Change the game, not the girl : cinq coachs rendent le sport plus accessible

En grandissant, il y a moment en tant que fille où… on arrête d’être active. Peut-être qu’on abandonne les sports d’équipe, comme le football ou le basketball, alors qu’on adorait ça. Peut-être qu’on arrête d’aller nager entre amis. Peut-être même qu’on prétend avoir des migraines ou des règles douloureuses pour éviter d’aller en éducation physique. Les sports peut devenir une corvée difficile alors qu’il reste accessibles pour les garçons, peut-être simplement parce que les coaches dans nos vies, à l’école ou au club, sont souvent des hommes.
Le 11 octobre dernier, ou International Day of the Girl, il s’agissait de célébrer le fait que les filles se voient comme capables de porter un changement, et de reconnaitre le besoin urgent de leur donner encore plus de pouvoir. Quand il est question de sport, Nike change la donne. Les filles sont faites pour jouer et elles méritent de profiter physiquement, psychologiquement et socialement du sport, autant que les garçons.
L’action de Nike Made to Play permet aux filles partout dans le monde d’oser bouger (et ce au-delà de l’adolescence), que ce soit comme hobbies ou à un niveau professionnel. En travaillant avec des partenaires essentiels à leurs communautés, il est question d’augmenter le nombre de femmes coaches (car on ne peut pas devenir ce qu’on ne perçoit pas) et de créer des outils digitaux à télécharger gratuitement comme le Made to Play Coaching Girls Guide. En faisant cela, Nike fait tomber les barrières culturelles, sociales, et économiques qui font que les filles lâchent un sport deux fois plus souvent que les garçons, et qu’elles ont moins d’opportunités dans le sport.
Rencontrez cinq femmes coaches qui changent la donne, rendent le sport meilleur, et augmenter participent à son accès aux filles dans leurs villes.

More from Fitness