Coronavirus : un risque aussi pour les plus jeunes ?

Photo : Shutterstock
Depuis l'apparition de la pandémie du Covid-19, nous entendons dire qu'il faut absolument protéger les personnes à risque. On suppose que ça signifie protéger majoritairement les personnes âgées. Toutefois, de nouvelles données montrent que les générations X et Y sont aussi touchées au point d'être elles aussi hospitalisées dans certains cas. Et, croyez-nous, bien plus qu'on ne le pense !
Au 29 mars, selon Santé Publique France, il y aurait 40 174 cas confirmés en France et 2 606 décès. Le rapport du 24 mars montre que 30,6 % des cas confirmés auraient entre 15 et 44 ans, passant à 33,1 % pour ceux qui se situent entre 45 et 64 ans contre 14 % entre 65 et 74 ans ainsi que 21,1 % pour ceux de plus de 75 ans. Des chiffres qui sont donc assez alarmants et qui ne touchent pas uniquement les personnes âgés. Bien entendu, le risque que les moins de 60 ans meurent reste tout de même bien moins élevé. À ce jour, on compte désormais 19 311 de cas hospitalisés avec 4 592 cas en réanimation qui sont majoritairement des personnes de plus de 70 ans.
Publicité
Les taux d'infection relevés dans le rapport semblent concorder avec les rapports d'autres pays. Un graphique créé par l'économiste belge Andreas Backhaus a comparé les taux d'infection par âge chez les personnes en Corée du Sud, où il existe des tests pour le virus à l'échelle de la population, et en Italie, où seules les personnes présentant des symptômes sont testées. Cette étude a montré qu'en Corée du Sud, près de 30 % des cas concernaient des jeunes de 20 à 29 ans, contre 3,7 % en Italie, ce qui signifie que des personnes peuvent être infectées par le virus sans le savoir. Les personnes asymptomatiques sont toujours contagieuses et peuvent encore infecter des personnes plus âgées et plus vulnérables. C'est pourquoi il est demandé de rester confiné chez soi et de prendre toutes les précautions possibles lors d'une éventuelle sortie comme au supermarché, par exemple.
En France, alors que nous pénétrons dans l'oeil du cyclone, la mort d'une jeune adolescente de 16 ans, le 25 mars, nous prouve une fois de plus que l'épidémie s'étend dans la population. Selon Franceinfo, la jeune fille ne présentait qu'une légère toux la semaine précédente et son état s'est aggravé en quelques jours avec une déficience respiratoire. Elle avait pourtant été testée négative au Covid-19, malheureusement les tests peuvent être erronés. En effet, un test nasal ne suffit pas toujours et, dans ce cas, un scanner est indispensable. Sa soeur a déclaré au Parisien "Elle n'avait pas de maladies particulières avant cela".
Publicité
Mais alors pourquoi la maladie évolue en attaquant de plus en plus de jeunes ? C'est une question que bien de gens se posent mais dont personne ne possède la réponse. "A l’heure actuelle, on ne sait pas bien. Cela se voit aussi dans la grippe. On peut imaginer que parmi ces jeunes malades graves, certains patients aient des caractéristiques génétiques entraînant une réponse exacerbée de l’organisme au virus. Cette réponse exacerbée créerait un état inflammatoire généralisé, qui lui-même provoquerait une défaillance multiviscérale" déclare le professeur Philippe Juvin, chef du service des urgences de l’hôpital Georges-Pompidou à Paris, à L'Obs.
Si nous n'avons pas encore de réponse claire à ce sujet, c'est que nous avançons malheureusement dans l'inconnu. Chaque jour des milliers de soignants font leur possible pour combattre ce virus et sauver un maximum de vies. La vague est déjà bien présente en Île de France avec des hôpitaux surchargés, si bien que des malades sont évacués dans des régions moins touchées par le coronavirus. Les deux semaines de confinement supplémentaire ne seront donc pas de trop en cette période de crise où des milliers de soignants et de travailleurs sont mobilisés.
Pour prêter main forte, des étudiants en médecine feront office d'infirmier dans les prochaines semaines. Si le confinement n'est pas toujours plaisant (on vous l'accorde), il est plus que nécessaire de rester chez soi. Sachez, en tout cas, que Refinery29 est aussi là pour vous divertir dans ces moments difficiles. Nous avons élaboré une liste de 100 choses à faire pendant le confinement ainsi que des articles conseils, des histoires vraies et lifestyle pour combattre l'ennui et la solitude. Et si vous voulez apporter votre soutien à toutes les personnes qui travaillent d'arrache-pied, rendez-vous tous les soirs à 20h à votre fenêtre.
Publicité
Confinement votre,
R29.
Des conseils utiles ainsi que des informations mises à jour quotidiennement sur le Covid-19 sont disponibles sur le site du gouvernement. Si vous craignez d’être vous-même inffecté·e, appelez votre médecin ou le numéro de permanence de soins de votre région. Vous pouvez également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, appelez le SAMU- Centre 15. Les personnes sourdes et malentendantes peuvent entrer en contact avec un téléconseiller ou appelez le 114 en cas de forte fièvre ou de difficultés respiratoires.

More from US News