Coronavirus : comment se rendre utile — outre rester chez soi

Photographed by Tayler Smith.
Alors que la pandémie de coronavirus continue à prendre de l’ampleur, et que nous tentons tou·tes (tant bien que mal) de nous adapter à un nouveau mode de vie — sur fond de "distanciation sociale", de lavage de mains à répétition et de longues journées cloîtrés à la maison — il est facile de se sentir impuissant·e et de ne pas savoir exactement comment se rendre utile. Mais même au milieu de toute cette incertitude et de ce malaise rampant, si vous avez la chance de ne pas être personnellement affecté·e par le COVID-19 et que vous êtes en mesure d'apporter votre aide, il existe quelques moyens concrets de le faire.
Publicité
On rappelle toutefois la règle n°1 : restez chez vous et limitez vos déplacement au strict nécessaire ! Trouver des moyens de rester occupé·e à la maison est la meilleure manière d'aider les autres en cette période de crise. Vous pourriez être affecté·e même si vous êtes jeune et en bonne santé, et "aplatir la courbe" — c'est-à-dire rester à la maison sauf si c'est essentiel — peut sauver des vies. C'est aussi simple que ça. Nous avons rassemblé d'autres mesures que vous pouvez prendre pour réduire l'impact du coronavirus sur les personnes directement et indirectement touchées.

Prenez soin de vos voisins âgés et de toute personne mise en quarantaine

Les personnes âgées, celles qui travaillent dans les hôpitaux ou qui souffrent de maladies chroniques sont plus sensibles à l'épidémie de coronavirus. Vérifiez auprès de votre famille, de vos voisins et des membres de votre communauté s'ils ont besoin de quelque chose en appelant ou en envoyant des SMS ; si possible, vous pouvez déposer de la nourriture ou des fournitures devant la porte de quelqu'un ou même dans sa boîte aux lettres.

Si vous le pouvez, soutenez financièrement les membres de votre communauté qui subissent des pertes de salaire

L'ensemble de la France est désormais en confinement, ce qui signifie une perte de salaire pour les employés de restaurant, les coiffeurs, les professeurs d'exercice physique, les baby-sitters, les promeneurs de chiens, les nettoyeurs et bien d'autres. Envisagez de mettre en commun des fonds pour les personnes dont les services vous sont normalement indispensables. À plus petite échelle, renseignez-vous auprès de vos amis — en particulier ceux qui travaillent en free-lance, sous contrat ou dans le domaine du service — qui pourraient être touchés et voyez si vous pouvez faire quelque chose pour les aider.
Publicité

Soutenez les petites entreprises

Il est absolument interdit de fréquenter les bars, les restaurants et les cafés en ce moment pour des raisons de sécurité publique. Mais ces entreprises en pâtissent, et vous pouvez les aider de différentes manières : vous pouvez par exemple achetez des cartes cadeaux dans vos restaus de quartier ou boutiques préférés afin de leur permettre d'augmenter leurs revenus pour les semaines et les mois à venir.

Faites des dons aux organisations caritatives qui soutiennent les personnes touchées par le coronavirus

C'est une période propice pour le don en général, si vous le pouvez. Faites un don à votre banque alimentaire locale ou donnez des fournitures à un refuge pour sans-abri.

Donnez votre sang si vous pouvez le faire en toute sécurité

Un porte-parole de la Croix-Rouge a déclaré qu'à mesure que le nombre de cas de coronavirus augmente, le nombre de personnes pouvant donner du sang diminue, de sorte qu'il y a une forte demande de dons en ce moment. Des centaines de collectes de sang ont déjà été annulées. "Toutes les deux secondes, quelqu'un a besoin d'une transfusion sanguine — cette personne peut être un patient atteint de cancer, une victime d'un accident de voiture ou une mère qui vient d'accoucher", explique Jodi Sheedy, directrice des communications des services biomédicaux de la Croix-Rouge américaine. Selon la Croix-Rouge, rien ne prouve que le coronavirus puisse être transmis par une transfusion sanguine. 

Dénoncez la xénophobie et le racisme

Avec la propagation du coronavirus, on a constaté une augmentation des attaques racistes contre les personnes d'origine asiatiques et les habitants des îles du Pacifique. Contribuez à les faire cesser en les dénonçant dès que vous les voyez. Le Centers for Disease Control (CDC) a publié ce message sur son site web "Share Facts Not Fear" : "Les personnes d'origine asiatique ne sont pas plus susceptibles de contracter la COVID-19 que les autres. Aidez à mettre fin à la peur en faisant savoir que le fait d'être d'origine asiatique n'augmente pas les chances d'obtenir ou de diffuser le COVID-19".

Mettre fin à la diffusion de fake news et de rumeurs

De nombreuses rumeurs et infox circulent sur le coronavirus, comme par exemple le fait que certains remèdes maison peuvent vous protéger. Ne partagez pas de captures d'écran provenant de sources non vérifiées, et ne faites confiance qu'à des informations et des recherches fiables.

More from US News