Explosions à Beyrouth : comment venir en aide aux victimes ?

Photo: Daniel Carde/Getty Images.
Mardi, une double explosion d’une extrême violence a secoué la capitale libanaise, détruisant largement le port de la ville. L’onde de choc de la détonation s’est étendu jusqu'à 9 kilomètres. Selon un nouveau bilan, l'explosion a fait au moins 137 morts, 5 000 blessés et des dizaines de personnes restent portées disparues. 
De nombreuses vidéos ont commencé à circuler sur Internet peu après l'explosion, qui s'est produite dans la soirée, heure locale. Les images du nuage en "champignon", d'une seconde explosion et de l'onde de choc qui en a résulté ont été largement diffusées et visionnées par des millions de personnes dans le monde entier. Parallèlement, les autorités continuent de chercher des réponses au sujet des événements qui se sont produits. Abbas Ibrahim, le chef de la sécurité générale libanaise, a déclaré que l'explosion pourrait avoir été causée par des matériaux explosifs confisqués qui étaient stockés dans le port, rapporte l'Associated Press. Ibrahim a écarté l'idée de feux d'artifice comme cause possible, la qualifiant de "ridicule" au vu de l'impact.
Publicité
L'ampleur des dégâts reste à déterminer et survient à un moment où le pays est déjà confronté à un effondrement économique indépendant de la pandémie de coronavirus. Le gouverneur de Beyrouth, Marwan Abboud, a déclaré à l'AFP que l'explosion avait laissé environ 300 000 personnes sans abri et que les dégâts s'étendaient sur plus de la moitié de la ville. On estime qu'il en coûtera jusqu'à 5 milliards de dollars pour financer les réparations. En raison de l'ampleur des dégâts, l'état d'urgence a été déclaré pour deux semaines. Le Haut Conseil de défense du Liban a décrit Beyrouth comme une "ville dévastée".
Les hôpitaux, déjà saturés en raison de la Covid-19, débordent maintenant de blessés. Certains des hôpitaux ont été endommagés par l'explosion, rendant impossible d’accueillir les blessés ou les obligeant à utiliser des générateurs de rechange pour faire fonctionner l'électricité dans leurs bâtiments. Le Premier ministre libanais, Hassan Diab, a déclaré officiellement que ce jour était un jour de deuil.
Alors que le monde a les yeux tournés vers Beyrouth, nombreux·ses sont celles et ceux qui cherchent des moyens d'aider les victimes. Nous avons dressé une liste des organisations qui viennent en aide aux victimes de l'explosion de Beyrouth.

Beit el Baraka

Cette association à but non-lucratif basée à Beyrouth offre une aide aux familles et aux personnes âgées au Liban qui ont du mal à subvenir à leurs besoins. Depuis l'explosion, l'organisation a fait savoir qu'elle se concentrerait sur la réparation des maisons des familles qui ont été endommagées par l'explosion et elle accepte actuellement toute forme de dons.
Publicité

Fondation de France

La Fondation de France, en association avec France Télévisions, a lancé, mercredi 5 août, un appel à la solidarité et aux dons pour venir en aide aux habitants déjà durement éprouvés par une crise économique, sociale et sanitaire sans précédent.

Secours populaire

En France, le Secours populaire a envoyé une équipe sur place pour apporter les premiers soutiens matériels et évaluer les besoins, et a débloqué 100 000 euros. L'association a lancé un appel aux dons et à la solidarité pour les victimes des explosions. 

Humanity & Inclusion

Humanity & Inclusion fournit des services de rééducation et de physiothérapie postopératoire. En réponse à l'explosion, elle a lancé une campagne pour aider à fournir une rééducation vitale et des soins psychosociaux aux personnes blessées.

La Croix-Rouge

Avec plus de 300 ambulances et 3 000 techniciens médicaux d'urgence, la Croix-Rouge libanaise est le principal prestataire de services d'ambulances du pays. Vous pouvez faire un don à leur organisation ici.
La Croix-Rouge française a également lancé un appel aux dons. "Il s'agira notamment de distribuer des colis alimentaires, d'hygiène, de financer leurs activités de 'clinique mobile', d'abris pour les personnes sans logement, de fournir des équipements de protection individuelle contre la Covid-19 mais également de réparer leurs ambulances hors d'état en raison de l'explosion", précise-t-elle sur son site.
Publicité

Impact Lebanon

Cette ONG basée au Royaume-Uni a créé une cagnotte sur JustGiving afin de récolter des fonds pour les victimes de catastrophes, notamment en s'associant avec des organisations non gouvernementales. Actuellement, l'objectif de la collecte de fonds est fixé à 5 millions de livres sterling (5,5 millions d'euros).

Donner Sang Compter

Fondée il y a dix ans, Donner Sang Compter aide à mettre en place des collectes de sang au Liban. L'organisation concentre maintenant ses efforts sur la collecte de sang pour les hôpitaux de Beyrouth.

Islamic Relief Lebanon Emergency Appeal

L'appel aux dons vise à fournir de la nourriture, de l'eau et d'autres produits de première nécessité aux personnes qui en ont besoin après l'explosion. L'association contribue également à dégager les rues des débris et à verser des indemnités aux personnes actuellement sans emploi pour leur venir en aide. Pour faire un don ou obtenir de plus amples informations, cliquez sur ce lien.

Lebanese Food Bank

Basée à Beyrouth, cette banque alimentaire s'efforce de fournir aux personnes et aux familles de la nourriture, des provisions et un accès à des espaces sûrs. Elle accepte désormais les dons financiers ou autres.

Save The Children

Cette organisation travaille avec les enfants et les jeunes à travers le Liban depuis plus de 60 ans. Elle couvre un large éventail de besoins allant de l'éducation à la santé en passant par l'aide alimentaire. Depuis l'explosion, Save The Children a annoncé qu'elle s'engageait à fournir une assistance aux enfants et aux familles ainsi qu'une protection physique et émotionnelle aux personnes touchées par la catastrophe.

More from US News