Beauté : j’ai arrêté le rétinol pour de nouvelles alternatives naturelles

Photo courtesy of Typology.
Dans le monde inconstant des soins de la peau, un ingrédient reste la référence : le rétinol. Depuis qu'un dermatologue m'a recommandé de commencer à utiliser la crème au rétinol à l'âge de 20 ans, je suis accro à ses propriétés lissantes et anti-pigmentation. Dérivé chimique de la vitamine A, il présente également de nombreux autres avantages pour les soins de la peau.
"En bonne quantité (plus de 0,3 %), le rétinol augmente le renouvellement des cellules de la peau et encourage l'élimination des cellules endommagées pour révéler une nouvelle peau, lisse et saine", explique le Dr Nick Lowe, dermatologue consultant à la Cranley Clinic de Londres. Il continue : "Le rétinol aide à corriger les taches brunes et aussi à stimuler la production de collagène, en repulpant les ridules. Le processus de desquamation de la peau débouche également les conduits de sébum obstrués, de sorte que le rétinol peut également aider à traiter l'acné". Compte tenu des capacités particulières du rétinol, il n'est pas surprenant que je sois accro. Après l'avoir utilisé pour la première fois il y a dix ans, mes pattes d'oie et mes rides frontales étaient à peine perceptibles en quelques semaines. Ma peau était plus claire, mes pores semblaient plus resserrés et les zones endommagées par le soleil et la pigmentation s'étaient estompées.
Publicité
À l'époque, sauf prescription médicale, il était difficile d'obtenir des produits à base de rétinol efficaces, alors je fouillais sur Internet - le côté négatif était de payer des frais de douane de 45 € pour une crème à base de rétinol que je commandais aux États-Unis. J'ai également fait l'expérience des effets secondaires désagréables du rétinol : peau sèche, douloureuse et squameuse. "Vous devez progressivement acquérir une tolérance à un nouveau produit à base de rétinol", explique le Dr Lowe, "sinon l'augmentation rapide de la desquamation (souvent appelée "purge") peut endommager la barrière cutanée, provoquant des irritations et des squames".
Selon le Dr Lowe, il est préférable de commencer avec un rétinol à 0,3 % et d'en utiliser une petite quantité tous les deux soirs pendant deux semaines pour voir comment votre peau réagit. "Ensuite, vous pouvez l'utiliser tous les soirs, une fois que votre peau le tolère", explique le Dr Lowe. "Il est préférable d'appliquer les produits à base de rétinol la nuit car l'ingrédient peut provoquer une sensibilité au soleil, donc il faut toujours porter un SPF pendant la journée", conseille-t-il. Une fois que votre peau peut tolérer 0,3 %, vous pouvez passer à une dose plus élevée si vous le souhaitez. "Mais en réalité, si vous trouvez le dosage qui vous convient, il n'est pas nécessaire de prendre un pourcentage plus élevé", ajoute le Dr Lowe.
Après avoir récemment abusé d'une nouvelle crème au rétinol, qui a endommagé ma peau et l'a rendue plus rugueuse, j'ai décidé d'arrêter un peu d'en l'utiliser, mais je ne voulais pas voir ces ridules revenir. Des recherches menées dans la panique ont débouché sur une série de nouvelles alternatives au rétinol naturel, certaines à base de plantes, d'autres construites avec des protéines naturelles trouvées dans la peau humaine. Bien qu'elles semblent toutes très différentes, elles promettent notamment de gommer les ridules et d'améliorer le teint et la texture de la peau, le tout sans les redoutables effets de desquamation. Bien que je sois une adepte du rétinol, j'étais vraiment intriguée. Voici ce qui s'est passé lorsque j'ai essayé certaines des versions naturelles de rétinol qui existent. Spoiler alert : vous voudrez toutes les essayer.
Publicité

Bakuchiol

Surnommé le "rétinol naturel", le bakuchiol stimule la production de collagène et empêche la dégradation de l'élastine, ce qui permet à la peau de rester saine et jeune, tout comme le rétinol. Dérivé de la plante indienne babchi, il a des propriétés anti-inflammatoires et peut donc aider à calmer les peaux rougeâtres et sujettes à l'acné. Lors d'un essai clinique, les résultats du bakuchiol à 0,5 % et du rétinol à 0,5 % pour atténuer les rides étaient si similaires que les dermatologues n'ont pas pu faire la différence. La meilleure nouvelle ? Ceux et celles qui ont essayé le bakuchiol ont signalé moins d'effets secondaires négatifs.
J'ai essayé le Sérum Imperfections Bakuchiol 1% de Typology, 12,80 €, car c'est une marque française qui peut se trouver très facilement. J'ai été surprise de constater que ce sérum a la texture d'une huile sèche, mais il a vraiment aidé à éliminer mes boutons sans laisser de sensation de tiraillement ou de sensibilité sur ma peau. De tous les produits que j'ai essayés, c'est celui qui semblait le plus efficace contre les ridules et qui m'a aidé à uniformiser mon teint, sans compter que je n'ai pas constaté de purge. Un bon point.

Huile de graine d'églantier

Celle-ci contient de l'acide transrétinoïque (une vitamine A naturelle, dont le rétinol est un composé synthétique). Les adeptes de l'huile d'églantier affirment qu'elle aide à raffermir la peau et à réduire la pigmentation, les cicatrices d'acné et les rougeurs. Apparemment, elle fait des merveilles pour atténuer les vergetures et les cicatrices. Mais il est essentiel d'acheter le bon produit. L'huile d'églantier pressée à froid contient de hauts niveaux d'acide transrétinoïque, mais les dernières méthodes d'extraction du CO2 préservent encore plus les nutriments naturels nécessaires pour lisser la peau. Pour ma part, j'ai essayé l'huile Skincare Rosehip BioRegenerate de Pai, 30 €.
Publicité
Le fait de tapoter quelques gouttes sur ma peau chaque soir a certainement contribué à renforcer l'hydratation et à rendre ma peau plus lisse et plus nourrie. Je n'ai pas remarqué de résultats parfaits, mais j'ai constaté une légère décoloration de la pigmentation due au soleil.

Facteur de croissance épidermique

Le facteur de croissance épidermique (EGF ou Epidermal Growth Factor) est une protéine naturelle que l'on trouve dans la peau humaine. Ça sonne très science-fiction mais elle peut également être dérivée de certaines plantes comme ingrédient naturel de soins de la peau. Comment cela fonctionne-t-il ? L'EGF signale aux cellules de la peau de se régénérer, en stimulant la production de collagène et d'élastine et en aidant ainsi à combler les rides et ridules. J'ai essayé le sérum EGF de BioEffect, 141,45 €. Ce sérum semblable à de l'eau contient de l'EGF dérivé de l'orge. Lors d'essais, il a prétendu augmenter la densité de la peau des participants jusqu'à 30 %, ce qui justifie peut-être son prix exorbitant. Le sérum met un certain temps à être absorbé sur ma peau, alors je l'ai utilisé dans le cadre d'une routine nocturne. Il est profondément hydratant et laisse une sensation de bien-être sur ma peau. Je n'ai pas encore vu si le produit a les résultats escomptés en termes de diminution des rides, mais ma peau est définitivement plus ferme.
L'abandon de mon rétinol bien-aimé m'a fait peur. Bien que je n'aie pas remarqué d'amélioration spectaculaire de mes ridules en utilisant les produits naturels, mon visage n'a pas soudainement vieilli de 10 ans sans l'ajout de produits chimiques. Il est à peu près le même.
Dans l'ensemble, j'envisagerais de remplacer le rétinol par des produits à base de bakuchiol à long terme, car j'ai eu l'impression qu'il avait l'effet le plus similaire sur ma peau et qu'il ne causait aucune irritation. Cette expérience m'a appris qu'il est bon de laisser ma peau "se reposer" de temps en temps et que le fait d'échanger avec des produits naturels plus doux n'entravera pas mes objectifs de teint glowy.

More from Skin Care