5 femmes confient ce qu’elles pensent réellement de leurs vergetures

Photographie par Erika Bowes.
Rayures de tigre. Zébrures. Éclairs. Ce sont quelques-uns des petits noms que les gens (dont Chrissy Teigen) utilisent pour parler de leurs vergetures. Aussi mignons soient-ils, ces surnoms sont la preuve que ces cicatrices naturelles méritent une nouvelle image dans une société qui les a longtemps jugées indésirables.
Dans l'Antiquité, on raconte que les Grec·ques et les Romain·es se tournaient vers les pouvoirs de l'huile d'olive pour gommer les vergetures sur les ventres des femmes enceintes. Au XXIe siècle, on utilise volontiers des outils comme Photoshop et des applications de retouche photo pour les faire disparaître des campagnes publicitaires, des panneaux d'affichage, des messages sur les médias sociaux, etc. Bien sûr, le message problématique qui est envoyé est que les vergetures ne sont pas esthétiques. Et cela a inévitablement conduit à un monde où les femmes (pour la plupart) ressentent des émotions ambivalentes à la vue des vergetures sur leur peau, zigzaguant sur leurs cuisses, leur ventre ou leurs hanches.
Nous avons demandé à cinq femmes de nous parler de leurs vergetures et de ce qu'elles en pensent vraiment aujourd'hui.

More from Beauty