“Naked Hair” : le nouveau mouvement des cheveux naturels

Jade Kendle et ses "naked hair".
Il y a quelques mois, lorsque Jade Kendle a commencé sa routine quotidienne de soin pour les cheveux, elle en a eu assez du nombre impressionnant de crèmes pour les boucles, d'après-shampoings et d'huiles qui s'accumulaient sur le meuble de sa salle de bain. Ses cheveux étaient ternes et elle était fatiguée d'essayer de nouveaux produits qui ne donnaient pas de résultats durables. C'est à partir de là qu'elle a réalisé qu'elle avait oublié à quoi ressemblaient ses cheveux sans les manipuler. Elle a décidé de mettre tous ses produits de côté et de se lancer dans une expérience qu'elle a nommée "Naked Hair" (cheveux nus).
Publicité
Kendle a renoncé à tous ses produits capillaires, préférant accepter et prendre soin de ses cheveux de façon naturelle. Elle a d'abord publié un post sur Instagram en mai sur le sujet. "J'ai commencé à me forcer à garder mes cheveux dépourvus de tout produit, et c'était douloureux au début", a écrit Kendle dans une légende sur Instagram. "Je ne peux pas vous dire quel produit faisait quoi à mes cheveux parce qu'il y avait toujours quelque chose dedans. J'ai dû apprendre à aimer mes cheveux dans leur état naturel".
Kendle a lancé le hashtag #NakedHair, encourageant ses followers à ne plus utiliser de produits capillaires. Depuis qu'elle a publié un post sur son expérience, le hashtag a permis de recueillir plus de 7 000 photos de personnes ayant relevé le défi. "Le mouvement Naked Hair consiste à considérer vos cheveux comme une page vierge et à évaluer ce dont ils ont vraiment besoin", m'explique Kendle lors d'un appel Zoom. "J'étais arrivée à un point où mes cheveux n'étaient pas dans un bon état. J'utilisais toutes sortes de produits et une fois que j'ai commencé à en éliminer certains, j'ai remarqué une énorme différence dans la santé de mes cheveux".
Deux ingrédients clés que Kendle a retirés de sa routine sont l'huile de coco et les silicones, tous deux couramment utilisés dans les produits pour cheveux naturels et qui peuvent créer une accumulation de substances indésirables. "Je n'ai réalisé que ces produits ne fonctionnaient pas pour moi que lorsque j'ai arrêté de les utiliser", dit-elle. "Ça a été une transformation". Depuis qu'elle a commencé à examiner ses cheveux plus attentivement, Kendle continue de les laisser "nus" chaque semaine et constate que cela lui permet de gagner du temps dans son emploi du temps chargé de créatrice de contenu à plein temps et de nouvelle maman. "C'est particulièrement libérateur maintenant que c'est l'été", dit-elle. " Ça m'a permis de gagner du temps et de ne me coiffer que si je shoote ou si je travaille ".
Publicité

"Au départ, c'était une façon pour moi de prendre soin de mes cheveux, mais c'est devenu quelque chose qui, je l'espère, pourra vraiment toucher le cœur et l'esprit des gens"

Jade Kendle
Cette pratique a eu un impact sur d'autres femmes noires, qui affirment que l'abandon de leur routine de soins capillaires est une chose qu'elles n'avaient jamais envisagée jusqu'à présent. Aryanna Cooke, étudiante et fondatrice de The Curls Collection, déclare que de laisser ses cheveux "nus" lui a permis d'apprécier ses boucles. "Je n'ai jamais permis à mes cheveux d'être complètement libres dans leur état naturel sans leur appliquer de produits", dit-elle. "Les cheveux naturels sont souvent glorifiés lorsqu'ils sont coiffés d'une manière particulière, mais en faisant cela, j'ai appris à m'aimer dans ma forme la plus pure".
Photo : Dominique Jeffries
Dominique Jeffries, influenceuse beauté, montre ses "naked hair".
Dominique Jeffries, une influenceuse beauté, a également laissé ses cheveux "nus" de temps en temps dans le passé. "C'est quelque chose que j'aime faire pour laisser mes cheveux respirer", explique Jeffries. "Je suis devenue en quelque sorte une accro aux produits au fil des ans, il est donc important pour moi de permettre à mes cheveux de se remettre à neuf". Pour Jeffries, le mouvement Naked Hair lui a permis de mieux évaluer l'état général de ses cheveux et de déterminer le nombre de traitements et de coiffures dont elle a vraiment besoin pour s'adapter à son emploi du temps.
Mais ce qui a commencé comme un moyen de diminuer l'utilisation de produits a évolué vers quelque chose de bien plus grand : une discussion honnête sur les pressions exercées sur les femmes noires pour qu'elles entrent dans des cases, même au sein de la communauté des cheveux naturels. "Certaines personnes m'ont dit qu'elles ne pouvaient pas laisser leurs cheveux nus parce que leur texture ne pouvait pas être sans crème ou huile", raconte Kendle. "Ce sont des mensonges qu'on nous raconte pour nous faire sentir moins belles ou honteuses de notre Blackness, et nous devons démolir ces idées car elles sont toutes fausses".
Publicité
Eni Stillman, éducatrice au collège, est d'accord pour dire que les préjugés sur la beauté existent toujours au sein de la communauté des cheveux naturels et affirme que le mouvement Naked Hair l'a aidée à se sentir plus sûre d'elle. "J'ai toujours eu des sentiments contradictoires concernant mon expérience capillaire, et j'ai toujours considéré que des cheveux longs étaient plus jolis", dit-elle. "Récemment, je me suis fait faire une coupe pixie, et j'ai décidé que je m'aimerais malgré la longueur de mes cheveux". Selon Stillman, ce mouvement intervient à un moment où l'élévation des femmes noires et la beauté noire sont essentielles. "Ça a renforcé ma confiance en moi, m'a aidé à être plus vulnérable avec moi-même et m'a aidé à continuer à sortir de ma zone de confort", dit Stillman.
Photo : Eni Stillman
Eni Stillman, Eni Stillman, éducatrice au collège, avec ses cheveux "nus" après avoir découvert le mouvement sur Instagram.22 after discovering the movement on Instagram.
Au fur et à mesure que le mouvement évolue, Kendle affirme que cela a ouvert des conversations positives au sein de la communauté des cheveux naturels. "Au départ, c'était une façon pour moi de prendre soin de mes cheveux, mais c'est devenu quelque chose qui, je l'espère, pourra vraiment toucher le cœur et l'esprit des gens", ajoute-t-elle. "Il est crucial que nous remettions en question et essayions de désapprendre nombre des idées malsaines qui nous ont été enseignées, dont beaucoup sont profondément ancrées dans la suprématie blanche et le racisme".
Kendle espère également que laisser les cheveux "nus" donne aux gens l'occasion de réévaluer leur consommation dans une perspective de durabilité personnelle. "Après des années passées sur YouTube, j'ai vu tant de pratiques et de tendances, et je me demande si la plupart des choses que nous faisons sont dépassées ou inutiles", souligne-t-elle. "Devons-nous torsader et retourner nos cheveux chaque soir ou utiliser dix après-shampooings différents ? Si cela vous convient, alors faites-le sans hésiter, mais pourquoi ne pouvons-nous pas aussi faire en sorte que les femmes noires puissent tout simplement être libres ?"

More from Celebs & Influencers