Faire du sport dans le froid : quels risques pour la santé ?

Photographed by Caroline Tompkins.
S'entraîner à l'extérieur pendant les premiers mois de l'année était l'un des petits plaisirs du premier confinement. C'était un moyen de s'échapper de la maison, de prendre une bouffée d'air (relativement) frais et d'activer la circulation sanguine. Même si le temps était mitigé, le plus souvent, il était agréable d'être dehors, avec quelques rayons de soleil occasionnels pour vous réchauffer le visage. Tout ceci vous faisait du bien.
Mais ce n'est plus le cas aujourd'hui. En hiver, l'idée de faire son jogging dans la grisaillle, sous le vent et la pluie, n'est pas exactement attrayante. Et ce n'est pas tout : toutes ces années durant lesquelles nos mères nous ont rappelé de "bien se couvrir pour ne pas attraper froid" ont conduit à l'idée très répandue que le froid devait être mauvais pour nous d'une manière ou d'une autre. Si on fait notre HIIT dans le parc quand il fait 7°C, on est sûr d'attraper la crève, non ? On se dit alors que faire du sport dans un environnement susceptible de vous rendre malade est contre-productif.
Publicité
Heureusement, (ou malheureusement selon votre envie de faire de l'exercice), l'idée que sortir dehors par temps froid augmente le risque d'exposition aux rhumes et grippes que nous associons à l'hiver (ainsi qu'au COVID-19) n'est pas forcément fondée. Selon le Dr Luke Powles, directeur clinique associé à la Bupa Clinics, faire de l'exercice à l'extérieur plutôt qu'à l'intérieur peut en réalité réduire le risque de tomber malade, car la ventilation naturelle aide à prévenir la propagation des germes. En fait, dit-il, "lorsqu'il est pratiqué en toute sécurité, l'exercice à l'extérieur pendant l'hiver est bon pour la santé, car cela renforce le système immunitaire et réduit ainsi le risque de tomber malade". En outre, les bienfaits de l'exercice pour votre santé mentale peuvent améliorer votre système immunitaire, car celui-ci fonctionne mieux lorsque vous n'êtes pas stressé·e.
"Mais qu'en est-il de la pluie ?" Pour ce qui est de l'idée que la pluie vous rend plus susceptible de tomber malade, c'est tout simplement vraie. Mais comme pour l'exercice physique dans le froid, le fait d'être à l'extérieur, même sous la pluie, réduit les risques d'attraper ou de propager des germes grâce à une meilleure ventilation. Mais si vos chances d'attraper un virus diminuent, le fait d'être dehors sous la pluie peut augmenter les risques de gel ou d'hypothermie, car votre corps perd plus rapidement sa chaleur lorsque qu'il est mouillé. Si une journée de novembre clémente ne risque pas vraiment d'entraîner des gelures, lorsqu'il fait vraiment froid, ce risque peut être exacerbé en fonction de ce que vous portez. Si vous portez des vêtements d'entraînement qui absorbent l'eau (comme des baskets lorsque vous courez dans des flaques d'eau), vous serez davantage exposé lors de températures basses.
Publicité
"Un engourdissement ou une sensation de picotement sur la peau, les mains, les pieds ou le visage peuvent être les premiers signes d'une gelure", indique le Dr Powles, avant de préciser que cela est plus probable lorsque les températures sont inférieures à 10 degrés Celsius, surtout en cas de vents forts. "En cas d'hypothermie, les premiers symptômes sont de violents frissons, de la fatigue et une perte de coordination ou de cohérence de la parole".
Il conseille d'arrêter de faire de l'exercice si vous ressentez l'un ou l'autre de ces symptômes et de trouver un endroit pour vous réchauffer en toute sécurité. Si les symptômes ne s'améliorent pas, demandez une assistance médicale.
Il y a d'autres risques à faire de l'exercice à l'extérieur en hiver. Jason Bone, coach sportif chez FLEX à Chelsea, souligne que les blessures sont plus fréquentes. "Les muscles froids vont être tendus et susceptibles de se blesser. Par ailleurs, s'entraîner sous la pluie est un risque pour la santé, car il est facile de glisser". Cependant, ce sont des problèmes qui sont tout à fait gérables : "Je conseille aux gens d'investir dans de bons produits imperméables et thermiques et dans des chaussures de qualité pour éviter de glisser sous la pluie", explique Jason. "Je leur conseille également de faire au moins deux exercices de mobilité et un échauffement important avant de partir sous la pluie ou le froid pour préparer les articulations et les muscles". Si vous êtes en mesure d'investir dans un nouvel équipement d'entraînement pour l'hiver, la dernière collection COLD.RDY d'adidas a été conçue spécifiquement dans l'idée d'emprisonner la chaleur tout en vous gardant au sec lorsque vous vous entraînez à des températures plus basses.
Enfin, il est toujours bon d'être attenti·f·ve à la façon dont toute autre maladie sous-jacente pourrait affecter votre capacité à faire de l'exercice à l'extérieur. Le Dr Powles indique que l'asthme et la maladie de Raynaud - un trouble circulatoire - sont des problèmes dont vous devriez d'abord parler à votre médecin si vous souhaitez vous entraîner à l'extérieur. De même, vous devriez vérifier auprès de votre médecin si vous prenez des médicaments. "Certains médicaments comme les décongestionnants - qui sont plus courants en hiver - peuvent augmenter votre rythme cardiaque, vous devez donc en tenir compte avant de faire de l'exercice".
Mais dans l'ensemble, faire de l'exercice à l'extérieur par temps froid ne devrait pas poser de problème. Et avec ce confinement saison 2 en place, et les salles de sport fermées pendant au moins un mois, il faudra peut-être vous y habituer.

More from Living