On vous dit pourquoi les moustiques s’acharnent sur vous

Photographed by Refinery29.
Nous ne sommes pas tou·te·s éga.les·aux face aux piqûres de moustiques. Si certain·e·s d'entre nous auraient besoin d'une moustiquaire pour survivre à un simple barbecue dans le jardin, d'autres pourraient dormir au bord d’un marécage et en sortir indemnes. Ce n’est certes pas juste, mais c’est une réalité de l’été avec laquelle il faut composer. En revanche, tout le monde est d'accord pour dire qu’une piqûre de moustique, c’est toujours pénible.
Ce qui rend les piqûres de moustique si terribles, c'est sa salive qui est injectée dans votre peau chaque fois qu'un de ces petits insectes s'en prend à vous. Les allergènes présents dans la salive des moustiques déclenchent alors une réaction histaminique dans votre corps, provoquant des gonflements, des démangeaisons et surtout, une gêne atroce.
Publicité
Bien sûr, comprendre comment ces insectes suceurs de sang piquent n'est que la moitié du combat. Vous vous demandez peut-être pourquoi les moustiques semblent vous prendre pour cible plus souvent que certaines autres personnes d'apparence tout aussi délicieuse ? En prévision de la saison des moustiques (et des vacances), voici quelques considérations scientifiques qui pourraient expliquer ce qui fait de vous un aimant à moustique :

Vous libérez beaucoup de dioxyde de carbone.

Le dioxyde de carbone est le principal déclencheur corporel qui incite les moustiques à vous approcher, suivi par la chaleur corporelle, puis par l'odeur de votre sang (si, si, sérieusement). Tous les êtres vivants expirent du dioxyde de carbone, il n'y a donc pas vraiment moyen de contourner ce problème. Mais, fait intéressant, des recherches ont montré que les femmes enceintes exhalent un volume 21 % plus important que les autres, et qu'elles ont une température corporelle plus élevée, ce qui pourrait expliquer pourquoi ces dernières ont tendance à se faire piquer plus souvent.

Votre sueur a un goût délicieux.

Si vous constatez que les moustiques ont tendance à faire de vous un festin durant un cours de yoga en plein air ou après une séance de jogging, il se peut que votre sueur en soit la cause. Nous avons tou·te·s un mélange unique de composés chimiques dans notre sueur, mais des recherches ont montré que la combinaison d'humidité et d'acide lactique, qui est sécrétée dans votre sueur, semble vous rendre encore plus attirant·e pour la plupart des espèces de moustiques. Et si vous êtes une personne qui transpire plus que la moyenne, cela peut aussi faire de vous une cible privilégiée.

Il se peut que vous soyez extrêmement allergique.

Parfois, ce n'est pas le nombre de piqûres qui est insoutenable, mais l'intensité de la piqûre. Si vous vous faites piquer un petit nombre de fois chaque saison, mais que les piqûres sont très intenses, cela indique probablement que vous êtes fortement allergique à la salive de moustique. En revanche, certains petits veinards n'auront pas de réaction du tout.

More from Body