La différence entre “plus-size” et “size-inclusive” — & pourquoi c’est important

Photographed by Beth Sacca.
Les termes "plus-size" et "size-inclusive" sont souvent utilisés de manière interchangeable. Et si ces deux expressions peuvent désigner des vêtements qui vont au-delà d'une taille 44, pour les femmes auxquelles ces mots s'adressent, la distinction entre les deux termes est importante. 
Le terme "plus-size", ou grande taille désigne toute taille supérieure à 44. Cela permet de distinguer les 40 % de femmes en France qui portent une taille 44 ou plus des autres. La gamme de tailles de ces autres, appelée "tailles standard", est considérée comme la norme. En séparant ces deux groupes - faisant de l'un la norme et de l'autre l'exception - les femmes "plus-size" sont automatiquement "altérisées", selon Alexandra Waldman, cofondatrice et directrice de la création d'Universal Standard, une marque de vêtements qui propose des tailles 32 à 72. "Et dès que vous êtes autre, vous êtes moins bien", dit-elle à Refinery29.
Publicité
Dans le contexte du "plus-size", les consommateur·ices sont souvent relégué·es au fond du magasin, voire dans un magasin séparé. Dans de nombreux cas, les offres pour les grandes tailles ne sont pas du tout stockées en magasin, mais uniquement vendues en ligne. Cela a également une incidence sur les styles proposés. "Même les marques qui reconnaissent que les femmes plus-size ont besoin davantage d'options et de choix pour exprimer leur style, continueront de ségréguer ce groupe", déclare Waldman. "Elles vont nous dire : 'Nous vous entendons, nous vous comprenons, mais nous ne vous proposerons que trois robes, jusqu'à une certaine taille et n'ayant rien à voir avec ce que nous [vendons] normalement, et la raison pour laquelle vous aimiez notre marque en premier lieu.'"
Danielle Hall, cofondatrice de la plateforme de shopping social Insyze, qui offre aux femmes grandes tailles un lieu de shopping et de socialisation, est d'accord avec Waldman : "Lorsqu'une marque [lance] une collection "plus-size", il y a souvent un nombre limité de vêtements, qui diffèrent [presque toujours] des tailles normales proposées par la marque", explique-t-elle. La sœur et partenaire commerciale de Hall, Sylvie Wilson, qualifie les collections grandes tailles de "médiocres et peu inspirantes". De plus, il est devenu courant que les marques qui lancent des collections grandes tailles se contentent de tailles 2 ou 3X et s'arrêtent là. Ainsi, le cycle de l'exclusion se poursuit.

La meilleure façon de proposer des vêtements plus-size est de ne pas faire de plus-size du tout.

ALEXANDRA WALDMAN, COFONDATRICE ET DIRECTRICE DE LA CRÉATION, UNIVERSAL STANDARD
D'autre part, "size-inclusive" est un terme qui reconnaît la nature exclusive des collections "grande taille" séparées. Les collections qui font de cette inclusion des tailles une priorité s'engagent à vendre les mêmes vêtements dans toutes les tailles. Contrairement aux collections qui séparent les vêtements "plus" des vêtements "standards", les magasins "inclusifs" proposent les mêmes modèles en taille 32 et en taille 72. "Pouvoir faire du shopping librement et ne pas se soucier qu'un style ne soit pas disponible [en grande taille] est très significatif", déclare Wilson, "surtout après avoir été marginalisé pendant si longtemps". Selon Waldman, "la meilleure façon de proposer des vêtements plus-size est de ne pas faire de plus-size du tout".

More from Fashion