Comment mettre fin au gaspillage alimentaire, selon la façon dont vous faites vos courses

Photo par Tami Aftab.
Près d'un an après le début de la pandémie en France, la façon dont nous nous nourrissons a beaucoup changé. Avec la fermeture des restaurants pendant une grande partie de l'année et les contraintes budgétaires qui limitent l'accès de beaucoup de gens aux services de livraison de plats, nos repas sont presque exclusivement centrés à la maison. Cela a conduit à une plus grande prise de conscience non seulement de la façon dont nous cuisinons, mais aussi de la façon dont nous faisons les courses, de ce que nous finissons par acheter et de la quantité de déchets que nous produisons.
Publicité
Le gaspillage alimentaire est un problème bien documenté. Selon ADEME, nous jetons 10 millions de tonnes de nourriture consommable par an en France. Cela représente l’équivalent de 150 kg par habitant par an. Malgré les bonnes intentions que beaucoup de personnes essaient de mettre en place, une combinaison de dates limites de consommation, de mauvaise planification et d'achats excessifs signifie qu'une grande partie de ces aliments est jetée.
Heureusement, il existe de nombreux moyens de lutter contre le gaspillage alimentaire, que ce soit en apprenant à conserver correctement les herbes achetées au magasin ou en réaménageant votre espace de congélation. Cependant, comme le montre l'autrice et écrivaine culinaire Anna Jones dans son dernier livre, One Pot, Pan, Planet, vous avez toujours la possibilité de faire plus. Ce livre ne se contente pas de partager une multitude de délicieuses recettes, il explore également les différentes façons dont ce nous mangeons et la façon dont nous le préparons peuvent être utilisés pour aider - et non nuire - la planète. L'un des moyens les plus pratiques consiste à mieux comprendre comment on cuisine et comment on mange.
Comme le montre Anna, comprendre quel type d'acheteu·r·se vous êtes est l'un des principaux moyens de lutter contre le gaspillage alimentaire et d'économiser de l'argent. Vous trouverez ci-dessous les principaux conseils d'Anna pour déterminer quel type de consommat·eur·rice vous êtes et comment tirer le meilleur parti de vos achats quotidiens, hebdomadaires ou en grande quantité.
DashDividers_1_500x100
Depuis des années, la sagesse populaire veut que les achats hebdomadaires soient la manière la plus économique et la moins gaspilleuse de faire les courses. Je suppose qu'il s'agit là d'un symptôme de l'apparition des centres commerciaux en dehors des villes et de l'évolution des modes de vie. Mais je ne pense pas que ce soit le cas pour tout le monde. Pour réduire vos déchets, je vous encourage à vous poser la question suivante : "Quel type de cuisinier·e suis-je ?" et à faire vos courses en conséquence.
Publicité
Pour moi, les courses hebdomadaires ne fonctionnent pas. Je ne suis pas une planificatrice et j'aime décider de ce que je vais cuisiner le jour où je veux manger. Vérifier exactement ce qu'il y a dans mes placards pour ce repas, puis aller dans les magasins avec mon cabas et acheter spécifiquement pour ce repas avec quelques extras pour compléter les placards, le petit-déjeuner ou les snacks, c'est la façon dont nous gaspillons le moins. Il est vrai que j'habite à proximité de nombreux magasins, ce qui n'est pas le cas de tout le monde.
Lorsque je fais des achats en ligne, je fais des réserves de boîtes de conserve, de bocaux et de certains produits de nettoyage et articles ménagers (non réutilisables), puis je fais des achats quotidiens pour chaque repas ou tous les deux repas. Cela me permet de savoir ce qu'il y a dans mes placards, dans mon réfrigérateur et d'utiliser ce que j'achète ; rien n'est oublié. Mais cette méthode peut ne pas vous convenir. C'est pourquoi je vous ai présenté ici le type de cuisinier·e·s que je rencontre le plus souvent.
Après avoir passé beaucoup de temps à enseigner la cuisine, à la fois chez des particuliers au Royaume-Uni et aux États-Unis, et à observer la façon dont les gens font leurs courses, cuisinent et préparent leurs repas, je pense que les cuisinier·e·s se répartissent généralement en trois camps : les cuisinier·e·s du quotidiens, les planificat·eur·rice·s hebdomadaires et les cuisinier·e·s par lots. Alors quel type de cuisinier·e êtes-vous ?
Publicité

LES CUISINIER·E·S DU QUOTIDIEN

Celles et ceux qui décident de ce qu'ils vont cuisiner le jour même
Comment moins gaspiller
- Faites des achats mensuels pour les produits de longue conservation que vous savez que vous allez utiliser.
- Avant de faire ces achats mensuels, vérifiez rapidement (peut-être la veille, si vous faites vos courses en rentrant du travail) le contenu de vos placards et de votre réfrigérateur.
- Si votre emploi du temps le permet, faites vos courses tous les jours ou tous les deux jours pour acheter des fruits et légumes frais, des produits laitiers, du pain, etc.
– Achetez des fruits et légumes en vrac afin de ne pas avoir de restes de gros paquets.
– Conservez les restes au congélateur si vous ne les consommez pas dans les deux jours.
– Faites un bilan bimensuel de tout ce qui se trouve dans votre placard. Si des produits doivent être utilisés, mettez-les à l'avant du placard, puis écrivez une liste de ces produits et collez-la à l'avant du placard pour pouvoir les garder à l'esprit lorsque vous décidez de ce que vous allez cuisiner.
– Je trouve qu'en limitant la quantité que je peux acheter à un seul tote bag, je suis sûre de ne pas ajouter des choses supplémentaires dont nous n'avons pas besoin.

LES PLANIFICAT·EUR·RICE·S HEBDOMADAIRES

Celles et ceux qui aiment planifier ou celles et ceux qui ne peuvent pas faire les courses fréquemment
Comment moins gaspiller
– Faire des courses hebdomadaires convient aux planificat·eur·rice·s.
– Avant de faire les courses, faites un bon inventaire de ce qui se trouve dans vos placards et votre réfrigérateur.
– Rédigez une liste de courses détaillée basée sur des recettes, avec des quantités auxquelles vous pouvez vous référer dans les magasins pour vous assurer que vous n'achetez pas trop d'aliments frais.
– Achetez des légumes en vrac pour ne pas vous retrouver avec d'énormes restes de gros paquets.
– Évitez de vous laisser tenter par les offres et les 2 au prix de 1. Si vous gaspillez l'excédent, ce n'est pas une bonne affaire ; si vous savez que vous l'utiliserez ou que vous pouvez adapter une recette, allez-y.
– Ne faites pas vos courses quand vous avez faim.
– Si vous faites vos courses une fois par semaine, il est essentiel de veiller à ce que vos aliments soient conservés avec soin.
– Assurez-vous de cuisiner les aliments que vous achetez. Si les plans changent et que vous ne cuisinez pas, doublez les portions le soir suivant et congelez le repas. Ou tenez compte des aliments qui peuvent durer jusqu'à la semaine prochaine et faites vos courses en conséquence la semaine suivante.
– Essayez de cuisiner les aliments qui ont une durée de vie plus courte au début de la semaine et ceux qui peuvent durer plus longtemps à la fin.
– Apprenez à cuisiner les choses qui ne tiennent pas une semaine ou prévoyez d'aller les chercher dans la semaine. Si votre pain dure un mois, vous achetez le mauvais pain.
Publicité

LES CUISINIER·E·S PAR LOTS (BATCH COOKING)

Celles et ceux qui préparent les repas pour toute la semaine
Comment moins gaspiller
– Avant de faire vos courses, vérifiez rapidement ce qui se trouve dans vos placards et votre réfrigérateur.
– Prévoyez le nombre de repas que vous voulez préparer et assurez-vous d'avoir des récipients pour congeler les restes.
– Rédigez une liste de courses détaillée et tenez-vous-y. La fréquence à laquelle vous la rédigez dépend de vous - voir les notes ci-dessus pour savoir si c'est par semaine ou par jour.
– Ne vous laissez pas tenter par les offres et autres choses à moins que vous ne sachiez exactement comment les utiliser ou qu'elles puissent être cuisinées et stockées dans le congélateur.
– Pensez aux garnitures - si vous mangez les mêmes choses pendant plusieurs repas, pensez à varier ce que vous mettez sur le dessus (cela peut être un bon moyen d'utiliser les restes d'herbes, de chapelure, de noix et de graines, etc.)
– Si vous n'êtes pas sûr·e de manger les restes, congelez-les ; ne les oubliez pas dans le fond du réfrigérateur.

More from Living