Garance Doré veut changer la façon dont on aborde l’âge

Une succes-story, ça ressemble parfois à s'y méprendre aux contes de fées de notre enfance : Une femme audacieuse se retrouve au bon endroit au bon moment, et pouf, sa marraine la bonne fée mentor claque des doigts, transformant ainsi notre héroïne en un succès instantané qui gagne un salaire à 7 chiffres, tout en étant l'incarnation même du cool sur Instagram. Umm... Permettez-nous d'en douter. Alors pourquoi entendons-nous si rarement l'autre version de l'histoire — les faux départs, les vagues de doutes, les échecs et les ratés ? Ces nuits blanches passés à réfléchir (ou angoisser plutôt) et, oui, enfin, ces petites victoires qu'on connaît si bien ? Voici Self-Made, la nouvelle chronique de Refinery29 qui met en lumière les histoires vraies de success-stories — les victoires, les échecs et tout ce qu'il y a au milieu — prouvant ainsi que les voies du succès sont multiples.

Publicité

Photographe, illustratrice, entrepreneure et blogueuse de mode, Garance Doré incarne la femme moderne et autodidacte par excellence. Elle a collaboré à des campagnes avec certains des noms les plus connus de l'univers du luxe, dont Chloé, Dior, Louis Vuitton, Kate Spade, Net-a-Porter, et bien d'autres. Elle a été l'une des pionnières du street-style, prenant en photo les Parisien·ne·s les plus lookés depuis 2007 — bien avant qu'Instagram ne devienne le phénomène qu'on connait aujourd'hui. À vrai dire, les réseaux sociaux n'en étaient encore qu'à leurs débuts ; le terme « influenceur » n'avait pas encore été inventé. En 2010, le magazine Interview la qualifiait déjà de « blogueuse la plus suivie du monde de la mode. » 

Rétrospectivement, il est étonnant qu'elle ait accompli tant de choses et qu'elle ait été si bien accueillie dans le milieu des influenceurs il y a près d'une décennie, bien avant le changement d'air qui a inévitablement suivi. Il semble donc logique que sa collaboration la plus récente se fasse avec la ligne de soins de la peau La Mer. La campagne positionne La Mer comme un pionnier dans un domaine différent : la façon dont nous voyons et abordons le vieillissement. Son but est d'embrasser le vieillissement générationnel et d'encourager les femmes à se sentir plus confiantes à mesure que leur peau mûrit avec le temps. 

Refinery29 s'est entretenue avec Garance Doré sur son parcours « self-made », sur les aspects de sa carrière qui ont influencé d'autres femmes entrepreneurs et sur la leçon qu'elle cherche continuellement à maîtriser.

Publicité

Quelle est votre définition de « self-made » ?

Pour moi, cela revient à ne pas laisser la société vous définir. Il s'agit de trouver et de définir qui vous voulez être. Que vous vouliez beaucoup travailler, ne rien faire, vous marier ou non..... C'est ça être self-made.

Quelle est selon vous la qualité qui vous a permis de réussir votre parcours d’autodidacte ?

Pour moi, c'est définitivement mon insatiable besoin de liberté. Cela me donne le courage de me remettre en question et me fait fuir les routes trop fréquentées.

Parlez-nous d'une leçon que vous tentez toujours d'apprendre — que vous espérez éventuellement maîtriser, en affaires ou autrement ?

La pleine conscience. Rester concentrée sur ce qui compte pour moi. Dans ce monde très bruyant, nous avons tendance à oublier que ce qui rend notre prochain heureux ne nous comble pas nécessairement. Observer et examiner, et rester connectée à qui je suis vraiment.

Quel aspect de votre cheminement a été le plus motivant pour d'autres jeunes femmes qui ont gravi les échelons ?

C'est différent pour chaque personne, et c'est ça qui est génial ! Certaines me disent que c'est ma créativité, d'autres parlent de ma liberté, d'autres d'innovation. Être entrepreneure, c'est fascinant pour de nombreuses femmes. Mais je fais toujours attention à leur dire qu'il n'y a pas qu'un seul chemin vers l'épanouissement et le bonheur.

Etre autodidacte, c'est aussi s'engager à prendre soin de soi, à gérer le processus et tous les pivots inattendus qui l'accompagnent. Où puisez-vous votre énergie et comment parvenez-vous à reprendre du poil de la bête quand les choses ne se passent pas comme prévu ?

Publicité

En prenant du temps libre. En méditant. En me divertissant — danser aussi souvent que possible. En passant du temps en famille. Les massages, c'est aussi pas mal. Sauter dans l'océan. Je m'assure de me sentir en bonne santé. Je passe du temps avec mon chien. Tout ce qui me relie à ce qu'est vraiment la vie, en d'autres termes.

Quel est votre mantra, où que vous soyez dans le processus ?

Être soi-même. C'est la chose la plus simple, mais aussi la plus difficile à faire.

Quels sont les défis auxquels vous devez faire face lorsque vous dirigez votre propre entreprise ?

Gérer une entreprise peut s'avérer très difficile. Une réussite sur plus de 13 ans, ça prend beaucoup de temps. Vous devez être capable de vous remettre en question, de faire face aux échecs, de ne pas vous laisser bercer par vos succès, de rester actuelle mais authentique. Les défis de la longévité sont certainement ceux auxquels nous ne pensons jamais lorsque nous lançons nos produits — ils sont très inattendus !

Pourquoi avez-vous choisi de travailler avec La Mer ? Comment avez-vous initialement découvert cette marque ?

Je connais la marque depuis toujours et j'utilise régulièrement ses produits. J'ai toujours voulu ce qu'il y a de mieux pour ma peau, depuis mon adolescence, je savais qu'il était logique d'en prendre soin, car mes actions auraient un impact sur l'avenir de celle-ci. 

Quel est votre routine de soins de la peau ?

J'aime les rituels simples et réalisables. Nettoyer, régénérer, hydrater. Je travaille dans la mode et la beauté, donc évidemment j'ai essayé, et j'essaie encore beaucoup de nouveaux produits et lotions — et ce qui en ressort, c'est que je reviens toujours à mes favoris. 

Publicité

Le nouveau Sérum Régénérant est spécial en raison de l'effet de rajeunissement qu'il a — je ne porte pas beaucoup de maquillage, je me repose donc entièrement sur ma peau pour me sentir vraiment bien. Avec le sérum, j'ai l'impression qu'on s'en est bien occupé.

Parlez-nous de la campagne qui célèbre le vieillissement générationnel Pourquoi l'inclusion de l'âge est-elle si importante pour vous ? 

Parce que je pense que toutes les femmes ont besoin de se détendre et je veux aider à faire passer le mot qu'avec un peu d'intention et de soin, nous pouvons paraître et nous sentir mieux en vieillissant ! Je veux faire partie de cette génération de femmes qui sont fières d'être qui elles sont et qui se sentent libres de profiter et de vivre pleinement, sans regret, chaque chapitre de leur vie.

Répondez à cette question : Si je n'avais choisi cette carrière, je serais ...

Tant de choses, tant de choses. Mais probablement critique de spa ! Ahah !

More from Fashion