Saignements d’implantation ou règles : quelle différence ?

Photo par Ashley Armitage.
Si vous n'essayez pas de tomber enceinte, mais que vous vous inquiétez de l'être, voir du sang dans vos sous-vêtements peut être quelque peu rassurant. Un saignement signifie que vous avez vos règles, ce qui signifie que vous n'êtes pas enceinte, n'est-ce pas ? Eh bien, pas nécessairement, car il y a toujours une chance que vous ayez un saignement d'implantation, ce qui signifie exactement le contraire : une grossesse. C'est pourquoi toute personne qui essaie de concevoir un enfant peut ressentir une lueur d'espoir à la vue d'un peu de sang.
"Lorsqu'un ovule fécondé est en train de se fixer à la paroi utérine, il peut parfois provoquer de légers saignements, également appelés 'saignements d'implantation'", explique Raquel B. Dardik, gynécologue-obstétricienne au NYU Langone Medical Center. Pendant l'implantation, c'est presque comme si l'embryon "essayait de s'enfouir dans l'utérus", il est donc normal d'avoir des saignements, a déclaré à Refinery29 le Dr Carolyn Alexander, du Southern California Reproductive Center.
Publicité
Il est facile, au début, de confondre le saignement d'implantation avec vos règles. Espérer être enceinte et espérer ne PAS l'être peuvent être deux situations assez intenses. Plutôt que de perdre les pédales à cause d'un peu de sang, apprenez à faire la différence entre les deux, afin de savoir dès le départ à quoi vous avez affaire.
En général, le saignement d'implantation a tendance à être comme du spotting et léger, et ne coule pas nécessairement comme les règles, explique le Dr Dardik. Le sang lui-même est généralement de couleur rose à brun clair, dit-elle. Certaines personnes disent que cela ressemble à de la rouille, et non au sang typique de leurs règles. Mais les saignements d'implantation peuvent survenir à peu près au moment où vous avez vos règles, ce qui amène certaines personnes à penser qu'il s'agit simplement d'un écoulement précoce, explique le Dr Dardik.
Souvent, le moment de l'implantation peut en fait indiquer si vous avez un saignement d'implantation ou vos règles. Un ovule fécondé s'implante généralement environ 10 jours après l'ovulation, explique le Dr Dardik. "Ainsi, sur un cycle de 28 jours, vous ovulez le 14e jour, vous avez votre implantation le 24e jour et vous n'avez pas vos règles le 28e jour", explique-t-elle. En d'autres termes, il peut s'agir d'un saignement d'implantation s'il survient quelques jours avant la date prévue de vos règles. "Cela suppose que vous êtes très régulière", dit-elle. "Si vous avez des cycles qui ont tendance à varier en longueur, même de quelques jours, cela peut sembler se produire lorsque vous anticipez vos règles". Vous pouvez donc imaginer pourquoi cela peut prêter à confusion.
Publicité
Le saignement d'implantation peut durer quelques heures ou quelques jours, selon l'American Pregnancy Association. Les saignements disparaîtront d'eux-mêmes et vous n'avez pas vraiment besoin de faire quoi que ce soit quand ils se produisent - bien que ce soit le bon moment pour jeter un coup d'œil à votre calendrier ou à votre plaquette de pilule et déterminer où vous en êtes dans votre cycle, pour voir s'il ne s'agit pas simplement d'un début de règles. En réalité, la seule façon de savoir si vous êtes enceinte ou non est de faire un test.
Bien sûr, vous devrez attendre quelques jours pour obtenir une lecture précise. Après l'implantation d'un ovule fécondé, le placenta se forme et produit une hormone appelée gonadotrophine chorionique humaine (HCG), qui est celle que recherchent les tests de grossesse, selon la Mayo Clinic. L'HCG passe d'abord dans le sang, puis dans l'urine, c'est pourquoi vous urinez sur un test de grossesse. Pour savoir rapidement de quoi il s'agit, consultez votre médecin pour faire un test de grossesse sanguin. Sinon, attendez quelques jours jusqu'à ce que vos règles arrivent et, si elles n'arrivent pas, faites le test à ce moment-là.
Si vous essayez de tomber enceinte, le fait de prêter attention à des symptômes tels que le saignement d'implantation peut vous aider, vous et votre obstétricienne, à déterminer exactement où vous en êtes (le fait de noter les dates de vos rapports sexuels est également utile à cet égard). Si vous savez déjà que vous êtes enceinte et que vous avez des saignements légers, il est bon d'en parler à votre médecin. Selon le Congrès américain d'obstétrique et de gynécologie, 15 à 20 % des femmes enceintes présentent des saignements en début de grossesse, ce qui n'est généralement pas très grave. Mais des saignements plus abondants ou plus tardifs peuvent être le signe de quelque chose de plus grave.
En bref, surveillez l'intérieur de vos sous-vêtements, car différents types de saignements à différents moments de votre cycle peuvent signifier des choses très différentes - que vous soyez enceinte, que vous souhaitiez l'être ou non.

More from Body