“Space Karen” : comment Elon Musk est devenu un mème sur Twitter

Photo: Frederic J. Brown/AFP/Getty Images.
En 2020, les moments de joie se font rares sur Internet, ce qui les rend d'autant plus apréciables : Nathan Apodaca et son jus de cranberry sur un skateboard en playback sur Fleetwood Mac ; Harry Styles en robe Gucci sur la couverture de Vogue. Et cette semaine, au nom de la science et du bon sens - tout ce qui manque cruellement cette année - Twitter nous fait cadeau de "Space Karen", ou comme vous le connaissez peut-être, Elon Musk. 
Afin de comprendre comment "Space Karen" est devenu LE sujet incontournable sur Twitter ce lundi, commençons par expliquer comment le PDG de SpaceX a décroché ce titre. Elon Musk, qui se voit un peu comme le Tony Stark de notre monde, a tweeté son, disons, doute au sujet des résultats de son récent test Covid-19. "Il se passe quelque chose de vraiment bidon", écrit Musk dans son tweet. "J'ai été testé pour le COVID quatre fois aujourd'hui. Deux tests sont négatifs, deux tests sont positifs. Même machine, même test, même infirmière. Test rapide de l'antigène BD."
Publicité
En réponse, le Dr Emma Bell, une universitaire titulaire d'un doctorat et spécialisée en bioinformatique, a donné à Musk un surnom qui illustre parfaitement sa place au sein de la communauté scientifique. "Les tests d'antigènes rapides misent sur la rapidité au détriment de la sensibilité", a tweeté Bell. "Ils donnent un résultat en <30 minutes, mais ne peuvent détecter le COVID-19 que lorsque vous en êtes absolument criblé. Ce qui est bidon, c'est que Space Karen ne s'est pas renseigné sur le test avant de se plaindre à ses millions de followers". 
Bien entendu Space Karen - une référence à Karen, cette femme blanche de classe moyenne qui "exige de parler au manager", à la moindre contrariété - a vite gagné en popularité sur le net, certaines personnes ont même créé un visuel pour illustrer ce nouvel alter-ego de Musk pour notre plus grand bonheur.
Et aussi surprenant que cela puisse paraître, l'incident "Space Karen" de Musk n'est pas son premier couac autour de la pandémie de Covid-19. En mars dernier, Musk avait tweeté : "Sur la base des tendances actuelles, il est probable qu'il n'y ait plus de nouveaux cas aux États-Unis d'ici la fin avril". Plus de 135 000 nouveaux cas ont été signalés aux Etats-Unis rien que sur la journée du 15 novembre. Musk a également refusé de ralentir ses activités commerciales, incitant ses 40 millions de followers Twitter à braver les mesures de confinement.
Publicité
Ce n'est pas non plus la première fois que Musk se positionne comme une figure d'autorité sur des sujets qu'il est loin de maîtriser, qu'il s'agisse de pandémie ou d'autre chose. En 2018, Musk s'est porté volontaire pour participer à l'opération de sauvetage de 12 garçons et de leur entraîneur de football, qui étaient coincés dans une grotte dans le nord de la Thaïlande. Le New York Times a rapporté que le milliardaire de la tech avait "imaginé" un sous-marin de la taille d'un enfant, qui a finalement été rejeté par le chef de l'opération de recherche qui voyait ça comme un "coup de pub". 
Musk s'était également engagé à réparer le réseau électrique de Porto Rico après l'ouragan Maria, mais ce n'était qu'une occasion de plus pour l'ingénieur de bricoler, de théoriser et de tester plutôt que de se consacrer à la stabilisation d'une région qui a été ravagée par mère nature et l'incompétence du gouvernement. En janvier 2020, les habitants sont toujours exhortés à économiser l'énergie en raison des problèmes d'infrastructure de l'île, et Musk n'a pas aidé à ce niveau.
Comme la plupart des hommes blancs ultra-riches et qui finissent par s'ennuyer, Musk voudrait qu'on lui décerne une médaille pour être un génie certifié sans avoir à faire des recherches sur un sujet donné avant d'écrire un tweet et de l'envoyer aux médias. Et c'est particulièrement dangereux dans le cas de l'épidémie de Covid-19, car la base des followers de Musk le vénère comme une sorte de génie dont l'influence transcende même celle des médecins. Mais en réalité, il n'est qu'un homme puissant qui raconte des bêtises sans vérifier les faits (ça vous rappelle quelqu'un ?).
Et tout comme la fameuse Karen, qui ignore le réglement du magasin et insiste pour parler au responsable, ou qui refuse de porter son masque à l'intérieur, Musk, qui a très probablement contracté la Covid-19, ne semble avoir aucun problème avec le fait de continuer à semer la confusion et la discorde.

More from US News