Les hommes n’ont aucune idée de ce qui attire les femmes

Photo par Eren Li.
"Les hommes regardent les femmes, alors que les femmes s'observent en train d'être regardées", supposait le critique d'art John Berger en 1972.
Depuis lors, la théorie du "male gaze" a été discutée et disséquée un nombre incalculable de fois : depuis l'essai précurseur de la cinéaste Laura Mulvey en 1975, "Visual Pleasure and Narrative Cinema", jusqu'à la critique continue de l'illustratrice Florence Given sur l'objectivation des femmes par la société. Il n'est pas surprenant qu'une idée émise il y a cinq décennies trouve encore écho de nos jours, dans la mesure où cette culture de l'objectivation des femmes est toujours bien vivante.
Publicité
Mais que se passe-t-il lorsque l'homme est vu au travers du regard de la femme ? Si le male gaze s'attarde sur les parties les plus sensuelles du corps d'une femme - la courbe de la hanche à la taille, le décolleté - où s'attarde le regard féminin ? Que voient les femmes lorsqu'elles regardent les hommes ? La réponse que proposait Tori Telfer dans un article pour Vulture en 2018 est plutôt simple : le female gaze "voit les personnes en tant que personnes."
Cette idée que le female gaze voit les hommes comme des personnes - et non des objets - fait actuellement son chemin sur TikTok. L'application regorge de vidéos d'hommes demandant des retours sur leurs profils d'applications de rencontre, beaucoup se demandant pourquoi les photos d'eux ayant l'air "conventionnellement attirants" ne marchent pas si fort. Dans les commentaires, les femmes s'empressent de souligner qu'elles ne sont pas aussi attentives à l'apparence de leur partenaire que les hommes.
Alejandro, 29 ans, est un homme hétéro qui pensait que les photos de muscles seraient un moyen sûr d'obtenir des matchs avec des femmes hétéro. Lorsqu'il s'est rendu compte qu'il avait plus de succès avec les photos où ses muscles n'étaient pas au centre de l'attention, il a fait un TikTok pour demander aux femmes pourquoi.
"J'étais curieux de savoir pourquoi j'obtenais plus de matchs quand j'étais moins musclé par rapport à mes photos où je suis super musclé", raconte-t-il à Refinery29. "Avant de voir les réponses, je pensais honnêtement que les filles voulaient un gars sportif, avec des muscles, des abdos, des biceps, des triceps, et tout ça. J'ai été très surpris de découvrir que ce n'est pas le cas".
Publicité
Les commentaires prouvent qu'Alejandro était complètement à côté de la plaque en supposant que toutes les femmes veulent des gros biscoteaux. "Le premier gars me donne l'impression qu'il me tromperait", peut-on lire dans le commentaire du haut, en référence aux photos d'Alejandro contractant ses muscles. Une autre utilisatrice écrit : "Parce qu'honnêtement, il n'y a que les hommes qui sont impressionnés par des muscles comme ça".
Dr Claire Hart est professeure de psychologie sociale à l'université de Southampton. Elle suggère que les femmes ne jugent pas le contenu de ces photos, mais plutôt ce qu'elles sous-entendent. "La recherche suggère que les femmes (et même les hommes) trouvent les hommes musclés et bien proportionnés plus attirants. D'après notre histoire ancestrale, les signes de force physique seraient associés à une augmentation des chances de survie", explique-t-elle.
"[Mais] quand on ne sait pas grand-chose d'autre sur une personne en dehors de ce qui est présenté sur son profil de rencontre, on peut lui prêter certains attributs qui ont un impact négatif sur sa désirabilité", poursuit-elle. "Par exemple, combien de temps consacrent-ils à l'entretien de leur corps musclé ? Le feraient-ils au détriment du temps passé avec vous ? Ont-ils des tendances narcissiques ? Vous ne vous arrêterez peut-être pas pour le découvrir".
Cela renvoie à l'idée de Telfer selon laquelle le female gaze voit "les personnes comme des personnes" : au lieu de se concentrer sur la désirabilité des muscles des hommes - quelle que soit la forme physique d'un homme - les femmes sur les applications de rencontre semblent plus enclines à considérer quel type de personne prendrait une dizaine de selfies miroir avec ses abdos à l'air. "Il convient de noter que l'homme dans la vidéo TikTok a l'air bien bâti dans ses deux profils", ajoute le Dr Hart. "Il peut simplement sembler plus abordable dans le second".
Publicité
Claire, une étudiante de 23 ans, est l'une des utilisatrices de TikTok qui a répondu à la vidéo originale d'Alejandro par un TikTok de son cru. Dans la vidéo, elle explique pourquoi, selon elle, ses photos n'ont pas si bien marché. "La raison pour laquelle tu n'as pas eu de matchs avec tes photos où on te voit super musclé, c'est parce que ce à quoi tu souscrivais était le fantasme de pouvoir masculin, pas le female gaze", dit-elle. "La vérité est que les hommes ont tendance à se soucier beaucoup de l'esthétique chez leur partenaire, mais les femmes beaucoup moins".
S'adressant à Refinery29, Claire a développé ce point. "Les hommes ont tendance à valoriser le pouvoir, la force et l'hypermasculinité, et donc à supposer que les femmes trouvent ces choses attirantes simplement parce que des hommes les valorisent", explique-t-elle. "Je pense que les femmes ont tendance à simplement mettre l'accent moins sur l'apparence et beaucoup plus sur l'intelligence émotionnelle et la façon dont un homme est bienveillant".
Le Dr Hart confirme la suggestion de Claire selon laquelle les femmes sont moins axées sur l'esthétique que les hommes - et explique que c'est une idée étayée par les recherches sur l'évolution humaine. "La plupart des théories évolutionnistes seraient d'accord [...] elles affirment que les deux sexes doivent évaluer soigneusement les partenaires potentiels, mais les hommes et les femmes ont des motivations différentes", explique-t-elle. "Le principal critère de choix d'un homme devrait être de s'assurer de la fertilité de la femme. Les indices de séduction servent d'indicateurs du statut reproductif - une apparence jeune, une forme corporelle harmonieuse, etc."
Publicité
"L'investissement d'une femme dans les efforts parentaux est considérable par rapport aux hommes", poursuit le Dr Hart. "Sa meilleure chance de succès en matière de reproduction est d'assurer la survie de ses quelques précieux rejetons. La stratégie optimale des femmes est d'être sélectives dans le choix de leur partenaire et de rechercher un partenaire fiable".
Il semble que, en partie, ce décalage entre ce que les hommes pensent que les femmes veulent et ce qu'elles veulent réellement découle du fait que de nombreux hommes ont du mal à imaginer le point de vue d'une femme - dans n'importe quel contexte. C'est non seulement la raison pour laquelle les applications de rencontre sont inondées de selfies de salle de sport, mais aussi la raison pour laquelle tant d'hommes ont exprimé leur choc (ou leur incrédulité) lorsqu'il a été révélé que 86 % des Françaises ont été victimes d'au moins une forme d'atteinte ou d'agression sexuelle. Ces deux exemples peuvent sembler extrêmes et discordants, mais ils sont symptomatiques d'un problème sociétal plus large : un manque chronique d'empathie envers les femmes.
Comme le dit si bien Claire : "peut-être que si davantage de femmes racontaient leur histoire et partageaient leur vision du monde dans les médias, alors la société dans son ensemble commencerait à se montrer plus empathique envers les femmes - ce qui serait vraiment une amélioration pour la société dans son ensemble".

More from Living