Voilà pourquoi votre peau est ultra sensible en ce moment

Illustration par Olivia Santner
Chère Daniela,
J'ai l'impression que mon visage fait sans cesse des réactions. Des produits de soin et des textiles divers peuvent déclencher des boutons, des irritations et des démangeaisons, ou simplement une peau rugueuse et douloureuse si c'est plus léger. Je sais que ça signifie que j'ai la peau sensible, mais je me demande si je ne serais pas allergique à un certain nombre de choses ? Ou bien les réactions que j'ai sont-elles tout à fait différentes ?
Magdalena, 26 ans
La science de la réaction est un peu moins sexy que la science de l'attraction, mais elle est tout aussi importante à mes yeux. Tout comme vous, je suis sujette à des réactions fortuites - certains linges de lit, plantes et produits d'entretien étant jusqu'à présent les seuls coupables que j'ai identifiés avec certitude. Cependant, déterminer si mes réactions - et les vôtres - sont des réactions allergiques ou de simples réactions peut être tout aussi énigmatique.
Publicité
Le Dr Alexis Granite, dermatologue consultant, explique : "D'une manière générale, les types de réactions qui se manifestent par des éruptions cutanées sont classés soit en dermatite de contact irritante, soit en dermatite de contact allergique". La partie contact du nom indique que la réaction est due au fait que vous êtes entrée en contact direct avec un irritant - dans mon cas, des sapins de Noël - et que vous avez ensuite développé une réaction à l'endroit du contact. "La dermatite de contact irritante est de loin la plus courante, et cela signifie qu'il n'y a pas de réaction allergique mais que la peau est irritée par un produit chimique ou par un tissu", explique le Dr Granite, en donnant l'exemple d'un rétinoïde. "Les réactions irritantes sont fréquentes lors de l'utilisation de rétinoïdes, mais ce n'est pas parce que vous êtes allergique au rétinol. C'est simplement parce que la quantité utilisée était trop importante ou trop intense", a-t-elle ajouté. Si vous ajustez la puissance du rétinoïde employé ou la fréquence d'utilisation, ou si vous atténuez l'irritation d'une autre manière, par exemple en tamponnant la peau avec une crème hydratante, il vous sera possible de l'utiliser à nouveau à l'avenir sans nécessairement avoir de réaction.
En revanche, les réactions allergiques - comme la dermatite allergique de contact - provoquent une réponse plus forte qui implique le système immunitaire. Contrairement à l'exemple des rétinoïdes, plus vous vous exposez à un produit auquel vous êtes allergique, plus vous risquez d'y être sensibilisée et plus la réaction peut être grave. "Dans le cas de l'eczéma de contact allergique, la situation ne s'améliore pas avec le temps et s'aggrave souvent", confirme le Dr Granite. "La première fois que vous souffrez d'une dermatite de contact allergique, l'éruption cutanée disparaît généralement. Mais si vous vous exposez à nouveau à l'allergène, alors je m'attends à ce que l'éruption revienne plus rapidement et soit généralement pire que la première fois".
Publicité
Selon le Dr Granite, les dermatites de contact allergique et irritante peuvent présenter des symptômes très similaires, et identifier de laquelle il s’agit pourrait nécessiter une analyse un peu plus contextuelle. D'une manière générale, les deux réactions peuvent se manifester par des démangeaisons, une sensation de chaleur ou de douleur sur la peau et une forme d'éruption cutanée. Chez les personnes à la peau claire, l'éruption peut être rouge ou rosée ; chez les personnes à la peau plus foncée, le Dr Granite explique qu'elle peut être plus violacée, grise ou brune. La dermatite de contact irritante est plus susceptible de se manifester par une peau sèche et tendue, tandis que la dermatite de contact allergique se caractérise par des démangeaisons plus importantes et un aspect plus éruptif. Mais en ce qui concerne le diagnostic, elle nous dit : "Le diagnostic repose souvent davantage sur les antécédents du patient et sur ce qui s'est passé avec sa peau que sur son aspect clinique ou physique".
Parlons traitement. "Le traitement immédiat pour les deux types de dermatite est généralement le même", indique le Dr Granite. "Selon la gravité de la réaction, il peut s'agir d'une crème à base de cortisone en vente libre ou sur ordonnance si nécessaire, et des antihistaminiques peuvent aider en cas de démangeaisons", a-t-elle ajouté. Elle précise que les réactions légères peuvent se dissiper en quelques jours, mais que les réactions plus graves, avec des cloques par exemple, peuvent nécessiter des semaines pour se résorber. En pratique, si vous pouvez identifier ce qui a déclenché cette réaction chez vous, arrêtez de l’utiliser et assurez-vous d'avoir une réserve de produits de soins qui ne perturbent jamais votre peau, comme votre nettoyant et votre hydratant les plus doux. Passez à ces produits pendant quelques jours ou une semaine, jusqu'à ce que l'irritation ait complètement disparu, pour éviter d'aggraver la situation. D'après mon expérience, lorsque je fais une réaction, les antihistaminiques, les soins simples de la peau et le repos ont tendance à me remettre sur pied assez rapidement (ainsi que le fait d'appeler ma mère pour qu'elle sache à quel point je suis malheureuse, bien sûr).
Publicité
Une autre distinction importante à faire est que les allergies et les irritations ne sont, paradoxalement, pas nécessairement le signe d'une peau sensible. "On peut avoir une peau très résistante et présenter malgré tout des réactions allergiques", affirme le Dr Granite. Une peau sensible se caractérise plutôt par une sensation de brûlure ou de picotement après l'utilisation de certains produits, plutôt que par une propension aux éruptions cutanées, aux démangeaisons et aux réactions.
Devriez-vous essayer de déterminer si vous êtes allergique ou simplement irritée ? Ça pourrait valoir la peine d'éviter un futur mal de tête. "L'une des situations les plus courantes où j'observe une dermatite de contact irritante est lorsqu'un patient commence un traitement contre l'acné et qu'il utilise un rétinoïde très puissant, mais qu'il en a peut-être utilisé un peu trop et qu'il ressent maintenant des irritations et une sécheresse. Dans ce cas, nous pouvons proposer des solutions alternatives pour rendre l'irritant moins pénible chez ces personnes, mais il est important de déterminer s'il s'agit d'une allergie ou non, car si c'est le cas, l'utilisation répétée rendra les réactions beaucoup plus graves", a déclaré le Dr Granite.
Tenez un journal, notez les produits que vous utilisiez au moment de la réaction, ainsi que votre humeur et les circonstances, et discutez-en avec votre médecin. Il se peut également que l'on vous propose de réaliser des tests d'allergie épicutanés pour éviter les déclencheurs futurs.
Prenez soin de vous !
Daniela

More from Hair