J’ai trompé mon mec pendant un an – voici comment j’ai arrêté

Illustration par Yuki Mizuma.
Le jour où Ava* a décidé d'arrêter de tromper son partenaire a commencé comme n'importe quel autre. Elle s'est réveillée, a bue une tasse de café, s'est maquillée et s'est habillée. Elle a conduit son enfant à la crèche, puis elle s'est rendue au travail. Alors qu'elle sortait de sa voiture, elle a entendu le son d'alerte d'un e-mail - un mot de son amant. Ils s'envoyaient souvent des e-mails et si, au début, ses messages la faisaient se sentir désirable et désirée, dernièrement, elle se sentait dépassée par cette liaison. Ce message, cependant, a tout changé.
En quelques courts paragraphes, l'amant d'Ava décrit un dîner qu'il a passé avec sa femme, au cours duquel elle lui a dit qu'elle le sentait "distant". Au fur et à mesure de la lecture, l'estomac d'Ava s'est retourné comme si elle venait de franchir le plus haut sommet des montagnes russes. "Entendre qu'elle avait évoqué ça m'a frappé comme une tonne de briques et a rendu les choses réelles pour moi", raconte Ava à Refinery29. "Je l'imaginais, attendant qu'il rentre du travail et préparant le dîner pour lui. Remarquant que son mari agissait différemment envers elle, et trouvant le courage de partager ses inquiétudes sur leur mariage".
Publicité
L'une des raisons pour lesquelles cette image particulière a touché Ava est qu'elle s'est trouvée dans la position de la femme. Le mari d'Ava l'avait trompée auparavant, entretenant une autre relation pendant deux ans, y compris pendant qu'Ava était enceinte de leur enfant. Alors qu'elle se doutait depuis des mois que quelque chose n'allait pas, elle a découvert la supercherie lors de sa première fête des mères, après avoir appelé le vétérinaire pour voir comment allait leur chien, qui était malade et avait passé la nuit chez lui. La maîtresse de son mari avait déjà appelé en premier, et la secrétaire avait involontairement révélé leur liaison. Cela m'a "complètement détruite en tant que personne", avoue Ava.
Bien que son mari ait mis fin à la liaison, Ava a eu du mal à s'en remettre. Elle essayait encore de se sentir à nouveau elle-même après l'accouchement et, en apprenant l'infidélité de son mari, elle avait l'impression que ce dernier avait planté "un couteau de boucher" dans son estime de soi.
Mais lorsqu'elle a renoué avec un ancien contact, de 25 ans son aîné, lors d'un événement professionnel, un an après avoir appris que son mari la trompait, leur flirt lui a paru réaffirmant, un rappel de son pouvoir de séduction et de sa valeur. Le flirt s'est transformé en une véritable liaison émotionnelle, qui est ensuite devenue physique. "Nous étions tous deux dans une situation de vulnérabilité émotionnelle, et les étoiles se sont alignées pour que tout commence comme ça", se souvient-elle. Au cours de l'année suivante, Ava s'est souvent sentie coupable, mais la relation lui a aussi donné le sentiment de retrouver son pouvoir et son identité. "Il m'a aidé à avoir plus confiance en moi et à reconstruire cette partie de moi-même que j'avais perdue", explique Ava. "Je me suis sentie valorisée".
Publicité
L'e-mail a brisé le charme sous lequel elle avait été envoûtée. Elle ne pouvait pas s'empêcher de penser à la femme de son amant, et a même cherché des photos de lui et d'elle sur les réseaux sociaux. "En regardant son visage, je me sentais comme la plus horrible des personnes", raconte Ava. "Je faisais à quelqu'un d'autre la même chose que ce qu'on m'avait fait à moi. Je me suis dit : 'Si elle le découvre, son monde va s'écrouler comme le mien'". Peu de temps après avoir reçu l'e-mail, elle a appelé son amant pour mettre fin à leur liaison. Six mois après, elle a quitté son mari.
Ava pense que cet e-mail a changé le cours de toute sa vie. Et en fait, de nombreuses personnes qui se sont égarées disent que, de la même manière, elles peuvent désigner un événement spécifique qui leur a fait prendre conscience qu'elles voulaient arrêter, explique Moraya Seeger DeGeare, thérapeute conjugal et familial et copropriétaire de BFF Therapy. "Je pense que de nombreuses séries d'événements peuvent conduire quelqu'un à décider d'arrêter d'être infidèle, mais c'est souvent un moment spécifique de clarté que nous identifions comme le changement radical", explique DeGeare.
Cet événement radical peut être le fait de se faire prendre, mais Tammy Nelson, experte en relations sexuelles et auteure de When You're the One Who Cheats, affirme que les liaisons prennent souvent fin lorsqu'elles atteignent leur but - par exemple, lorsqu'elles permettent de sortir d'un mariage malheureux ou d'apaiser une envie sexuelle - ou lorsqu'une personne se rend compte qu'elles ne mènent nulle part.
Publicité
Mais il peut être compliqué de savoir ce qui se passe ensuite. Quelle que soit la façon dont une personne décide de sortir d'une liaison - en rompant avec l'amant, le partenaire principal ou les deux, en avouant l'infidélité ou en la gardant secrète - après avoir mis fin à la relation ou simplement décidé de mettre fin à la relation dans un futur proche, de nombreuses personnes ont intérêt à se demander pourquoi elles ont franchi une limite dans leur relation ou avec elles-mêmes en premier lieu. 
Une thérapie individuelle peut être utile à une personne qui traverse cette situation, explique Damona Hoffman, coach en rencontres sur OkCupid et animatrice du podcast Dates & Mates. La tromperie concerne presque toujours davantage la personne infidèle que la ou les personnes qu'elle trompe ou avec qui elle trompe. Mais de nombreuses personnes qui ont été infidèles doivent faire face à un profond sentiment de honte, renforcé en partie par les stéréotypes sociétaux qui dépeignent toutes les personnes infidèles comme de mauvaises personnes. "Il est difficile de modifier un comportement, surtout lorsqu'il est profondément lié à la honte", souligne DeGeare. "Si l'on se sent nul au fond de soi, il est en fait plus facile de continuer avec ces comportements que de changer des comportements qui ne correspondent pas à la façon dont on se voit". Par conséquent, cette honte doit être travaillée pour qu'une personne soit capable de regarder honnêtement pourquoi elle est infidèle, et comment elle veut évoluer.
Analyser les raisons de l'infidélité d'une personne peut s'apparenter au démêlage d'un délicat collier en or - c'est un travail lent qui demande du temps, du dévouement et de l'attention. La première impulsion d'une personne peut être de blâmer son partenaire, comme Ava l'a fait au début. Mais souvent, un travail interne doit également être effectué. "Habituellement, le processus consiste à effectuer un travail thérapeutique plus approfondi pour comprendre les croyances et les schémas sous-jacents qui vous ont conduit ici", explique Hoffman.
Publicité
Une façon d'examiner les motivations d'une personne est de décortiquer ce que son égarement lui a apporté, explique DeGeare. "Il s'agit de se demander : 'Qu'est-ce qui vous pousse à déployer cette énergie à montrer que vous êtes ouvert à une liaison ? Est-ce parce que vous aimez le sentiment d'être désiré ? Quelle en est la raison ?'" dit-elle. "Par exemple, est-ce parce qu'un parent a été négligent et ne vous a jamais fait sentir que vous étiez suffisant ou que vous aviez toute son attention ? Est-il temps d'aller avoir une conversation avec ce parent s'il est encore en vie ? Comment pouvez-vous vous sentir bien dans votre peau par vous-même, sans la validation d'autres personnes ?".
Bien sûr, il n'y a pas de recette miracle qui s'applique à toutes les situations. Les liaisons et les motivations pour y succomber sont complexes, comme le révèle l'histoire d'Ava. En fin de compte, note Hoffman, presque toutes les personnes qui essaient de se remettre de leur propre liaison devront enquêter sur elles-mêmes pour mieux comprendre leurs impulsions, leurs émotions et leurs motivations, tout en faisant preuve de compréhension et d'amour de soi.
Le travail peut être éreintant, mais il en vaut la peine. De l'autre côté, il y a l'opportunité de vivre plus authentiquement et de construire des relations plus heureuses et plus honnêtes. Par exemple, certaines personnes qui sont infidèles se rendent compte qu'elles veulent explorer leur sexualité, leur identité de genre ou la non-monogamie. D'autres réalisent qu'elles sont restées coincées dans un schéma malsain qui n'affecte pas seulement leurs relations amoureuses. "Parfois, une liaison est un moyen de découvrir un autre soi", ajoute le Dr Nelson. "Il ne s'agit pas toujours de trouver une nouvelle personne, mais de devenir une nouvelle personne".
Publicité
Ça s'est avéré vrai pour Ava. Après avoir mis fin à son mariage et à sa liaison, elle a déménagé dans une nouvelle ville avec son enfant et a commencé à suivre une thérapie. "J'ai redécouvert mon estime de soi toute seule, sans partenaire", dit-elle. "J'ai développé mon entreprise et je suis devenue une mère célibataire solide qui a appris à co-parenter avec celui qui m'avait brisé le cœur. Avec le temps, je me suis sentie entière et complète à nouveau. Je me suis mise au sport, j'ai admis des choses horribles sur moi-même et je me suis pardonnée".
La décision a peut-être été longue à venir, mais lorsqu'elle se penche sur l'histoire de sa vie, Ava ne peut s'empêcher d'attribuer aux événements de ce matin-là - la lecture de l'e-mail de son amant, la sensation d'avoir l'estomac qui se noue - l'impulsion qui l'a poussée à mettre fin à sa liaison compliquée et à son mariage instable. Aujourd'hui encore, elle considère que c'est l'un des moments les plus importants de sa vie, le coup de tonnerre final qui a permis de démêler ce qui semblait jusque-là être un nœud d'infidélité désespérément emmêlé.
*Le nom a été changé pour des raisons de confidentialité.

More from Wellness