Alors comme ça, TikTok a décrété que la place du slim est à la poubelle…

Photo : Maude Frederique Lavoie
Les "vieux" Millennials ont connu une semaine difficile sur TikTok la semaine dernière quand ils ont découvert que la mèche sur le côté, l'emoji pleurer de rire, ou porter un slim étaient des tendances à jeter à la poubelle (littéralement).  
Je suis moi-même coupable de ces trois faux-pas. Mais je suis aussi une rédactrice de mode qui avait vu venir la fin du slim. Les jeans skinny sont largement absents des podiums, où ils ont été remplacés par des jeans baggy depuis plusieurs saisons déjà. Des célébrités comme Bella Hadid, Hailey Bieber et Sofia Richie ne portent plus que des jeans larges depuis un bon moment. J'ai moi-même publiquement déclaré la mort du slim en ligne, tout en continuant à le porter dans la vraie vie.
Publicité
Je sais bien que la mode est un éternel recommencement, et ce n'était qu'une question de temps avant que le jean large couvrant le nombril, qui était la signature des mamans de la fin des années 80 / début des années 90, ne fasse son come-back fashion. Conservateurs et dénués de sex-appeal, ces "mom jeans" (l'ironie !) étaient l'antithèse vestimentaire de tout ce que nous avons vu dans la pop culture des années 2000.
À cette époque, l'excès était de mise : des jeans bootcut bling-bling avec des cristaux couvrant toute la poche, aux inscriptions sur les fesses aussi flashy que des panneaux publicitaires, du denim évasé sous les jupes et les robes, aux - le plus extrême de tous - jeans taille ultra-basse qui rendaient impossible de s'asseoir sans remonter son pantalon en même temps. (Tou·te·s celles et ceux qui ont vécu à cette époque connaissent la petite danse dont je parle). 
Comme tout le monde, je laissais mon string dépasser. Mais au fond, l'adolescente que j'étais, entourée de toutes parts de ventres plats, - que je n'avais pas - était désespérément mal à l'aise. J'étais gênée par le fait que mes poignées d'amour dépassaient et que mes hanches manquaient d'os saillants que je voyais partout dans les clips et à la télé. Comme pour en rajouter une couche, les jeans étaient souvent bien trop longs, pensés pour les jambes de top model. Mes jeans traînaient par terre, se déchiraient et se salissaient de plus en plus à chaque utilisation. Pourtant, quand ma mère m'a proposé un jour de faire un ourlet à une paire de jeans pour que le bas ne soit pas détruit à chaque pas de Converse, j'ai été outrée qu'elle me suggère un tel truc de "maman". Aujourd'hui, je suis épouvantée par la quantité de saletés que j'ai dû ramener à la maison ; si j'avais été ma mère, je me serais obligée à enlever mon jean devant la porte. 
Publicité
Tout ça pour dire que, quand le jean slim est apparu au milieu des années 2000, ça a été une révélation. Enfin une forme qui mettait l'accent sur les fesses sans les exposer. Soudain, le bas de mes jeans restait propre sans avoir besoin d'ourlet, et mettait en valeur mes bottes sans être détruits par elles. Et, alors que certains - notamment les mamans - étaient scandalisés par ce jean ultra-moulant, j'étais simplement ravie de ne plus avoir les fesses à l'air. Néanmoins, l'ajustement n'a pas été immédiat. D'une part, il m'a fallu, à moi, la consommatrice de taille standard qui ne manque pas d'options, quelques essais pour trouver une paire qui puisse à la fois accueillir mes hanches, plus larges que la moyenne, et ma taille fine. Pourtant, à mes yeux, ça représentait une énorme amélioration par rapport aux jeans que je portais auparavant.
Des années plus tard, je me suis brièvement essayée à la tendance "boyfriend", le pantalon ample à jambes droites resserré en bas, qui a amorcé la chute de la tendance slim. Contrairement à beaucoup de mes pairs, qui se sentent maintenant probablement heureu·se·s·x d'être passé·e·s à autre chose plus tôt, j'ai continué à porter des slim. Si les jeans boyfriend étaient doux, confortables et laissaient une plus grande liberté de mouvements, ils ne cadraient tout simplement pas avec mon style. J'ai donc opté pour le jean slim à taille encore plus haute, que je porte depuis lors.
Ceci dit, comme beaucoup de monde, ça fait un an que je n'ai pas vraiment porté de vrai pantalon. La plupart du temps quand je suis à la maison, je porte des pantalons de jogging ou des leggings de sport ; quand je m'aventure dehors, je sors mes robes, mes jupes ou mes pantalons en cuir larges - autrefois réservés aux "grandes occasions" que je porte maintenant pour me promener dans le quartier le week-end. Le slim est vraiment la dernière chose que j'ai envie de porter aujourd'hui.
Publicité
Ce qui me ramène à TikTok. Après cette déclaration de la semaine dernière selon laquelle je serais vieille et complètement dépassée, je me suis demandée si le jean baggy n'était pas un bon moyen de transitionner du jogging au pantalon rigide une fois que le spectre de la pandémie se sera estompé. Mais après un an de séparation avec mon fidèle slim, je vois plus clairement les aspects les moins savoureux de ce style : cette tendance à faire glisser mes chaussettes chaque fois que je les enlève. Ou comment, après une longue soirée, je dois demander à mon copain de m'aider à l'enlever allongée sur le canapé, trop épuisée pour le faire moi-même. Ou comment il m'est parfois impossible de faire passer mes hanches dans ma supposée taille chez certaines marques. "Bizarre" - un mot que certains sur TikTok ont utilisé pour décrire le style - n'est pas le mot ni la raison pour laquelle je me sens prête à oublier le slim. C'est plutôt du fait qu'il n'y a rien de cool à porter des vêtements qui me font mal - surtout après une année à profiter de vêtements utiles, et confortables.
Alors, les "mom jeans" sont-ils à nouveau tendance ? Oui. Les jeans skinny sont-ils les nouveaux "mom jeans" ? Assurément. Est-il temps de jeter cette tendance à la poubelle pour de bon ? Si jamais je décide de porter à nouveau un jeans - j'ai beaucoup de doutes en ce moment ! - peut-être que j'y penserai. (Et, je ne peux pas croire avoir oublié, mais : Quelles chaussures est-on censé porter avec un jean baggy ? 😂) Ou peut-être que je vais attendre encore dix ans. Après tout, si le string apparent fait son retour en 2020, tout est possible. 
En attendant, moi, je vais m'en tenir à mon jogging préféré.

More from Trends