Serena Williams se « battra jusqu'à son dernier souffle »

Photo: Mike Egerton/PA Images/Getty Images.
Malgré sa défaite contre la roumaine Simona Halep à Wimbledon, Serena Williams ne se laisse pas démonter, et surtout pas quand il s'agit de se battre contre les inégalités.
Dans la conférence qui aura suivie le match, une journaliste aurait demandé à Serena de répondre aux commentaires de la légende Billie Jean King sur son jeu : « qu'elle arrête de jouer les célébrités ou de se battre pour l'égalité pendant au moins un an, et qu'elle se concentre sur le tennis à la place ! »
Ce à quoi Williams aurait répondu : « Le jour où j'arrêterais de me battre contre les inégalités, c'est quand je serai six pieds sous terre ».
Publicité
Un commentaire adressé par Billie Jean King, autre figure de proue de la lutte pour l'égalité des sexes et ancienne tenniswoman (!). Celle-ci évoque ensuite l'importance d'être entièrement dévouée au jeu pour gagner, faisant référence aux problèmes de genoux de Serena et de sa quarantaine approchante, mais pas que. « Elle a un business, un bébé, elle se bat pour l'égalité des sexes - particulièrement en ce qui concerne les femmes de couleurs...Ça rend les choses plus difficiles quand on essaie de gagner un Grand Chelem » dira King au journal Metro. King ajoutera « C'est juste un souhait que j'ai. C'est injuste à dire, mais j'aimerais qu'elle se concentre uniquement sur le sport pour les deux prochaines années ».
Suite à la réponse de Serena Williams, qui a riposté samedi dernier sur Twitter, King a souhaité préciser ses propos : « Je ne demanderais jamais à qui que ce soit d'arrêter de se battre pour l'égalité des droits. Dans tout ce qu'elle fait, Serena met le doigt sur là où il y a encore du progrès à faire, parce qu'elle veut qu'on se sente tous concernés par l'égalité des droits ».
Venus Williams, quant à elle, s'est empressée de féliciter sa soeur pour son prix sur Instagram. « Je suis tellement fière de @serenawilliams. Elle inspire des millions de personnes, à commencer par moi » écrit-elle.
Et justement, les soeurs Williams sont connues depuis longtemps pour leur combat contre les inégalités, presque autant que pour leurs carrières de tenniswoman. En 2005, Venus et Serena Williams avaient joint leurs forces à celle de Billie Jean King pour demander l'égalité des salaires chez les joueurs de tennis. Une initiative qui aura trouvé gain de cause un an et demi plus tard, avec Wimbledon et Roland Garros qui prendront la décision de rémunérer les joueuses aussi bien que leurs confrères. Deux ans plus tard, les soeurs Williams rejoindront l'association de Billie Jean King (La Billie Jean King Leadership).
Publicité
Pourquoi Billie a-t-elle donc tenu de tels propos - à la limite du sexisme ? Serait-ce pour demander à une autre femme - moins occupée - de prendre le relai ? Pour montrer qu'être mère, entrepreneuse et sportive est épuisant, et qu'il faut parfois faire des choix temporels, autrement dit, prioriser certaines choses sur d'autres ? Quoiqu'il en soit, ce n'est pas à elle de lui imposer des limites.
On se souvient en tous cas des propres mots de Serena dans son interview donné au magazine Fortune : « Les cycles de la pauvreté, de la discrimination, du sexisme etc. sont beaucoup, beaucoup plus difficiles à briser que celui d'un Grand Chelem de Tennis . »
Merci en tous cas à Serena pour son engagement auprès de toutes les femmes.
Publicité