“C’est partout” : Billie Eilish parle de l’isolement ressenti lorsqu’on est victime d’abus

Photo : Jeff Kravitz/FilmMagic.
La couverture du British Vogue de Billie Eilish a été publiée dimanche et a immédiatement attiré l'attention. La première chose que les gens ont remarquée, ce sont les photos, qui montrent Eilish dans un style pin-up des années 1940, ce qui la change de son look habituel. Bien qu'il soit intéressant d'entendre Eilish parler des raisons qui l'ont poussée à faire ce choix stylistique, l'interview s'est également penchée sur un sujet qui a fait couler beaucoup d'encre ces derniers temps, à savoir la façon dont les agresseurs utilisent souvent le pouvoir qui vient avec l'âge pour profiter des jeunes.
Publicité
Dans l'interview de Vogue, Eilish a longuement parlé de son nouveau single, intitulé Your Power, qu'elle a qualifié de "lettre ouverte aux personnes qui profitent d'une situation - principalement les hommes". Le single ne parle pas d'une situation ou d'une personne spécifique, selon la lauréate du Grammy Award. "Il ne s'agit pas de cela", a déclaré Eilish. "Ce n'est vraiment pas du tout à propos d'une personne. Vous pourriez penser, 'C'est parce qu'elle est dans l'industrie de la musique' - non, mec. C'est partout. Je ne connais pas une seule fille ou femme qui n'ait pas eu une expérience étrange, ou une expérience vraiment mauvaise. Et les hommes aussi - les jeunes garçons sont constamment abusés".
Eilish voulait utiliser la chanson pour mettre en lumière la façon dont les différences d'âge peuvent créer un énorme déséquilibre de pouvoir dans les relations, un déséquilibre qui n'est pas toujours facile à voir ou à comprendre. "Avant, je ne comprenais pas pourquoi l'âge avait de l'importance. Et, bien sûr, vous vous sentez comme ça quand vous êtes jeune, parce que vous êtes à l'âge le plus avancé que vous ayez jamais été. Vous avez l'impression d'être si mature et de tout savoir", a déclaré Eilish. "Les gens oublient que vous pouvez grandir et réaliser que les choses étaient tout sauf normales quand vous étiez plus jeune".
Selon l'interview, Your Power n'est pas le seul morceau de musique qu'Eilish a sorti qui aborde le sujet des abus et de la façon dont ils affectent celles et ceux qui les subissent, en particulier les mineurs. Elle a dit qu'elle repensait souvent à une phrase de son single de 2019 When I Was Older : "I’m still a victim in my own right / But I’m the villain in my own eyes" ("Je suis toujours une victime à part entière / Mais je suis la coupable à mes propres yeux").
Publicité
Ce qu'elle voulait dire - et ce qu'elle croit toujours - c'est qu'on peut être fort·e, avoir du soutien, être incroyablement intelligent·e, et avoir toutes les choses qui devraient apparemment vous empêcher d'être abusé·e, mais "on peut toujours profiter de vous", a déclaré Eilish à Vogue. "C'est un gros problème dans le monde de la violence conjugale ou de détournement de mineur : des filles qui étaient très confiantes et fortes se retrouvent dans des situations où elles se disent : 'Oh mon Dieu, c'est moi la victime ici ?' Et c'est tellement embarrassant, humiliant et démoralisant de se retrouver dans cette position où l'on pense en savoir tellement et où l'on se rend compte que l'on est victime d'abus en ce moment même".
Récemment, la question du degré d'autonomie des jeunes, en particulier des jeunes qui sont sous les feux des projecteurs, a suscité beaucoup d'attention. Le documentaire Framing Britney Spears, par exemple, a suscité des discussions sur le contrôle de l'image de Britney Spears lorsqu'elle est devenue célèbre à l'adolescence, et sur la façon dont elle a été abusée. Il peut être tentant de considérer les jeunes célébrités comme étant plus à même de contrôler leur vie et leur sécurité grâce à leur talent, mais comme l'a souligné Eilish, ce n'est pas toujours vrai et les jeunes peuvent être plus vulnérables qu'elles·ils ne le pensent.
Comme toujours, l'ouverture d'esprit et la réflexion d'Eilish montrent clairement que sa voix est l'un de ses outils les plus puissants, à plus d'un titre. Et il est clair que ce n'est pas la dernière fois que la chanteuse primée s'exprime sur ces sujets lourds de conséquences. "Je voudrais que les gens m'écoutent", a déclaré Eilish - et nous pensons qu'ils le feront.

More from Wellness