vous faites.
Bon courage,
Daniela 

More from Beauty