Pourquoi j’ai profité du confinement pour me raser la tête

Rosie Jarvis est une artiste 3D basée à Londres. Elle nous raconte ici pourquoi elle s'est rasée la tête au douzième jour du confinement.
"En fait, ça faisait déjà un moment que j'y réfléchissais. Il y a quelques années, j'ai croisé une fille avec la boule à zéro et elle avait l'air tellement cool ! J'enviais sa confiance en elle, et je me suis dit qu'avec le confinement, c'était le moment parfait pour tenter le coup !
Publicité
Je suis créatrice de jeux vidéo à plein temps et j'ai toujours eu l'impression que le look avait quelque chose de très artistique et percutant. Je n'ai pas de dress-code dans mon boulot et je ne travaille pas avec le public, donc je peux m'habiller un peu comme je veux. Alors je me suis dit qu'il n'y avait rien qui m'arrêtait. Avec le confinement, je n'ai pas besoin de sortir pour aller à des événements ou des occasions spéciales, donc si ça devait ne pas me plaire, je pourrais au moins laisser pousser un peu, ou trouver le temps de me procurer une perruque. Ça me laisse aussi le temps d'expérimenter et d'apprendre à m'habiller avec ma nouvelle coupe de cheveux.
Photo: Courtesy of Rosie Jarvis.
Rosie avant de se raser la tête.
Je n'ai jamais vraiment aimé mes cheveux d'avant ni apprécié de faire quoi que ce soit avec. Je détestais quand ils avaient l'air gras ou qu'ils se retrouvaient sur mon visage avec le vent ou au sport. Je ne les trouvais beaux que lorsque j'avais passé des heures à les sécher et à les boucler, ce qui ne durait jamais. Je souffre également d'anxiété sociale, c'est pourquoi je déteste aller chez le coiffeur ; ça fait sept ans que je me coupe les cheveux moi-même. Même si ça ne fait que peu de temps que j'ai adopté la boule à zéro, j'adore déjà l'idée de ne plus avoir me soucier de tout ça.

J'adore le résultat ! Je ne regrette pas du tout de l'avoir fait. J'ai même été surprise parce que je pensais que j'aurais l'air plus masculine, mais je me sens toujours aussi féminine.

J'aurais certainement fini par me raser la tête de toute façon. Mon copain m'a toujours dit que les cheveux courts m'iraient bien, mais le fait d'être enfermée m'a poussée à sauter le pas : si je dois le faire à un moment, autant que ce soit maintenant. Un soir, après avoir terminé de travailler, j'ai demandé à mon copain de me raser la tête dans la salle de bains.
Publicité
Photo: Courtesy of Rosie Jarvis.
J'adore le résultat ! Je ne regrette pas du tout de l'avoir fait. C'était tellement jouissif. J'ai été surprise parce que je pensais que j'aurais l'air plus masculine, mais je me sens toujours aussi féminine. Ma famille, mes amis et mon copain sont tous fans, et je n'ai reçu que des réactions positives et des compliments jusqu'à présent.
Je pense que beaucoup de gens se rasent la tête pour diverses raisons. Je vais supposer que pour beaucoup, c'est une façon de reprendre un peu le contrôle de leur vie dans une situation effrayante comme celle-ci, ou alors elles recherchent un peu d'excitation parce qu'elles s'ennuient. Les personnes qui y pensaient déjà sont maintenant encouragées en voyant d'autres femmes sauter le pas.
Dans l'ensemble, j'adore me réveiller et être déjà coiffée. J'aime aussi expérimenter avec les différentes tenues et accessoires que j'ai à la maison. Mes vêtements ont un look totalement différent portés avec la buzz-cut ; ils sont tout de suite plus stylés. Je pense que je vais garder les cheveux rasés un moment. Je les laisserai peut-être pousser un peu dans quelque temps pour adopter une coupe pixie, simplement parce que j'ai tendance à me lasser très vite, mais je vais certainement les garder courts encore un moment".
Des conseils utiles ainsi que des informations mises à jour quotidiennement sur le Covid-19 sont disponibles sur le site du gouvernement. Si vous craignez d’être vous-même inffecté·e, appelez votre médecin ou le numéro de permanence de soins de votre région. Vous pouvez également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, appelez le SAMU- Centre 15. Les personnes sourdes et malentendantes peuvent entrer en contact avec un téléconseiller ou appelez le 114 en cas de forte fièvre ou de difficultés respiratoires.