Nos règles s’arrêtent-elles vraiment quand on est dans l’eau

Photographed by Rockie Nolan.
Au lycée, il m'arrivait de sécher les cours lorsque j'avais mes règles pour passer la journée à traîner dans ma baignoire. Je le faisais surtout parce que je préférais les bulles et le sel de bain au cours de physique - mais j'avais aussi entendu une rumeur selon laquelle le fait d'être dans l'eau pouvait arrêter mon flux menstruel. Oui, l'arrêter vraiment. Comme la trêve de Noël pendant la Première Guerre mondiale ou comme Bruno Mars avant qu'il ne remplisse sa tasse d'alcool dans "Uptown Funk".
Mais, en fait, je ne faisais que croire à l'un des nombreux mythes qui circulent sur les menstruations. "C'est une idée fausse très répandue que les règles d'une femme s'arrêtent lorsqu'elle est dans l'eau, et ce n'est pas le cas", explique Temeka Zore, gynécologue et endocrinologue spécialiste de la reproduction à Spring Fertility. "Bien que je ne connaisse pas les origines de ce mythe, j'imagine qu'il s'est perpétué au fil des ans car c'est une expérience commune que beaucoup de femmes remarquent lorsqu'elles sont sous l'eau".
Publicité
La raison pour laquelle vous pensez que votre flux s'arrête dans le bain est liée à la flottabilité. Oui, le phénomène scientifique qui permet à quelque chose de flotter ou de couler, aussi appelé "poussée d'Archimède". La flottabilité crée une force ascendante qui s'exerce sur les objets immergés dans le fluide. C'est la raison pour laquelle il faut continuer à nager avec force pour rester au fond de la piscine afin de récupérer les anneaux. Ce n'est pas de la magie, mais de la physique. (Hé, je n'ai pas séché tous les jours).
"La pression de l'eau peut faire en sorte que le sang ne s'écoule pas réellement hors du vagin [ou des parties génitales]", explique Jennifer Linhorst, médecin gynécologue, basée dans le Colorado. Mais vous devriez quand même prévoir de porter un tampon ou une coupe menstruelle pour nager. Les serviettes sont faites pour absorber le sang, ce qui signifie qu'elles absorbent aussi l'eau, ce qui ne permet pas de se baigner confortablement à la piscine ou dans la mer.
"Une toux ou un éternuement peuvent réduire la pression, permettant à une partie du sang de s'échapper, surtout si la personne a un flux plus important", explique le Dr Linhorst. "Cela n'est pas très visible dans l'eau, mais ça peut quand même faire des taches sur le maillot de bain". 
Le Dr Zore ajoute qu'une fois sortie de l'eau, le saignement reprendra.
Il y a des aspects positifs à barboter dans l'eau pendant vos règles. Les bains chauds peuvent stimuler la circulation sanguine, ce qui peut atténuer les crampes, selon la Mayo Clinic. De plus, nager dans une piscine ou même sauter dans les vagues de l'océan peut être une forme d'exercice, ce que des études ont démontré comme pouvant réduire les douleurs menstruelles. N'hésitez donc pas à passer un peu plus de temps dans l'eau pendant vos règles - ça ne raccourcit peut-être pas votre cycle, mais ça peut le rendre moins inconfortable, ce qui est en soi une petite victoire.

More from Wellness